Good Job!

Good Job! - Nintendo Switch
Switch
Partager
A peine annoncé durant un Nintendo Direct, Good Job! est déjà de sortie sur Switch. L'occasion de faire bosser un peu votre esprit d'entreprise, seul ou à deux, durant cette période de confinement. Ou bien de tout faire péter et d'embêter vos collègues. A vous de voir.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Good Job! propose un concept simple mais terriblement efficace : vous devez, niveau après niveau, accomplir la tâche qui vous est imposée (rebrancher le Wi-Fi, arroser les plantes, ranger les bureaux, etc) en optant soit pour la minutie, soit pour l'anarchie la plus totale. Enfant du PDG de la boîte, vous disposez en effet d'un certain passe-droit et il ne vous sera pas reproché de gentiment bousculer les employés ou de tout détruire sur votre passage. Seule la note finale de chaque niveau viendra vous sanctionner, et encore elle se montre bien souvent plutôt sympa. Précisons au sujet de cette note qu'elle prend en compte les prix des choses détruites mais aussi le temps mis pour terminer le niveau, et que c'est surtout cette dernière donnée qui influe grandement.
 

Appetite for destruction

Ce petit titre Switch est divisé en neuf étages, représentant chacun un département différent de l'entreprise, et chaque étage comporte quatre salles, donc quatre niveaux. Sous ses airs de défouloir le plus total, Good Job! essaye tout de même de faire travailler les méninges des joueurs puisque les niveaux sont en fait de petits puzzles, immédiatement clairs mais plus ou moins aisés à résoudre, avec toujours plusieurs possibilités. Le level-design est le plus souvent très réussi, mais il est vrai que certains casse-têtes se montrent moins intéressants à découvrir. Quel intérêt par exemple à placer 135 colis sur un tapis roulant pour qu'ils puissent être livrés ? Mystère, mais ces niveaux restent néanmoins minoritaires et, en ce qui concerne la grosse majorité du jeu, les développeurs ont fait du bon boulot. 
 
Good Job!

Et l'aspect loufoque vient encore plus renforcer le côté sympathique de Good Job!. S'il est évidemment possible de tenter de résoudre un puzzle de la manière douce, on ne va pas se mentir : tout détruire est bien plus gratifiant. Surtout que pas mal de petites options bien bourrines sont proposées au joueur. Impossible d'ouvrir cette porte ? Qu'à cela ne tienne, il suffit de placer un câble, de mettre un meuble dessus, de tirer un peu et hop, plus de porte ! Des cartons bloquent le passage ? Prenons le chariot élévateur et envoyons les valdinguer dans la pièce, au risque de détruire ce joli vase en or à 10.000$... Et puis ce collègue arrivera bien à bosser sur son bureau ''malencontreusement'' cassé en deux par vos soins, non ?
 
Good Job!

Unbreak my job

Sans aucun doute pensé pour être joué en solo, Good Job! propose néanmoins de la coopération, chaque joueur étant muni d'un Joy Con (le titre se prend en mains immédiatement puisque les actions sont toutes ou presque attribuées à une seule touche). Si, au départ, on peut être un peu déçus de voir que les niveaux sont exactement les mêmes, jouer avec un ami assis à côté de nous rajoute encore plus de fun au titre, le tout tournant bien vite à celui qui fera le plus de dégâts. Néanmoins, on regrette que certains niveaux ne soient clairement pas faits pour être joués à deux, le second joueur étant de temps à autres seulement spectateur. Heureusement, ces niveaux sont relativement rares, même s'il fallait le souligner. 
 
Good Job!

Proposant une direction artistique minimaliste mais réussie, Good Job! souffre hélas de quelques petits soucis qui viennent parfois entacher le plaisir de la destruction. On pense notamment aux temps de chargement un peu longuets, aux petites chutes de framerate, aux soucis de collision, au moteur physique qui rend parfois la chose délicate ou encore, le pire, aux bugs qui obligent à certains moments à totalement relancer un niveau puisqu'un script ne se sera pas lancé. On aurait également aimé une bande-son un peu plus diversifiée pour ne pas lasser aussi rapidement. Un souci qui est compensé par le fait que ce type de jeu s'apprécie sur de courtes sessions, deux / trois niveaux à la fois avant de passer à autre chose.
Sans être le jeu de l'année et sans non-plus être un puzzle-game très fin, Good Job! parvient tout de même à amuser, en solo ou en coopération. On apprécie son côté défouloir, ses puzzles qui ont plusieurs manières d'être résolus ou encore ses situations loufoques, même si on regrette que certains niveaux soient en dessous ou que sa réalisation souffre de quelques bugs parfois handicapants. Un bon petit titre à découvrir et à parcourir sur de petites sessions.
01 avril 2020 à 13h10

Par

Points positifs

  • Un défouloir amusant
  • De la coopération
  • Facile à prendre en mains
  • Des puzzles pouvant être résolus de plusieurs manières

Points négatifs

  • Une réalisation loin d'être parfaite
  • Certains niveaux peu intéressants
  • Le côté bourrin prend souvent le dessus sur la réflexion

A propos de...

Good Job!

  • Genre : Réflexion et destruction
  • Date de sortie : 26 mars 2020 - France
  • Edité par : Nintendo
  • Modes de distribution : Nintendo eShop

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut