Test : Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order

Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order - Nintendo Switch

Genre : Action

Date de sortie : 19 juillet 2019

Genre
Action
Date de sortie
19 juillet 2019 - France
Développé par
Team Ninja
Edité par
Tecmo Koei
Disponible sur
Nintendo Switch
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Licence créée en 2006, Marvel Ultimate Alliance est désormais de retour pour un troisième opus, cette fois-ci exclusivement de sortie sur Nintendo Switch. L’occasion pour les fans de l’univers Marvel, et donc de la pelletée de films sortis ces dernières années, de prolonger le plaisir.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order, de son petit nom, remet sur le tapis l’histoire de Thanos, prêt à tout pour récupérer les Pierres d’Infinité, tout comme d’autres super-vilains. De quoi pousser à peu près tous les super-héros connus à s’allier afin d’empêcher la chose de se produire, et l’occasion pour le joueur de défourailler du méchant à tour de bras. Parce qu’on ne va pas se mentir, un tel titre orienté action ne s’embête pas trop avec une histoire prenante ou des dialogues bien écrits (même si le tout est tiré d’un comics). En revanche, ce scénario est l’occasion de voyager un peu partout dans le monde et donc de s’attarder dans des paysages aussi variés que plutôt jolis : une forteresse ninja, un vaisseau spatial ou encore le Wakanda. Bref, autant dire que le fan service est là.

Marvelous

Ce qui se ressent aussi dans le casting de ce Marvel Ultimate Alliance 3, qui est relativement énorme avec quasiment quarante héros à incarner. Si l’aventure commence avec les Gardiens de la Galaxie, ils sont très vite rejoints par Spider-Man, Iron Man ou encore Wolverine. Autant dire qu’il y a de quoi faire et de quoi plaire à tout le monde, d’autant plus que basculer d’un personnage à l’autre nécessite une simple pression sur un bouton. En revanche, il faut attendre d’arriver sur certains checkpoints pour modifier son équipe, qui ne peut comporter que quatre personnages à la fois. De ce côté, les joueurs pourront créer des équipes spécifiques accordant des bonus supplémentaires, comme par exemple en ne choisissant que des X-Men ou que des femmes. Un élément que l’on mettra toutefois bien vite de côté tant ces petits boosts de statistiques ne sont qu’anecdotiques.

Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order

Le choix des héros se montre en revanche plus important puisqu’ils disposent tous de techniques bien à eux : au joueur donc de trouver ceux qui lui correspondent le mieux. Certains iront au corps à corps, d’autres utiliseront des armes, d’autres encore de la magie, certains seront plus ou moins rapides, et ainsi de suite. En plus de leurs attaques simples et lourdes, les personnages ont aussi des pouvoirs bien spécifiques à utiliser via une combinaison de touches. De quoi souvent se déblayer le passage, même s’il faut faire attention à la jauge se vidant à chaque utilisation. Car Koei Tecmo et Team Ninja oblige, les adversaires sont très, très, très nombreux et les vagues semblent souvent interminables. Forcément, pas de secret : le joueur passera le plus clair de son temps à bourriner les mêmes boutons, sauf durant les affrontements contre les boss qui demandent parfois un peu de réflexion.

Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order

De zéros à héros

Si le titre peut être parcouru en solo, le joueur étant alors accompagné d’une IA plutôt réussie (elle n’hésite pas à aller au contact, utiliser ses pouvoirs ou encore à ranimer un allié K.O.), il est évidemment aussi possible d’appeler des amis à la rescousse. Et c’est dans ce cas-là que Marvel Ultimate Alliance 3 se montre le plus jouissif, même si l’aspect bourrin et répétitif est toujours de la partie, sans parler du côté brouillon de la chose. Lorsque tous ces adversaires s’agglutinent à l’écran, on n’y voit plus grand-chose et on tape un peu où l’on peut, sans savoir si l’on touche quelqu’un ou encore qui nous a touché. Et c’est encore pire lorsque l’on décide de lancer une attaque suprême, qui peut être combinée avec celle des trois autres héros si leurs jauges sont aussi remplies. Là encore, la visibilité n’est pas top mais c’est plus qu’agréable de voir tous ces vilains voler dans tous les sens.

Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order

Même s’il se base sur un gameplay bourrin, le bébé de Koei Tecmo et de la Team Ninja n’en oublie pas de proposer quelques éléments tirés du RPG. Les héros gagnent ainsi de l’expérience et donc des niveaux, débloquent de nouvelles attaques spéciales (quatre maximum par combattant) qui peuvent elles aussi être améliorées, et une sorte d’arbre des compétences est aussi proposé. En échange d’argent ingame, il est possible d’activer des ‘’nœuds’’ appartenant à des familles différentes, comme l’attaque ou la défense. Enfin, le joueur peut aussi améliorer tout son petit monde en rejouant des niveaux déjà terminés ou encore en s’adonnant à de petits défis et quêtes annexes, ce qui rallonge par ailleurs la durée de vie de ce Marvel Ultimate Alliance 3 qui tourne autour de la dizaine d’heures en ligne droite ou presque.

Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order

Va donc chez Spidey

Techniquement, tout n’est pas non plus tout rose pour ce titre exclusivement destiné à la Nintendo Switch. Au niveau de la bande-son, tout d’abord, qui reste relativement en retrait, ce qui est assez dommage. En revanche, il n’y a pas grand-chose à redire des doublages en règle générale très réussis, même si on regrette que les héros débitent leurs lignes de dialogues durant les affrontements. Puisque ces derniers sont uniquement disponibles en anglais, le joueur qui n’est pas très à l’aise avec cette langue devra se tourner vers les sous-titres. Seulement voilà : il faut aussi se concentrer sur l’action qui, comme on l’a dit précédemment, est relativement intense. Résultat, on loupe assez fréquemment certains éléments, et c’est dommage. Visuellement aussi, il y a à redire. Non pas au niveau de la modélisation des héros, assez réussie, mais plutôt en ce qui concerne le ‘’bestiaire’’ assez limité et surtout en raison d’un aliasing très prononcé et vraiment dégueu, surtout en version nomade. On a déjà vu mieux.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Comme on pouvait s’y attendre avec un titre signé Team Ninja et Koei Tecmo, Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order met en avant l’action bourrine et jouissive, surtout à plusieurs, même si un côté répétitif est forcément de la partie. Mais les fans de Marvel devraient tout de même y trouver leur compte, avec un fan service bien présent, que ce soit au niveau du casting énorme ou des environnements visités. Si l’on rajoute à ça un léger aspect RPG, on obtient un jeu d’action plaisant malgré des combats brouillons.

Points positifs

  • Gros fan service Marvel
  • De jolis environnements
  • Gros casting
  • Gameplay bourrin mais efficace
  • De la coop’ et de la rejouabilité

Points négatifs

  • Visuellement souvent brouillon
  • De l’aliasing prononcé (surtout en nomade)
  • Forcément répétitif

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires