Test : Mario Tennis Ultra Smash

Mario Tennis Ultra Smash - Wii U

Genre : Tennis entre plombiers

Date de sortie : 20 novembre 2015

Genre
Tennis entre plombiers
Date de sortie
20 novembre 2015 - France
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Parmi les différentes sorties Nintendo de cette fin d'année, il en est une que les fans de Mario ET de tennis doivent attendre : Mario Tennis Ultra Smash. Après avoir fait le bonheur des fans sur de nombreuses plates-formes, c'est sur la Wii U que cette licence espère, une nouvelle fois, convaincre les joueurs. Il ne reste donc plus qu'à savoir si le pari est réussi.

Test effectué à partir d'une version Wii U

Pour se démarquer des autres opus de la licence, ce Mario Tennis : Ultra Smash mise sur une grosse nouveauté. Une méga nouveauté même, puisqu'il s'agit de l'apparition des Méga Champignons, ces fameux items permettant à Mario et tous ses petits copains de grandir. Ainsi, pendant les matchs, des petits Toad envoient de manière régulière ces fameux champignons et il suffit de marcher dessus pour subir une extraordinaire poussée de croissance. Ce changement apporte deux modifications dans le gameplay. Tout d'abord, le personnage voit sa puissance augmenter, et pas qu'un peu : les balles renvoyées par un géant permettent en effet de faire drastiquement reculer l'adversaire. Sympathique ? Pas vraiment non, puisque cet élément ôte clairement une grande partie de l'aspect stratégique des matchs. Il suffit en effet de se jeter sur le champignon pour grossir et ensuite bourriner pour marquer des points. Et peu importe l'endroit où la balle est lancée : il suffit d'exécuter un smash pour être quasiment sûr à 100% que l'opposant ne saura pas la rattraper. Autant dire que l'intérêt de ces matchs en prend un sacré coup.

Mario Tennis Ultra Smash

De la balle ?

L'autre changement vis à vis du gameplay est évidemment lié à la taille d'un personnage ayant pris un méga champignon. Forcément, si ce dernier se transforme en géant, il couvre une bien plus grande partie du terrain qu'auparavant. Et, là encore, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle puisque l'on a clairement du mal à voir où se trouve la balle (qui, elle, reste bien petite), le personnage cachant une bonne partie de l'écran. Résultat, on tape un peu au petit bonheur la chance en espérant être bien placé. Bref, là encore, l'intérêt de ces Mega Matchs ne saute pas vraiment aux yeux. Et c'est franchement dommage, car le gameplay se montre toujours aussi accessible et agréable à prendre en main, que ce soit en simple ou en double. Des cercles apparaissent ainsi sur le sol là où la balle doit tomber et le joueur sait sur quel bouton appuyer en fonction de la couleur de ces cercles (A puis B, Y puis Y, etc). Plusieurs coups spéciaux peuvent ainsi être facilement placés, comme les revers ou les smashs, et les adeptes noteront l'arrivée bienvenue des coups sautés et des Ultra Smash (d'où le nom du jeu) qui permettent d'envoyer un boulet de canon difficile à contrer.

Mario Tennis Ultra Smash

Malheureusement, ce n'est pas le reste du jeu qui convaincra beaucoup plus les joueurs tant le contenu montre très vite ses limites. En dehors du mode Méga Match, les fans pourront toujours s'essayer au Défi Méga Balle qui, sur le papier en tout cas, propose un principe sympathique : effectuer le plus grand nombre possible d'échanges avec une grosse balle. Au fur et à mesure des échanges, cette balle rapetisse et gagne en vitesse, ce qui est censé pousser les joueurs à affiner leur tactique et leurs réflexes. Dans les faits hé bien... on se lasse bien vite de devoir simplement s'échanger une balle sans devoir marquer. Autant dire que ce mode tombe malheureusement bien vite dans l'oubli après une ou deux parties. Dommage. Le reste du titre propose aussi des matchs standards en deux versions (sans méga champignons ou sans bonus de puissance ni de coups sautés) qui se montrent extrêmement classiques – et ce n'est pas les différents types de sols (terre battue, champignon, glace, etc) qui y changent grand-chose, un mode en ligne (mais uniquement contre des inconnus) ou encore un mode Ascension des Champions dans lequel le joueur enchaîne les tie-break contre des ennemis de plus en plus puissants. Inutile en revanche de chercher un quelconque mode Histoire ou même des tournois, vous ne trouverez rien de tout cela ici.

Mario Tennis Ultra Smash

You got game

Du côté des personnages, ce Mario Tennis : Ultra Smash propose d'office 12 personnages et 4 à débloquer. Tous ont un style de jeu différent en fonction de leur capacité propre (puissance, vitesse, etc), mais c'est la seule chose qui les différencie les uns des autres. Inutile donc de prendre Bowser en espérant pouvoir cracher des boules de feu par exemple, puisqu'ils ont tous la même maniabilité. Là encore, c'est dommage, un peu de folie aurait été appréciable. Au final, on a surtout l'impression que le minimum syndical a été fait pour que le jeu sorte rapidement sur Wii U... Dommage, car certains aspects du titre sont réussis. La réalisation globale, par exemple, est convaincante avec un rendu HD vraiment réussi. L'utilisation des amiibo est aussi sympathique. A la manière d'un Super Smash Bros. sur Wii U ou 3DS, l'amiibo – au départ assez relou – devient petit à petit plus puissant.  Une idée intéressante pour les matchs en double si l'on n'a aucun ami avec qui jouer. En revanche, l'avoir inclus dans le mode Ascension des Champions ressemble carrément à de la triche puisque l'on joue alors à deux contre un...

Article rédigé par Shauni Chan , le

Vous aimez Mario Tennis ? Alors restez sur votre épisode favori tant cet Ultra Smash se montre oubliable. S'il possède certes quelques bonnes idées, comme les coups sautés, un gameplay facile à prendre en main ou l'utilisation des amiibo à la manière d'un Super Smash Bros., tout le reste fait clairement peine à voir. Entre un contenu rikiki, des modes de jeu peu intéressants et des méga champignons rendant les affrontements trop bourrins et peu lisibles, la Wii U aurait clairement pu se passer de cet épisode.

Points positifs

  • Gameplay facile à prendre en main
  • Les coups sautés
  • L'utilisation des amiibo
  • Plutôt joli

Points négatifs

  • Les méga champignons réduisant l'intérêt et la lisibilité
  • Contenu ridicule
  • Modes de jeu peu intéressants
  • Pas de techniques spécifiques à chaque personnage

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires