Test : Cadence of Hyrule

Cadence of Hyrule - Nintendo Switch

Genre : Action / Aventure / Rythme

Date de sortie : 13 juin 2019

Genre
Action / Aventure / Rythme
Date de sortie
13 juin 2019 - France
Développé par
Brace Yourself Games
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Nintendo Switch
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Connu grâce à son excellent Crypt of the NecroDancer, le studio Brace Yourself Games est désormais de retour avec ce qui a été une sacrée surprise lors de son annonce : Cadence of Hyrule. Désormais disponible sur Nintendo Switch, ce titre permet de découvrir la série The Legend of Zelda sous un angle différent.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Si vous ne connaissez pas Crypt of the NecroDancer, sachez qu’il s’agit d’un rogue like basé sur le rythme, le joueur progressant et attaquant en suivant une mélodie, ce qui est aussi le cas pour les ennemis. Un principe étonnant mais qui fonctionnait très bien, et qui fonctionne toujours ici, à fortiori avec les célèbres musiques de The Legend of Zelda. C’est d’ailleurs ce que l’on retient en premier une fois quelques heures passées sur ce Cadence of Hyrule : son incroyable bande-son. Les habitués de la série de Nintendo redécouvriront ainsi les pistes qu’ils connaissent si bien, mais sous forme de remix très réussis. La map regroupant un peu tous les environnements de la licence, de nombreuses musiques sont donc de la partie, comme celle du désert Gerudo, du village Cocorico ou évidemment le thème de base de The Legend of Zelda. Bref, à ce niveau-là, il n’y a pas grand-chose à redire.

Rhythm is a dancer

Et en fait, il n’y a pas grand-chose à redire sur le titre dans sa globalité. Le gameplay fonctionnait pour Crypt of the NecroDancer, il fonctionne forcément toujours ici. Une fois le tuto passé, le joueur peut ainsi choisir d’incarner Link ou Zelda, chacun ayant une aptitude bien à lui : Link peut attaquer et se protéger avec son bouclier, là où Zelda peut utiliser la magie. Lorsque des ennemis se trouvent à l’écran, la musique s’emballe et une sorte de partition apparaît en bas de l’écran, obligeant le joueur à la suivre en rythme afin d’avancer et d’attaquer (ce qui est fait automatiquement). Évidemment, les ennemis doivent aussi suivre le rythme, la différence étant qu’ils ont tous un pattern spécifique. Et au vu de la petite difficulté du titre, surtout en début de partie, il est important d’apprendre correctement ce pattern afin de rester en vie le plus longtemps possible. Car qui dit rogue like dit mourir beaucoup et souvent.

Cadence of Hyrule

Pas de panique, Cadence of Hyrule se montre à ce niveau bien plus accessible que d’autres titres du genre. Oui, vous mourrez sans doute beaucoup, mais vous apprendrez bien vite et vous aurez aussi de nombreux points de téléportation à débloquer (les pierres Sheikahs), ce qui vous permet de ne pas tout vous retaper à pied, et surtout vous garderez sur vous vos diamants. Ces derniers, essentiellement lootés lorsque tous les adversaires d’une zone sont tués, vous permettent de redémarrer avec un petit bonus, comme une arme, une clé ou encore un fragment de cœur. Et comme dans tout bon The Legend of Zelda, quatre fragments de cœur accordent un cœur de vie supplémentaire, cœurs qui restent eux aussi en possession du joueur après sa mort. Enfin, les armes spécifiques à la série restent également dans l’inventaire, contrairement aux autres – qui sont aussi destructibles, d’ailleurs -, aux améliorations d’armure temporaires ou encore aux rubis. Oui, c’est moche.

Cadence of Hyrule

Rhythm of the Night

Comme dit précédemment, Cadence of Hyrule propose une map (générée aléatoirement lors du lancement de la partie) regroupant les lieux emblématiques de la série. Mais ce n’est pas tout, puisque le joueur peut aussi tailler la bavette avec quelques PNJ – sans oublier les poules ! - et s’aventurer dans une poignée de donjons. Attention toutefois, ne vous attendez pas à découvrir des donjons dignes d’un Ocarina of Time. Assez courtes, ces zones ne requièrent que peu de skills de déduction : il suffit en général de tuer les ennemis, ouvrir une ou deux portes avec des clés, appuyer sur un interrupteur et hop, salle du boss. Des boss qui, d’ailleurs, proposent des combats plutôt sympas, même si nous préférons ne rien vous spoiler. Il est par ailleurs possible d’explorer tout un tas de grottes (générées aléatoirement là encore) renfermant des trésors, même si une fois de plus le tout se montre extrêmement simple. Un peu décevant certes pour un titre estampillé Zelda, mais parfaitement logique pour un rogue like.

Cadence of Hyrule

Avec seulement quatre boss à tuer avant d’arriver au grand méchant de l’histoire, Cadence of Hyrule se montre hélas très court : cinq heures en moyenne pour un prix de 25 euros sur l’eShop. Alors, certes, Hyrule est générée aléatoirement lors du lancement d’une nouvelle partie, mais cela ne signifie pas pour autant que la rejouabilité est intéressante. En revanche, il est sympa de constater que les développeurs ont prévu différents petits snacks pour les plus acharnés. Ainsi, un mode coop’ en local est de la partie, histoire de sautiller en rythme à deux, et un niveau de difficulté extrême est aussi proposé. Attention toutefois, car c’est le Game Over dès que l’on prend des dégâts… ou tout simplement que l’on loupe une pulsation ! De quoi proposer un challenge relevé pour ceux qui seraient un peu déçus de la difficulté de ce Cadence of Hyrule qui est, il est vrai, bien plus accessible que Crypt of the NecroDancer.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Si vous cherchez un petit jeu sur l’eShop, Cadence of Hyrule est un excellent choix. Gameplay simple et efficace basé sur le rythme, délicieuse bande-son, mode coop’ en local, côté addictif tiré du rogue like, difficulté parfaitement réglée : que demander de plus ? Dommage toutefois que le tout se montre extrêmement court et, surtout, sans grande rejouabilité, mais le titre de Brace Yourself Games n'en reste pas moins l'un des meilleurs spin off de la série The Legend of Zelda.

Points positifs

  • Gameplay efficace
  • Bande-son incroyable
  • Difficulté bien gérée
  • Très mignon
  • Jouable à deux en local
  • Forcément addictif

Points négatifs

  • Très court (cinq heures en moyenne)
  • Peu de rejouabilité
  • Des donjons qui n'en sont pas vraiment
  • Les premiers instants assez compliqués si l'on ne connaît pas Crypt of the NecroDancer

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires