Test : New Pokémon Snap - Nintendo Switch

New Pokémon Snap - Nintendo Switch

New Pokémon Snap - Nintendo Switch

Genre : Photographie de Pokémon

Partager
Aaaah, Pokémon Snap. Un nom qui est forcément familier pour un grand nombre de joueurs ayant eu à l'époque la Nintendo 64. Un titre très à part, qui demandait simplement de prendre en photo les petites bestioles de Game Freak et Nintendo, le tout sur des rails et de manière tout ce qu'il y a de plus pacifique (à l'exception des pommes que l'on pouvait leur lancer dessus !). Et depuis, plus rien, alors autant dire que l'annonce de New Pokémon Snap sur Nintendo Switch était une vraie surprise. Mais plus de 20 ans après, la formule fonctionne-t-elle toujours aussi bien ?

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Pokémon Snap est donc un épisode à part de la série des Pokémon puisqu'il n'est pas question ici de combats, de dresseurs adverses, de grande aventure, d'arènes et ainsi de suite. Dans ce nouvel opus, on fait rapidement la connaissance du Professeur Miroir et de son assistante, ces derniers tentant de découvrir pourquoi certaines bestioles brillent en raison d'un phénomène baptisé Lumina. Ni une, ni deux, le bougre nous met un appareil photo (Exploreflex) dans les mains et nous demande de nous rendre dans certaines zones spécifiques (sur les îles inédites de Lentis), de jour comme de nuit, pour prendre en photo tout ce qui bouge. Après un tutoriel court mais très complet, il faut dire aussi qu'il n'y a pas non plus énormément de boutons à retenir, on grimpe dans le moyen de transport dédié (Neo One) et roulez jeunesse !

                               

Safari de poche

Contrairement aux épisodes principaux de la série, on ne peut pas ici explorer librement puisque chaque ''run'' se fait dans une zone bien précise, à bord d'un moyen de transport qui avance tout seul sur des rails. Impossible de reculer ou de s'arrêter quelques instants, il faut donc être en permanence sur le qui-vive pour ne pas louper les Pokémon se baladant librement autour de nous. Et croyez-nous, il y a de quoi voir (heureusement d'ailleurs que l'on peut voir à 360 degrés !), chaque niveau renfermant son petit lot de bestioles courant, dormant, interagissant entre elles ou faisant coucou à cet étrange envahisseur qui les prend en photo. On a à chaque fois droit qu'à un nombre limité de clichés, même si ce dernier reste suffisamment large pour pouvoir mitrailler à tout-va et donc tenter de prendre la meilleure photo possible. Car, une fois de retour au QG, le Professeur Miroir désire voir les photos afin de les noter de une à quatre étoiles et de les rentrer dans le Pokédex.

New Pokémon Snap

Pour chaque Pokémon, il s'agit de posséder une photo pour chaque note, donc quatre photos. Néanmoins, chaque run ne permet de ne garder qu'une seule photo d'un Pokémon, il faut donc tout d'abord choisir notre préférée, ou celle qui sera selon nous la mieux notée, avant de la montrer au prof. Un système obligeant à retourner dans les niveaux pour mitrailler encore et encore les mêmes bestioles, ce qui devient forcément répétitif au bout d'un moment, mais nous y reviendrons juste après. Pour en revenir au système de notation, rajoutons qu'il reste un mystère, même après des heures de jeu. Certes, le Professeur Miroir évoque le cadrage, le zoom ou encore le fait que le Pokémon fixe l'objectif... mais certaines notes n'ont parfois aucun sens. Comment expliquer qu'un Pikachu de dos et loin débloque trois étoiles alors que la même photo de face et plus proche n'en décroche qu'une ? Mystère et baie ceriz...

New Pokémon Snap

Pikapple

Revenons maintenant sur le côté répétitif de New Pokémon Snap. De part sa structure, ce titre tourne forcément vite en rond, d'autant plus que les nouvelles zones peuvent mettre un temps fou à se débloquer. La principale fautive est la jauge d'expérience, puisqu'il faut passer un niveau pour avoir droit à quelque chose de nouveau, que ce soit une nouvelle destination ou la même mais de nuit, où les Pokémon auront des comportements différents. S'il faut parfois uniquement faire deux tours dans la même zone pour gagner un niveau, il arrive de temps à autres que l'on ne soit pas à 100% concentré et que l'on loupe des clichés inédits, nous obligeant donc à y retourner une, voire plusieurs fois supplémentaires. Forcément, cet aspect a ses limites et certains trajets finissent par nous sortir par les yeux, surtout lorsque l'on doit y retourner pour des missions spéciales, par exemple pour trouver une fleur.

New Pokémon Snap

Malgré tout, on prend un certain plaisir à parcourir les zones de ce New Pokémon Snap, même si l'on met bien vite ces quêtes annexes de côté tant elles se montrent relativement inintéressantes. Tout d'abord en raison du côté adorable de ces petites créatures, particulièrement bien modélisées et animées. Elles gambadent, s'engueulent, nagent, volent autour de nous et on a envie de tout voir, tout le temps, d'autant plus que de nombreux secrets sont cachés et que de nombreuses interactions se déroulent à chaque run, ne durant parfois que quelques secondes. Des interactions que l'on peut également déclencher nous-même, par exemple en balançant une pomme sur un Pokémon endormi pour le réveiller, en faisant étinceler une fleur pour faire briller les bestioles alentours ou encore en jouant une petite musique pour les faire danser. Autant de petites choses qui apportent ce petit goût de reviens-y qui motive à aller jusqu'au bout du titre, qui est d'ailleurs relativement court (une petite dizaine d'heures à peine).

New Pokémon Snap

New paparazzi

Techniquement, New Pokémon Snap est très joli et assez propre. En plus de la modélisation et de l'animation des Pokémon évoquées plus haut, on pense évidemment à ces explosions de couleurs typiques d'un jeu Pokémon ou encore à ces cinématiques très réussies. Tout n'est bien entendu pas tout rose, avec notamment un certain flou dans l'arrière-plan ou encore de l'aliasing, deux défauts particulièrement présents en mode portable, mais ce titre se place tout de même en haut du panier sur Switch. En tout cas en mode docké, ce qui est de toute façon la meilleure façon de jouer à cet épisode, d'autant plus lorsque l'on balance des trucs de tous les côtés en espérant faire bouger les bestioles, risquant parfois de surcharger l'écran. Imaginez ce bordel sur le petit écran de la tablette...
 
 
 
 
 
 
 
New Pokémon Snap ne deviendra peut-être pas un incontournable de la Nintendo Switch, mais il s'agit tout de même d'un titre assez plaisant à parcourir, à condition évidemment d'être un fan de la série de Game Freak (dans le cas contraire, zéro intérêt, clairement). Bien que vite répétitif et pouvant se montrer un peu lent dans sa progression, ce ''FPS pacifique'' donne toujours envie d'en voir plus en raison des nombreux secrets qu'il renferme et des nombreuses interactions qu'il propose. Si l'on rajoute à ça un aspect adorable et une technique globalement réussie (en docké), on obtient un petit spin-off qui devrait ravir les Pokéfans petits et grands.
06 mai 2021 à 13h42

Par

Points positifs

  • Très mignon
  • Jolie finition en docké
  • Des Pokémon issus de plusieurs générations
  • Beaucoup de secrets à découvrir
  • Un concept qui marche plutôt bien...

Points négatifs

  • ... Mais qui devient vite répétitif
  • Une progression parfois trop lente
  • A éviter en mode portable
  • Un système de notation incompréhensible

A propos de...

New Pokémon Snap

  • Genre : Photographie de Pokémon
  • Date de sortie : 30 avril 2021 - France
  • Développé par : Nintendo
  • Edité par : Nintendo
  • Modes de distribution : Boutique , Nintendo eShop
  • PEGI :  Interdit aux moins de 3 ans

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Celle qu'on ne voit pas

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut