Test : Café Enchanté - Nintendo Switch

Café Enchanté - Nintendo Switch
Partager
Spécialisé dans les jeux du genre otome – comme son nom l'indique un peu tout de même -, le studio Otomate propose aux possesseurs de Nintendo Switch de découvrir Café Enchanté, titre qui met en scène une jeune femme entourée de son harem de mâles... un peu spéciaux.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Kotone – ou tout autre nom que vous voudrez bien lui donner – hérite un beau jour du café de son grand-père décédé. Un établissement un peu spécial, puisque la jeune femme va découvrir bien vite qu'il renferme une porte menant vers d'autres mondes. Et à peine découvre-t-elle la chose que quatre hommes un peu étranges débarquent sous ses yeux ébahis : deux démons (dont un roi, excusez du peu), un chevalier sans tête et enfin un ange déchu. Comme si ça ne suffisait pas, une organisation s'occupant de tout ce qui est surnaturel vient la bousculer en lui ''proposant'' de laisser tomber ce café. Autant dire que la vie de la jeune femme se retrouve rapidement chamboulée... et ce n'est bien entendu que le début.
 

Sans sucre, sans lait

Café Enchanté est donc un visual novel de type otome, comprenez par là que vous incarnez une jeune femme qui va draguer / se faire draguer par différents jeunes hommes. La progression est divisée en branches, chaque branche associée à un prétendant et le joueur devant donc faire le titre plusieurs fois s'il désire découvrir toutes les histoires (avec heureusement la possibilité de skipper les dialogues déjà lus). Chacun a évidemment une personnalité et un chara-design bien particulier, le but étant de plaire au plus grand nombre. Par exemple, Canus se montre particulièrement gentleman là où Ignis se place plus en mauvais garçon. De temps à autres, des choix sont à faire et viennent orienter le jeu vers l'une ou l'autre des branches.
 
Café Enchanté

Là où Café Enchanté se montre particulièrement intelligent, c'est sur sa structure qui pose d'abord les bases des backgrounds de chacun. On apprend à découvrir tout ce beau monde, y compris l'héroïne et son apprentissage de la vie de gérante de café, pendant une bonne partie de l'aventure, pour ensuite se lancer dans les histoires d'amour, qui se montrent pour leur part plus courtes. D'autres otome ne prennent ainsi pas cette peine, imposant dès le départ ou presque des choix au joueur l'embarquant dans l'une ou l'autre des branches, sans vraiment connaître les prétendants. Bref, une idée plutôt sympa même si, en contrepartie, tout l'aspect romantique se montre moins long que le reste. Pour un jeu de ce genre, c'est un peu dommage, même si ce n'est pas le premier à opter pour ce style de progression.
 
Café Enchanté

One more cup

L'écriture dans Café Enchanté se montre soignée, bourrée d'humour et l'on s'attache bien vite à tout ces personnages un peu étranges. D'autant plus que ce groupe de non-humains se montre crédible dans leurs relations les uns aux autres, donnant l'impression de se retrouver au beau milieu d'un groupe de potes, ce qui est un vrai plus pour l'immersion mais aussi pour tous ceux qui ont un peu du mal avec le genre, l'amour n'étant donc pas le seul sujet abordé ici. Oui, Café Enchanté est un otome, mais c'est aussi un visual novel qui pourrait plaire à un public plus large grâce à cet aspect. A condition de parler anglais, bien entendu, ce genre de titre n'étant quasiment jamais disponible dans la langue de Molière.
 
Café Enchanté

Visuellement, difficile de créer quelque chose de vilain pour un visual novel puisque ce sont des titres qui se reposent essentiellement sur des artworks. Café Enchanté ne fait pas exception à la règle et se montre très joli, aussi bien en ce qui concerne ses décors – avec une mention spéciale pour l'intérieur du café qui appelle vraiment au cocooning – que ses personnages. Ils sont ainsi tous très différents les uns des autres mais ont de toute évidence tous bénéficié d'un soin tout particulier, que ce soit la tenue très complexe de Misyr ou la quantité non négligeable de plumes se trouvant sur les ailes d'Il. Quant aux doublages japonais, ils se montrent comme toujours très convaincants.
Café Enchanté est un très bon visual novel, qui propose tout un côté otome mais aussi une histoire que l'on prend plaisir à suivre même si l'on n'est pas spécialement intéressé par le côté drague, un peu comme ce que proposait Collar x Malice (du même studio) avec son enquête sur une série ''d'incidents'' qui survenaient dans Tokyo. Si l'on rajoute à ça une réalisation au top et une durée de vie solide, on se retrouve là avec une petite bulle très mignonne qui s'apprécie tranquillement calé sur le canapé et sous une couette. Et avec un bon café, évidemment.
12 novembre 2020 à 11h00

Par

Points positifs

  • Une réalisation au top
  • Une bonne durée de vie
  • Un groupe d'amis cohérent
  • Le titre prend son temps pour installer l'histoire et les personnages...

Points négatifs

  • ... Mais laissant du coup moins de temps pour les romances
  • English only

A propos de...

Café Enchanté

  • Genre : Visual Novel / Drague
  • Date de sortie : 05 novembre 2020 - France
    10 octobre 2019 - Japon
  • Développé par : Otomate
  • Edité par : Aksys Games
  • Modes de distribution : Nintendo eShop
  • PEGI :  Interdit aux moins de 12 ans

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Celle qu'on ne voit pas

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut