Test : Super Smash Bros. Wii U

Super Smash Bros. Wii U - Wii U

Genre : Baston de mascottes

Date de sortie : 28 novembre 2015

Genre
Baston de mascottes
Date de sortie
28 novembre 2015 - France
Développé par
Project Sora
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Peu de temps après la sortie de la version 3DS de Super Smash Bros, la mouture Wii U débarque en version salon sur la dernière console de Nintendo. Si la première version avait fait un carton plein auprès de la presse, qu'en est-il de sa mouture de salon ?

Test effectué à partir d'une version Wii U

 
 
Tout d'abord, avez-vous trouvé étonnant de voir débarquer la version 3DS avant la version Wii U ? C'est vrai, d'habitude, un jeu qui sort sur console de salon sort ensuite, au mieux en même temps sur console portable, et c'est une version amoindrie dans 9 cas sur 10. Mais il faut bien comprendre que Nintendo a mis le paquet sur la mouture 3DS et qu'elle est indispensable à tout fan qui se respecte. Tant et si bien qu'à notre avis, c'est une manœuvre très habile que d'avoir laissé les gens se procurer la version 3DS, puis de proposer celle que tous les gamers attendent sur Wii U. La compatibilité est tellement importante qu'il aurait été dommage que les joueurs pensent que c'est une énième version "moins". Tout le monde est en possession de sa version portable, c'est bon ? Alors on passe à la vitesse supérieure.
 

Little Mac in touch

Super Smash Bros sur Wii U propose énormément de contenu similaire à la 3DS, à commencer par son roster. On retrouve 40 personnages accessibles directement, avec encore une dizaine à débloquer à mesure que vous combattez. Le bestiaire de Nintendo est immense et Super Smash avait l'embarras du choix pour étoffer le casting des anciens opus. Par exemple Little Mac, le héros de Super Punch Out fait son grand retour (un combattant très rapide, au punch improbable mais au jeu aérien minable). Big N a été très loin, car même le chien de Duck Hunt répond à l'appel, et franchement il fallait aller le dénicher (chien... dénicher... haha). Au bout d'un certain nombre d'affrontements, ils vous est simplement proposé de les combattre, afin de leur faire rejoindre vos rangs de personnages. Il faudra aussi compter sur Mewtwo en DLC un petit peu plus tard afin de compenser la déception des fans de ne pas l'avoir vu dans l'annonce du nouveau Pokémon Amphinobi. Rappelons que celui-ci sera gratuit pour tous ceux possédant le jeu sur Wii U et 3DS. Le casting, malgré le nombre, est relativement équilibré, mais de premiers réajustements sont déjà prévus par Nintendo, par exemple pour Harmony qui semble un petit peu trop cheatée par rapport à ses compères. Et pour les aires de combat, même topo, une bonne quarantaine sont disponibles au départ, avec une dizaine de plus à débloquer par la suite. A savoir que, détail rigolo, les arènes du jeu sur Wii U sont exclusivement extraites de titres sur console de salon, tandis que celles sur 3DS uniquement sur des opus portables. Voili voilou, tu t'en fous peut-être mais on te le dit.
 

Sheik ton booty

Le gameplay ne chamboulera pas les afficionados de la série, et aurait tendance à se rapprocher d'un Smash Bros Brawl. Un bouton de coup, un bouton de super coup, le saut, la garde (et donc le contre, esquive, stick pour le smash, etc), des terrains bourrés de pièges, de bonus et autres malus, il favorise à un certain niveau majoritairement l'esquive et le contre au simple bourrinage. Simple d'accès mais proposant une vraie grosse marge de progression, il a la capacité de convenir à tous types de joueurs au final, ce qui est une vraie belle performance. D'autant qu'il est maintenant possible de jouer jusqu'à 8 potes en simultané, sur le même écran. Dans cette configuration, tous les stages ne sont évidemment pas accessibles puisque certains ne se prêtent pas nécessairement à un si grand nombre. Curieusement, et même à 8, le joyeux bordel dans lequel on se retrouve propulsé n'est pas aussi chaotique que ce que l'on aurait pu imaginer. Il faut en revanche posséder un écran de bonne taille pour ne pas se retrouver paumé, cela va de soi.
 

Marth Villalonga

En solo, les options de personnalisation sont très nombreuses. On peut ainsi se créer un personnage de toutes pièces ou simplement agir sur un fighter existant, par exemple en réduisant son temps de recovery (ce qui effectivement change le gameplan adverse), et même personnaliser les coups spéciaux. Il est aussi possible de jouer directement avec les Mii. Ceux-ci sont personnalisables de A à Z. On leur définit un style (épéiste, boxeur ou tireur) et on leur applique un certain équipement, des capacités et des coups spéciaux. Et bien sûr, on les orne de couvre chefs et costumes. Un genre de Pimp My Mii. Rappelons une fois encore que vos personnages, aussi modifiés soient-ils, affichent une compatibilité totale avec la 3DS et seront importés exactement tels quels. Super Smash Bros. for Wii U propose aussi de nouveaux bonus, comme la fameuse carapace bleue de Mario Kart, qui cherchera automatiquement le premier au score sur l'écran pour le défoncer, comme dans son jeu d'origine. On trouve aussi un petit drapeau qui, si un joueur le maintient assez longtemps en l'air comme un trophée, permettra d'infliger un K.O. en plus ou d'offrir une vie en plus, en fonction du mode de jeu dans lequel vous vous trouvez.
 

Wii Fit Trainée

Super Smash Bros. for Wii U propose un nombre assez hallucinant de modes de jeu. Le mode Classique est ce qui se rapproche le plus d'un mode Histoire. On regrette d'ailleurs hélas qu'il n'y ait pas de scénario de quelque manière que ce soit pour agrémenter les parties de solo, même si chaque personnage bénéficiera au final de sa propre petite cinématique. Vous pouvez aborder le mode classique (et tous les autres d'ailleurs) jusqu'à deux joueurs en coopération. Le classique permet de se battre selon un petit peu de toutes les configurations (2vs2, 3vs3, 2vs4, etc) contre des groupes d'adversaires que l'on peut incorporer dans notre équipe une fois battus afin qu'ils combattent avec nous. Quelques éléments aléatoires viendront perturber votre chemin, comme des rivaux, etc. Comme dans les anciens Smash, du mode de difficulté dépendra vos rencontres finales et bien sûr vos récompenses... Du côté des modes de jeu, le mode All Stars permet d'affronter tous les adversaires par ordre croissant d'ancienneté, et le mode Events crée des catégories d'adversaires à dérouiller. Rien de bien incroyable, le but restera toujours de battre tout le monde, seul ou en coop, et d'amasser les bonus et récompenses (et ce toujours seul ou en coop). On assiste aussi au retour des matchs pièces, qui consistent à récolter plutôt des sous sur les gens quand on leur rosse la tronche. Pas forcément indispensable à notre sens, mais il en faut pour tous.
 

Zelda c'est plus fort que toi

Il y a aussi les combats Gamainiac, qui sont des épreuves où il faut défoncer le plus de mecs possible dans un temps limité, le Stade, qui permet de participer à des épreuves rigolotes comme le chamboule tout ou le lancer de sac de frappe. Et puis il y a le fameux "Odyssée Smash", qui propose un mode de jeu de plateau très inspiré de Mario Party. On évolue seul ou à plusieurs sur un plateau dont les mouvements dépendent de vos dés. Le principe est de récolter le plus de bonus, mais surtout de personnages supplémentaires, pour les rallier dans votre équipe au combat. Très honnêtement, c'est plutôt du n'importe quoi mais c'est assez rigolo et avec ses éléments aléatoires, absolument tout peut arriver jusqu'à la finale. Mais ce qui impressionne le plus dans Smash Bros, c'est probablement son contenu absolument colossal. Un vrai joli cercle vertueux, puisque plus on gagne aux épreuves, plus on remporte des récompenses (personnalisations, trophées, musiques, etc). Ces récompenses rendent souvent vos personnages plus forts, et puis permettent aussi d'accéder à d'autres épreuves encore plus difficiles, etc. Finalement ça ne s'arrête jamais. Super Smash Bros, le jeu qui te fait jouer pour te permettre de plus jouer encore. Adieu vie sociale.
 

Axel Folley avait un frère, Dracofeu

Et puis, si vous en aviez un peu marre de vous battre, il y a un impressionnant éditeur de niveaux, entièrement paramètrable grâce à votre Wii U gamepad. Et très bonne surprise, puisque si l'on ne peut que regretter que l'utilisation du gamepad se cantonne quasiment qu'à l'éditeur de niveaux, cette option est excellente. Très complet, l'éditeur propose d'agencer ses niveaux réellement comme on le souhaite. Nous ne sommes plus limités aux éléments préfabriqués d'auparavant, et le gamepad permet de dessiner sa propre surface. On décide si celle-ci permet ou non de s’agripper, si elle glisse, fait des dégâts, etc. On peut changer la musique, choisir un fond au niveau. En bref, plus de personnalisation et moins de frustration pour un éditeur de niveaux vraiment complet.
 

Villageois de vivre !

Nous n'avons pas encore pu essayer les Amiboo en pratique, mais sur le papier, voici de quoi il en retourne. Nous éditerons ce test après plusieurs heures de jeu en leur compagnie pour savoir si le pari est rempli. Les Amiboo sont des genres d'animaux de compagnie dans Super Smash Bros. Ceux-ci sont "intelligents" et apprennent de vous. Plus vous les faites combattre, plus ils progressent. En dehors du fait de pouvoir les customiser, il y a cette composante essentielle qui est l'apprentissage. Par exemple, s'ils sont habitués à affronter un certain type de personnages, ils vont réagir de manière de plus en plus efficace face à eux. Au contraire, si votre Amiboo affronte, disons, Mewtwo quand il sera disponible, il risque d'avoir beaucoup de mal au début. Et puis, à force de l'affronter, votre compagnon sera de plus en plus efficace. Vous imaginez les affrontements qui découlent de ces Amiboo ? On débarque chez un pote avec sa figurine, on fait des deux contre deux. Ma figurine et moi contre ta figurine et toi. Classe. En revanche, il semble que la qualité de fabrication des figurines ne soit finalement pas exactement à la hauteur de ce qui était annoncé et montré au départ. Reste à tester et updater ce test en temps et en heure. Le mode online n'est pas encore disponible et ce papier fera l'objet d'une update une fois que nous aurons pu le tâter. Apprenez simplement qu'il semble se diviser en deux modes de jeux : pour la gloire et pour le fun.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Super Smash Bros. for Wii U est absolument génial. Non content de proposer un gameplay simple et accessible, il permet la prouesse d'offrir une vraie marge de progression. Casting hallucinant, contenu gargantuesque et modes de jeu rigolos à foison, c'est le nouveau must-have de la console de salon de Nintendo. La compatibilité avec la 3DS est poussée à son paroxysme, de telle sorte qu'avoir le titre sur un support et pas sur l'autre serait presque une hérésie. Alors que beaucoup se concentrent sur une surenchère graphique et en profitent pour ne pas livrer leurs jeux terminés, Nintendo livre ici une copie excellente en tous points, avec un produit unique que les possesseurs de Xbox One et PS4 ne pourront que jalouser.

Points positifs

  • Hyper complet
  • Roster énorme
  • Customisation de taré
  • Compatibilité totale avec la 3DS
  • Contenu gargantuesque
  • Editeur de niveaux sympathique
  • Les différents modes pour varier les plaisirs
  • Les niveaux bien pensés

Points négatifs

  • Pas de mode Aventure scénarisé
  • Pas de réincorporation de techniques avancées des derniers Smash Bros, comme le wave dash (permet de se déplacer plus rapidement en esquivant les attaques adverses)
  • Gamepad quasi inutile, sauf pour la création de stages

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires

Jeux similaires