Test : Bayonetta 2

Bayonetta 2 - Nintendo Switch

Genre : Beat'em up porté

Date de sortie : 16 février 2018

Genre
Beat'em up porté
Date de sortie
16 février 2018 - France
Développé par
Platinum Games
Edité par
Nintendo
Disponible sur
PS3, Nintendo Switch, Wii U, Xbox 360

La Switch est décidément la console du rattrapage. Pour tous les glandus comme moi - et on est beaucoup ne faites pas les malins - à être totalement passé à côté de la Wii U, Nintendo ressort ses bijoux trop peu portés par une console qui n'a pas trouvé son public. Le 16 février prochain, c'est à Bayonetta 1 et 2 d'aller à la conquête de ceux qui ne les ont pas forcément connus.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch


Tout d'abord, quelques mots sur la franchise. Le premier épisode de Bayonetta est sorti sur PS3/Xbox 360 en janvier 2010, soit il y a déjà 8 ans. Déjà très acclamé par la critique et surtout par les fans de beat'em all, il a trouvé son public très facilement grâce à des mécaniques de gameplay efficaces, notamment grâce à un système de combos simples mais proposant une marge de progression énorme et récompensant grandement le jeu précis et sans faute. Quatre ans et demi plus tard, Nintendo a surpris tout le monde en proposant le second opus en exclusivité pour sa Wii U. Un épisode qui gommait les petits défauts de l'ancien, prenait une vraie upgrade graphique et, non content d'être exigeant avec les fans du genre, permettait de s'adapter à un public encore plus large grâce à plusieurs modes de difficulté. Et nous voici en février 2018, et alors qu'un troisième opus a été annoncé en exclusivité une fois encore sur Nintendo Switch, Big N propose une réédition des deux premiers.
 

Quoi de neuf chez Switch ?

Peu de choses à dire sur ces rééditions, en somme. Graphiquement, le premier épisode a quand même pris une certaine tarte. Huit ans, en années de jeux vidéo, c'est un peu comme pour les clébards, il faut multiplier par je sais pas combien. Attention, c'est jouable (surtout en 60fps), et ça reste un très bon beat'em all, mais la jolie a tout de même quelque peu perdu de sa fraîcheur, surtout en mode TV. Le second épisode en revanche, est graphiquement tout à fait acceptable en 720p et en 60fps constant. Le gameplay, dans sa prise en main, dépendra probablement de la personne qui le tient. Nous l'avons trouvé pour notre part assez compliqué à jouer tant que les Joy-Con sont attachés à la console. En mode portable, on a trouvé qu'il était plus compliqué d'être précis. Surtout dans le métro, évidemment.

Bayonetta, je veux un enfant de toi

En revanche, jouer à Bayonetta en mode table top, c'est-à-dire écran posé sur une table et chaque Joy-Con détaché dans chaque main, était très agréable. Efficace, précis, on retrouve les sensations d'un jeu aussi exigeant qu'accessible en un tour de main. La maniabilité est toujours aussi efficace sur le dock, connecté à la TV donc, et utiliser la manette pro de la Switch est un plus non négligeable pour ce type de jeu. Mais, une fois encore, les deux épisodes de Bayonetta sont parfaitement jouables avec de simples Joy-Con. Outre le fait de pouvoir débloquer des costumes en utilisant les amiibo compatibles (Bayonetta en Peach, sexy baby), Bayonetta 2 proposera un mode coopératif en local ou en ligne, qui ne fonctionnait pas encore au moment où nous écrivons ces lignes.


Epouse-moi madame.

Article rédigé par JoKeR , le

Cette réédition Switch de Bayonetta 1 et 2 anéantira vos excuses de ne pas les avoir réalisés à leur sortie. Si le premier épisode est visuellement un petit peu passé, il reste un très bon jeu d'action auquel il serait dommage de ne pas donner sa chance. Le second, toujours aussi efficace, est une étape obligatoire dans la vie de tous les joueurs qui aiment un tant soit peu les beat'em all.

Points positifs

  • (Re)découvrir 2 excellents jeux
  • 720p et 60fps constant
  • Maniabilité efficace en mode table top ou dock, même sans manette pro
  • Bayonetta dans le creux de sa main

Points négatifs

  • Le premier épisode commence à être un peu dépassé graphiquement
  • Le mode portable compliqué pour les joueurs exigeants
  • Les ajouts un peu minces

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires