Test : Super Mario Maker

Super Mario Maker - Wii U

Genre : Création de jeux Mario

Date de sortie : 11 septembre 2015

Genre
Création de jeux Mario
Date de sortie
11 septembre 2015 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Si vous êtes des adeptes des jeux de plates-formes, vous connaissez forcément Super Mario, le taulier du genre. Pourquoi ? Tout simplement parce que le plombier moustachu profite du savoir-faire de chez Nintendo en ce qui concerne le level design, qui encore aujourd'hui est rarement égalé par la concurrence (no rage). Hé bien figurez-vous que la firme nippone a décidé de transmettre un peu de son expérience aux joueurs via un certain Super Mario Maker. Intéressés ? Ça tombe rien, voici le test.

Test effectué à partir d'une version Wii U

Mais avant d'aller plus loin, précisons quelque chose au préalable : non, Super Mario Maker n'est pas QUE un éditeur de niveaux. Le nouveau titre de Nintendo propose aussi un aspect plates-formes, que ce soit avec des levels créés par l'ordinateur ou par les joueurs du monde entier. Nous allons toutefois nous attarder en premier lieu sur l'aspect création puisque c'est clairement le point central de ce soft Wii U. Au départ, le jeu peut se montrer assez frustrant, car le nombre d'éléments à utiliser pour bâtir un niveau se comptent sur les doigts d'une main.

Heureusement, de nouveaux « packs » (Manoir Hanté, Aquatique, Forteresse Volante...) se débloquent régulièrement en apportant de nouveaux items (étoiles, champignons...), ennemis (Latiku, Boo...), blocs (briques, points d'interrogation...), plates-formes (mouvantes, tombantes...) ou styles graphiques (quatre en tout : Super Mario Bros, Super Mario Bros 3, Super Mario World et New Super Mario Bros, sachant évidemment que certains items et éléments de gameplay changent en fonction du style choisi), histoire d'offrir toujours plus d'opportunités aux joueurs. Si cet aspect peut sembler frustrant au départ, il s'avère en fait plutôt intéressant puisqu'il permet de se familiariser avec les différents objets avant de se lancer dans des créations plus compliquées.

Super Mario Maker

Mario Big Planet

Et comme si tous ces éléments ne suffisaient, il est tout à fait possible de les combiner, voire de les modifier. Par exemple, secouer un Koopa vert le transformera en Koopa rouge, secouer Bowser le transformera en Bowser Jr., et ainsi de suite. Quant aux combinaisons, elles sont aussi très nombreuses : il est par exemple possible de donner un champignon à un Goomba pour le rendre géant, puis lui coller sur la tête un Frère Marteau, lui aussi grossi avec un champignon; ou encore placer une étoile dans un canon pour qu'il envoie des étoiles au lieu de Bill Balles. Bref, vous l'aurez compris, il y a vraiment de quoi faire dans ce Super Mario Maker.

Bien d'autres choses sont aussi customisables, comme le réglage du timing du niveau ou encore la longueur de ce dernier, voire la création de niveaux composés de plusieurs tableaux grâce à l'utilisation des tuyaux. Sans parler de l'aspect graphique qui se change instantanément lorsque l'on clique sur celui que l'on désire, histoire de voir ce que la création donne sur un ancien Super Mario ou sur un nouveau, ou encore de l'utilisation des Amiibo qui débloquent de petits bonus... Et la cerise sur le gâteau ? Le tout est extrêmement intuitif et facile d'utilisation, d'autant plus que le GamePad est clairement l'outil idéal pour ce genre de choses. Hop, on prend, on pose, on déplace, on retire. Easy.

Super Mario Maker

Comme dit en début de test, la création n'est pas le seul intérêt de ce Super Mario Maker. Certes, c'est son élément central, mais la plate-forme prend aussi une place importante. Ainsi, il est possible à tout moment d'essayer un niveau que l'on a au préalable créé. Et si l'on parvient à le terminer, il est possible de l'enregistrer et l'envoyer sur les serveurs histoire que les autres fans de Mario du monde entier puissent s'y frotter. Évidemment, l'inverse est aussi vrai. Il est en effet tout à fait possible d'aller chercher un niveau en ligne, sachant qu'il existe plusieurs sortes de filtres : difficulté, date de mise en ligne, popularité, etc. Et si jamais le doute subsiste, sachez qu'une vignette miniature donne un aperçu de ces niveaux.

Mais en dehors de cette sélection libre, Super Mario Maker permet aussi de s'adonner en ligne à un mode bien spécifique : le Défi des 100 Mario. Ici, il faut choisir son mode de difficulté (les levels sont classés par taux de réussite) puis se lancer. Seize niveaux sont à boucler avec 100 vies au total. Ce qui peut sembler extrêmement large, mais le niveau de difficulté le plus élevé propose un réel challenge, certains joueurs ayant de toute évidence un esprit assez tordu.

Mariocraft

Super Mario Maker

Vous ne jouez pas en ligne ? Pas de problème, vous pouvez aussi participer au Défi des 10 Mario ! Le principe est grosso modo le même, si ce n'est que l'on ne choisit pas sa difficulté. Ici, les niveaux sont créés par l'ordinateur et se renouvellent tous les jours, et le challenge est de terminer 8 levels plus ou moins longs avec 10 vies. L'idée est surtout ici de faire découvrir tous les éléments intégrés au jeu histoire de donner du grain à moudre à l'imagination des créateurs en herbe. Bref, vous l'aurez compris, Super Mario Maker propose une certaine quantité de choses à faire qui sauront occuper des heures et des heures les fans du plombier tout comme ceux qui ont une imagination débordante.

Et le top, c'est que la réalisation suit tout autant. Elle a même été peaufinée jusque dans ses moindres détails. Comme dit précédemment, la création d'un niveau est extrêmement simple mais surtout très fluide : le placement des éléments se fait de manière rapide, sans temps de chargement ni même mini-lag. Et l'ambiance sonore a aussi été particulièrement travaillée puisque, en dehors des thèmes connus de la licence, de nouveaux ont été ajoutés et, surtout, chaque élément à placer a droit à un son spécifique. De quoi permettre de varier un peu, d'autant plus que ces petits sons changent en fonction du thème joué en arrière-plan. Lorsque l'on vous disait que le tout avait été peaufiné à l'extrême...

Article rédigé par Shauni Chan , le

On ne va pas vous le cacher : nous étions plus que circonspect quant à ce Super Mario Maker. Oui, ok, un jeu de création, pourquoi pas, mais mérite-t-il tout le tapage marketing organisé par Nintendo ? La réponse est oui, trois fois oui. Non seulement ce titre est extrêmement complet dans les éléments qu'il propose (et qui peuvent se combiner), mais il est en plus fignolé à l'extrême et la prise en main est immédiate. Avec en plus un aspect plates-formes, avec des niveaux à jouer en ligne ou non, et des éléments qui se débloquent au fur et à mesure histoire de prolonger le plaisir et se familiariser au mieux avec chacun d'entre eux, la durée de vie de ce titre est potentiellement infinie pour les plus fans d'entre nous. Foncez !

Points positifs

  • Prise en main immédiate
  • De nombreux éléments pour la création (et qui se combinent)
  • Les gameplays et aspects de quatre jeux Mario différents
  • Réalisation impeccable
  • Possibilité de jouer en ligne ou non
  • Devoir jouer à son niveau avant de le proposer en ligne (barrière anti-trolls activée)

Points négatifs

  • Les éléments qui se débloquent au fur et à mesure, frustrant au départ
  • Possible arrivée de futurs DLC payants ?

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires