Test : Human Resource Machine

Human Resource Machine - Wii U

Genre : Puzzle-Game

Date de sortie : 29 octobre 2015

Genre
Puzzle-Game
Date de sortie
29 octobre 2015 - France
Développé par
Tomorrow Corporation
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Nintendo eShop

La programmation, comme chacun le sait, c'est pas très sexy. C'est même plutôt austère, avec ces lignes de code et ces commandes à mémoriser pour ne pas créer quelque chose qui ne fonctionnerait pas à 100%. Il est donc plutôt étonnant de voir qu'un courageux développeur – le créateur de World of Goo - ait décidé d'en faire tout un jeu. Disponible depuis la mi-octobre sur Steam, c'est désormais sur l'eShop de la Wii U que ce Human Resource Machine va tenter de convaincre les joueurs.

Test effectué à partir d'une version Wii U

Human Resource Machine est en fait un puzzle-game dont les énigmes sont donc basées sur la programmation et plus exactement sur l’algorithme. Le joueur contrôle un employé qui, toute sa vie, va effectuer la même tâche dans la même entreprise, mais avec tout de même une difficulté croissante au fil des années. Son boulot en soi est assez simple, à savoir prendre des boites (ornées soit d'un chiffre, soit d'une lettre) dans le tapis roulant de gauche pour les placer sur celui de droite. Mais attention, car il faut faire exactement ce que la direction attend et, bien entendu, elle sait se montrer particulièrement relou : pas de 0, additionner les chiffres des boites avant de les placer, placer les lettres des boites dans un sens précis, etc. Afin de mener à bien cette tâche hautement passionnante, le joueur a à sa disposition tout un tas de commandes bien précises qui se débloquent niveau après niveau, sachant que le titre propose un total de 11 commandes.

Human Resource Machine

Au boulot feignasse !

Ces fameuses commandes prennent la forme de petites étiquettes qu'il convient de faire glisser sur une feuille via l'écran tactile du GamePad dans le but de créer une ligne de code fonctionnelle (le personnage ne peut pas être contrôlé directement). Il y a par exemple la commande Inbox qui permet d'aller prendre une boite, la commande Outbox qui permet de la déposer, la commande Jump permettant de créer des boucles ou encore Jump if 0 qui empêche l'employé de prendre les boites contenant le numéro 0. Au départ, les casse-têtes sont relativement simples mais ils se corsent rapidement, en balançant des commandes Copyfrom, Copyto ou encore Bump à l'équation. Heureusement, il n'y a pas de timing pour chaque énigme et, surtout, elles peuvent être corrigées autant de fois que nécessaire. Ce qui n'est pas du luxe, puisque les explications données par le boss ne sont pas toujours très claires (mais ouf, c'est tout en français) et qu'un casse-tête n'est pas validé s'il n'est pas celui que demandait le patron (même si le résultat fonctionne quand même).

Human Resource Machine

Autant dire que les méninges vont chauffer sévère avec ce Human Resource Machine, même si ces puzzles ne sont pas non plus insurmontables. On expérimente, on tâtonne, on s'énerve un peu et puis d'un coup, l'éclair de génie. Bref, tout le monde peut s'y essayer car aucune connaissance en programmation n'est ici requise, même si les joueurs ayant une logique imparable et des facilités en maths auront un certain avantage. Ces derniers pourront terminer tous les niveaux au bout de cinq heures environ, là où les plus ''casu'' tableront plus sur une petite dizaine d'heures. Et si vous voulez rentabiliser au maximum la dizaine d'euros que coûte le titre, vous pourrez toujours vous essayer aux objectifs secrets histoire de finir le tout à 100%. Enfin, terminons avec un petit mot sur la réalisation globale du titre, qui se veut aussi austère que le sujet qu'elle aborde. Le tout se déroule en effet toujours dans la même pièce, avec le boss derrière son bureau et des couleurs tristes à pleurer (essentiellement du marron et du gris). De quoi renforcer cette impression de boulot pas très sexy et surtout très répétitif, même si le chara-design très Tim Burton-esque se montre pour sa part plutôt charmant.

Article rédigé par Shauni Chan , le

On ne va pas se mentir : au premier abord, Human Resource Machine est loin de donner envie. Malgré un chara-design sympa, les décors, les couleurs et les musiques sont tristes comme la pluie, et le principe même du titre, basé sur la programmation et la répétitivité, ne donne pas très envie. Pourtant, tout bon amateur de casse-têtes qui se respecte saura se prendre rapidement au jeu, en enchaînant des niveaux de plus en plus corsés et en expérimentant toutes sortes de combinaisons possibles avec les commandes qui lui sont proposées. Bref, un petit titre sympa pour faire chauffer les méninges de temps à autres.

Points positifs

  • Du challenge pour les amateurs
  • Des objectifs secondaires cachés
  • Chara-design mignon
  • Expérimenter tant que l'on veut pour réussir les énigmes

Points négatifs

  • Devoir réussir en programmant la ligne voulue par le développeur (même si d'autres combinaisons sont correctes)
  • La D.A. triste à pleurer (mais raccord avec le thème)
  • Des explications pas toujours très claires

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires

Jeux similaires

StarFox Guard - Wii U 6

StarFox Guard

Genre Tower-defense

Développé par Nintendo

Edité par Nintendo

Date de sortie 22 avril 2016

Voir la fiche du jeu