Test : Cook, Serve, Delicious! 3?! - Nintendo Switch

Cook, Serve, Delicious! 3?! - Nintendo Switch
Partager
Troisième épisode de la série (comme son nom l'indique), Cook, Serve, Delicious ! 3 ?! est de sortie sur consoles et PC, après être resté un long moment en accès anticipé sur Steam. De quoi faire rêver tous ceux qui espèrent un jour posséder leur propre food truck ? C'est ce qu'on va voir.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Malgré son style, Cook, Serve, Delicious ! 3 ?! propose tout de même une histoire à suivre, même si tout est évidemment relatif. L'aventure se déroule dans un futur assez proche, dans une Amérique dystopique ravagée par la guerre. Dans les décombres d'un building, deux androïdes nommées Cleaver et Whisk découvrent un chef (donc le joueur) toujours en vie et lui proposent de devenir le patron de leur food truck. Et c'est à peu près tout ce qu'il faut savoir concernant cette histoire, qui propose d'aller de ville en ville pour servir toujours plus de clients et se faire un nom dans le monde des cuisines ambulantes.
 

Stupid sandwich !

La première chose qu'il faut savoir concernant la licence Cook, Serve, Delicious !, c'est qu'elle se montre particulièrement ardue. Ne vous attendez pas à un petit jeu chill comme il y en a tant de ce genre sur mobiles, ici on rentre dans le dur, et immédiatement qui plus est. Un niveau se déroule en plusieurs étapes : le food truck se déplace, stoppe à un arrêt, le joueur doit servir les clients sur place, le camion repart et ainsi de suite. Durant le voyage, au chef de s'organiser comme il le souhaite pour préparer en amont certaines préparations un peu longuettes, sachant tout de même qu'un plat mis de côté ne peut plus être servi au bout d'un temps... Attention donc à ne pas préparer justement trop tôt les plats. Il faut également prendre garde à ne pas les laisser trop longtemps sur le feu puisqu'il est évidemment possible de brûler les préparations. Et vous n'avez clairement pas envie de servir un plat brûlé, sous peine de voir une version futuriste de Gordon Ramsay venir vous gueuler dessus (non, mais on aurait aimé).
 
Cook, Serve, Delicious ! 3 ?!

Les plats, justement, ne se préparent pas tous de la même manière. Certains sont relativement simples, comme les falafels qui nécessitent uniquement l'utilisation de la friteuse, mais d'autres sont un peu plus complexes, comme les sandwichs au fromage qui demandent d'ajouter plusieurs ingrédients les uns après les autres. Plus de sept clients peuvent être présents à la fois, contre seulement quatre postes de travail (mais il est aussi possible de préparer au cas par cas pour chaque client, certains ayant des demandes spécifiques), alors autant dire qu'il faut savoir s'organiser et ne pas se mêler les pinceaux, d'autant plus que ces affamés s’agacent et partent relativement vite (sauf en mode Chill où ils attendent indéfiniment). Un souci à évidemment éviter à tout prix puisque cela influe sur le score final. Sachant que le score débloque des médailles, et qu'il faut des médailles pour passer aux niveaux suivants, pas besoin de vous faire un dessin.
 
Cook, Serve, Delicious ! 3 ?!

Poutine bros

Non seulement il faut s'avoir bien organiser son temps et ses préparations, mais il s'agit également de mémoriser les recettes, ou plus précisément les boutons qui leurs sont associés. Là encore, tout dépend du plat et de sa complexité : les churros se balancent dans la friteuse avec Y (nous avons testé ce jeu sur Nintendo Switch) puis sont mis à cuire avec B, là où les parfums de glaces sont très nombreux et demandent d'utiliser à la fois une gâchette et un bouton, par exemple LT et X. On ne va pas se mentir, tout cela se montre relativement complexe et pas forcément intuitif sur console, et on conseillera donc aux intéressés de s'y essayer sur PC pour une plus grande flexibilité avec le combo clavier / souris. Néanmoins, le charme opère, en tout cas si l'on apprécie le genre ainsi que le fait d'être mis sous pression en permanence.
 
Cook, Servce, Delicious ! 3 ?!

Si le gameplay se montre nerveux et au poil, même si une fois de plus le côté manette n'est pas top, on aurait aimé une petite traduction française ainsi qu'une direction artistique un peu plus travaillée. Les plats sont bien dessinés, pas de souci là-dessus, mais les clients sont relativement laids, même si évidemment ce n'est pas sur eux que le regard se pose la plupart du temps, et le côté très coloré reste plutôt agréable. C'est en revanche mieux côté ambiance sonore, avec des musiques qui maintiennent la pression bien comme il faut. Comme s'il y avait vraiment besoin de ça, franchement... Nous n'avons par ailleurs rencontré aucun souci d'ordre technique, ce qui est toujours agréable.
Cook, Serve, Delicious ! 3 ?! se place dans la lignée de ses prédécesseurs en proposant un gameplay nerveux, une difficulté immédiatement salée (mais avec tout de même un mode Chill) ainsi qu'un côté fortement addictif pour tout fan de ce genre de titres. Les amateurs de la série seront ravis de découvrir ce nouvel épisode, mais les nouveaux venus auront sans aucun doute un temps d'adaptation pour mémoriser les recettes et les timings.
14 octobre 2020 à 15h03

Par

Points positifs

  • Gameplay nerveux et addictif
  • Du challenge
  • Pas mal de recettes à découvrir
  • Un mode Chill pour les moins patients
  • De la rejouabilité

Points négatifs

  • Pas forcément intuitif à la manette
  • Forcément, risque de tomber dans le répétitif
  • Une direction artistique pas forcément top
  • Le challenge peut rebuter
  • English only

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut