SNACK WORLD : Mordus de Donjons - Gold

SNACK WORLD : Mordus de Donjons - Gold - Nintendo Switch
Switch
Partager
Snack World : Mordus de Donjons et son univers loufoque s'apprêtent à débarquer sur nos petites Switch françaises, dans une version Gold qui plus est (comprenant donc tous le contenu supplémentaire que les Japonais ont découvert après la sortie originelle). Alors, que penser de ce titre qui met l'accent sur l'humour et sur l'aventure en multi ?

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Snack World, comme dit juste au dessus, mise avant tout sur l'humour. Ça se ressent dès les premières minutes du jeu et, par la suite, tout au long de l'aventure : un humour loufoque, souvent enfantin, parfois bas du front mais qui en tout cas ne laisse pas indifférent. Cet humour est clairement aidé par une traduction française impeccable qui, en plus d'être irréprochable et bourrée de jeux de mots (notamment sur les lieux à visiter et qui sont associés à la nourriture), se repose sur les cultures et pop cultures locales. Certaines tournures sont clairement évidentes, comme cette quête nommée ''Sapés comme jamais'', même si d'autres seront moins flagrantes et parleront peut-être plus à ceux un peu plus vieux, comme lorsque l'on doit aller chercher une crème de la marque ''La Pêche Posay'', référence à La Roche Posay (mais version scato, parce que pourquoi pas). Bref, que du tout bon à ce niveau même si certaines blagues restent un peu lourdes pour tous ceux qui ont dépassé les 12 ans.

 

Mangeons des côtes de porc !

Côté gameplay, tout est dit dans le titre : Mordus de Donjons. Le scénario, basique et très peu intéressant, n'est qu'un prétexte pour envoyer l'avatar du joueur par monts et par vaux visiter des donjons générés aléatoirement (même si les zones intermédiaires, elles, ne changent pas) et divisés en plus ou moins d'étages, le tout se terminant par un combat de boss. Pour s'aider dans sa quête, le héros a le droit à tout un tas d'éléments. Le premier et plus important étant son équipement basé sur les ''jaras'', qui ne sont ni plus ni moins que des armes et des boucliers. Une flopée d'armes différentes sont proposées (épée, arc, sceptre, etc), le but étant d'alterner à la volée pour toujours garder le dessus sur les adversaires et sur leurs points faibles. Jusqu'à six jaras peuvent être équipés et une simple pression sur un bouton suffit à changer d'arme, moyennant tout de même un très court moment durant lequel le héros est exposé. Néanmoins, la chose est compensée par le fait que le jara choisi par le jeu est toujours celui qui a l'avantage sur l'ennemi le plus proche.
 

The Snack World : Mordus de Donjons - Gold

Attention tout de même, chaque jara dispose d'une jauge d'épuisement et, si l'on n'y prend pas garde, elle descend rapidement à zéro, rendant l'arme temporairement indisponible. Il s'agit donc d'alterner relativement souvent entre les jaras mais aussi et surtout entre les attaques. Un jara possède trois attaques qui lui sont propres : une simple, une renforcée et une spéciale qui nécessite un certain temps de chargement. En plus de cette palette, le héros a la possibilité de se mettre en garde et d'esquiver, histoire d'augmenter ses chances de survie. Il dispose également de Snacks, qui sont en fait des amis qui l'aident en combat. Là encore, il y a le choix : soutien, défense, attaque, chaque Snack a ses points forts et faibles et c'est au joueur de les équiper au mieux en passif ou en actif. En actif, ils se retrouvent directement sur le terrain ; en passif, ils peuvent être invoqués et prennent la place du héros pendant un temps donné, là encore pour lancer des attaques qui leurs sont propres.
 

The Snack World : Mordus de Donjons - Gold

Tutti Frutty, oh Rudy

Comme dans tout dungeon RPG / rogue-like, l'équipement prend donc une place très importante dans Snack World et mérite toute l'attention du joueur. Il est ainsi conseillé de fouiller au mieux les endroits visités pour essayer de dénicher un jara plus puissant et plus rare, voire d'obtenir des éléments nécessaires au craft. Le joueur peut en effet se créer de nouvelles pièces d'équipement, essentiellement vestimentaires, mais il est aussi possible d'améliorer ce que l'on possède déjà, voire de se rendre dans les boutiques de la ville principale pour faire des emplettes, le but étant de pouvoir faire face au mieux aux nombreuses quêtes qui nous attendent. Qu'elles soient principales ou secondaires, ces dernières sont ainsi très nombreuses et occuperont pendant de longues heures, en solo ou à plusieurs. L'aventure peut être vécue jusqu'à quatre joueurs, en ligne ou en local (chacun doit disposer de sa console et de son jeu), et il évidemment plus que conseillé d'opter pour cette option tant elle se montre plus conviviale et plus intéressante (même s'il faut alors se partager les trésors !).
 

The Snack World : Mordus de Donjons - Gold

Jouer à plusieurs permet d'effacer un peu ce sentiment de lassitude qui s'installe forcément au bout d'un moment. Pourtant, Snack World fait tout pour éviter ça, à grand renfort d'humour, de décors flashys, de gameplay dynamique, de recrutement de Snacks ou encore de bestiaire varié, mais rien n'y fait : au bout de quelques quêtes, on a un peu l'impression de toujours faire la même chose. La plus grosse faute revient au genre qui veut ça, bien entendu, mais aussi à d'autres petits éléments qui deviennent rapidement agaçants. On pense notamment aux ennemis, qui disent TOUJOURS la même chose lorsqu'on les tue (et croyez-nous, au bout du 40ème ''chuis trop mignon pour mourir !'', vous aurez envie de jeter votre console par la fenêtre), ce qui est d'ailleurs aussi vrai pour les PNJ, ou encore au fait de retourner encore et toujours sur les mêmes zones pour les quêtes secondaires.
 

The Snack World : Mordus de Donjons - Gold

Direction les Carpates Ensablées !

Le problème vient aussi du fait que Snack World est clairement orienté pour les enfants et que, du coup, tout est fait pour que cette cible ne soit pas frustrée par l'aventure. Sauf si l'on se lance à l'attaque d'une quête clairement trop difficile pour son niveau (chaque gain de niveau offre d'ailleurs des points à répartir dans différentes branches pour améliorer le héros), il n'y a pas énormément de difficulté et, en plus de ça, le titre de Level-5 propose tout un tas de petits éléments venant encore faciliter la vie. Par exemple, le fait que ce soit le jara ayant le dessus sur l'ennemi qui apparaît dans nos mains lorsqu'on le change, ou encore le fait qu'il soit possible avant chaque quête d'équiper automatiquement les meilleurs équipements par rapport aux ennemis qui seront sur place, et ainsi de suite. Autant de petites choses que certains trouveront gênants, même si de notre côté on le prend plus comme le fait de vouloir mettre entre les mains des enfants quelque chose qu'ils pourront considérer comme ''mon premier RPG'', accessible et avec un humour qui peut les toucher.
Très enfantin (parfois trop) et relativement facile, Snack World : Mordus de Donjons - Gold ne conviendra sans doute pas aux ''vieux de la vieille'' qui cherchent du challenge et de la ''maturité'', sauf bien sûr si le but est de s'amuser entre amis à l'humour potache. En revanche, les plus jeunes retrouveront là un titre accessible, avec un humour omniprésent, une localisation française impeccable, un enrobage flashy kawaï et un gameplay nerveux qui fonctionne bien. Même si elle peut se montrer lassante, la faute surtout au genre, on prend un certain plaisir à parcourir cette aventure loufoque.
13 février 2020 à 14h06

Par

Points positifs

  • Une localisation française impeccable
  • Une gameplay nerveux et efficace
  • L'humour
  • Accessible
  • Du multi...
  • Un enrobage flashy

Points négatifs

  • Une direction artistique qui divisera
  • Des fois un peu trop gamin quand même
  • Forcément lassant au bout d'un moment
  • Les ennemis qui n'ont qu'une phrase de dialogue, l'enfer
  • … Même si on aurait aimé de la coop' en local sur la même console !

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut