Test : Ary and the Secret of Seasons - Nintendo Switch

Ary and the Secret of Seasons - Nintendo Switch
Partager
Développé par le studio belge eXiin et édité par Modus Games, Ary and the Secret of Seasons est disponible sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch. Avec sa direction artistique enfantine et sa promesse de nous faire manipuler les saisons, ce titre est-il à la hauteur de ses ambitions ?

Test effectué à partir d'une version PS4

Ary and the Secrets of Seasons nous propose de suivre l'aventure d'Aryelle, Ary de son petit surnom, la fille du gardien de l'hiver. Le monde créé par eXiin est divisé en plusieurs grosses régions, chacune dotée de sa propre saison. Sauf que voilà : depuis quelques temps, tout ce beau monde est mis sens dessus dessous et les saisons ont été inversées. Résultat, la région où vit Ary est désormais écrasée par la chaleur de l'été, les plages d'une autre région ont découvert la neige pour la première fois, et ainsi de suite. N'écoutant que son courage, et désirant aussi retrouver son frère Flynn porté disparu, la demoiselle va se lancer dans un périple destiné à... hé bien, à plus ou moins sauver le monde.
 

Seasons after fall

La jeune Ary est donc dès le départ ou presque en possession d'un artefact lui permettant de créer autour d'elle des dômes plus ou moins étendus d'hiver. Plus tard, elle entrera en possession des autres saisons et pourra switcher à volonté de l'une à l'autre, ce qui permettra au joueur de progresser. En effet, le monde d'Ary and the Secret of Seasons doit être remodelé pour pouvoir avancer en choisissant à chaque fois la bonne saison. Une plate-forme à escalader ? Un petit coup d'automne et des plantes grimpantes apparaissent. Un lac à traverser ? Hop, de l'hiver et le lac gèle instantanément. Un système donnant lieu à quelques petites énigmes sympathiques, et c'est aussi un vrai petit plaisir d'essayer une nouvelle saison lorsqu'elle entre en notre possession. Bref, du tout bon à ce niveau, d'autant plus que les ennemis réagissent également aux changements de saison.
 
Ary and the Secret of Seasons

Malheureusement, on déchante aussi relativement vite car, en dehors de cet aspect, Ary and the Secret of Seasons a bien du mal à convaincre. Ainsi, la mise en scène est malaisante au possible, les phases de plates-formes peuvent se montrer un peu trop hasardeuses (Ary n'a pas d'ombre, on ne voit donc pas forcément où l'on va retomber) et les combats ne sont vraiment pas une réussite, en plus d'être totalement inutiles puisqu'ils n'apportent ni expérience, ni loot. Équipée de son épée, Ary peut frapper, esquiver et contrer, mais le système de contre est tellement pété que le joueur peut passer la plupart de son temps ainsi, ce qui lui permet d’assommer son adversaire et de lui asséner un coup puissant par la suite. A ce niveau, seuls les combats de boss sont un peu plus intéressants puisqu'ils demandent une stratégie particulière, même si ce n'est hélas pas non plus transcendant.
 
Ary and the Secret of Seasons

Seasons in the sun

Le joueur peut améliorer Ary afin de la rendre plus puissante ou encore plus agile en combat mais, comme dit précédemment, l'inutilité de ces derniers ne donne pas vraiment envie d'aller à l'affrontement. D'ailleurs, le monde du jeu d'eXiin le permet tant il est vaste, et passer en courant à côté d'ennemis devient rapidement une habitude. Le côté immense du monde de Ary and the Secret of Seasons est d'ailleurs aussi un point négatif, étrangement, car il se montre hélas très vide. Les environnements sont bien trop vastes et pas assez remplis, et en plus voyager d'une zone à l'autre se montre bien trop long pour être agréable. Un fait d'autant plus dommage que les quêtes sont essentiellement de type FedEx, nous faisant ainsi faire des allers-retours en permanence dans ce grand monde vide.
 
Ary and the Secret of Seasons

En plus de ces problèmes, Ary and the Secret of Seasons est bardé de soucis techniques qui mériteront de très nombreux patchs afin d'être corrigés. On peut certes à la limite passer outre les chutes de framerate ou encore les nombreux temps de chargement, mais les bugs c'est non. Entre les ennemis qui disparaissent, ceux qui se coincent dans les murs, les bulles de dialogue qui n'affichent aucun texte, Ary qui devient invisible... la liste est longue comme le bras et elle peut vraiment venir gâcher l'expérience du joueur. Bref, une technique totalement à la ramasse et qui n'est hélas pas rattrapée par la direction artistique mignonne, enfantine et colorée, ainsi que l'humour sympathique dont peut faire preuve le jeu.
On avait vraiment envie d'aimer Ary and the Secret of Seasons, qui dans un certains sens nous faisait penser à The Legend of Zelda : Oracles of Seasons. Malheureusement, sa bonne idée de gameplay – basculer entre les saisons pour résoudre des énigmes et progresser – et sa direction artistique mignonne sont gâchés par tout un tas de petits éléments qui, mis bout à bout, rendent l'aventure laborieuse : combats inintéressants, monde trop grand et trop vide, phases de plates-formes hasardeuses, quêtes FedEx ou encore problèmes techniques et bugs en pagaille.
03 septembre 2020 à 11h56

Par

Points positifs

  • Basculer entre les saisons, une bonne idée de gameplay
  • Quelques bonnes idées de level design
  • Une direction artistique mignonne
  • De l'humour

Points négatifs

  • Trop de problèmes techniques
  • Les combats inintéressants
  • Les quêtes FedEx
  • La plate-forme parfois hasardeuse
  • La mise en scène souvent malaisante
  • Le monde grand et vide

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut