Test : Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016 - Wii U

Genre : Party game

Date de sortie : 24 juin 2016

Genre
Party game
Date de sortie
24 juin 2016 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Sega
Disponible sur
3DS, Wii U
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans

Déjà disponible sur 3DS, la mouture 2016 de Mario & Sonic aux J.O. s'apprête aussi à sortir sur Wii U. En attendant le jour J, à savoir le 24 juin prochain, nous avons pu nous essayer à ce Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Voici donc nos impressions sur ce nouvel opus.

Test effectué à partir d'une version Wii U

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016 risque de prime abord de décevoir les adeptes de la licence puisqu'il ne propose que 14 épreuves et pas beaucoup de nouveautés malheureusement. Les fans retrouveront ainsi sans grande surprise le football, le ping pong, le tir à l'arc, la boxe, le 100 mètres ou encore le triple saut, entre autres disciplines représentant plus ou moins d'intérêt. Les amateurs du ballon ovale seront certainement ravis de savoir que le rugby à 7 fait sa grande entrée. Si les règles de base sont globalement respectées, les développeurs ont tout de même tenus à apporter une petite touche de folie histoire de rentre cette épreuve toujours plus fun à appréhender, surtout en mode Rêve, mais nous y reviendrons plus tard. Très accessible et profitant d'une prise en main immédiate (le tout se joue essentiellement aux boutons, comme tous les autres sports d'ailleurs), le rugby s'avère être une plutôt bonne surprise, et pourrait représenter une valeur sûre pour les prochains opus de la licence. En revanche, la gymnastique rythmique laisse un peu plus dubitatif : si le gameplay se montre également accessible en copiant le principe des jeux de rythme, la difficulté quasi inexistante ôte clairement de l'intérêt à cette épreuve. Dommage.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016

De la sueur et des carapaces rouges

Les adeptes de challenge devront d'ailleurs prendre leur mal en patience s'ils participent aux tournois, puisque les difficultés ne se débloquent qu'au fur et à mesure. Comprenez par là que vous devrez déjà passer quelques heures sur le mode Facile avant de vous lancer dans une compétition un peu plus acharnée. Entre des ennemis quasiment totalement inertes et des épreuves se jouant, comme dit précédemment, exclusivement aux boutons, l'ennui s'installe rapidement et le joueur a tout intérêt à prendre son mal en patience... D'autant plus que le tout progresse laborieusement : le joueur doit d'abord choisir entre trois épreuves choisies au hasard et doit ensuite passer les qualifications, les demi-finales puis la finale, avec parfois une partie supplémentaire contre un adversaire tiré des licences Mario ou Sonic et censée être un peu plus difficile. Heureusement, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016 propose d'autres modes de jeu immédiatement intéressants. Il est ainsi possible de s'adonner à toutes les épreuves via le Mode Libre qui propose d'emblée un challenge un peu plus élevé, ou encore de se lancer dans des compétitions plus farfelues avec le mode Rêve. En effet, en plus des épreuves classiques, (seulement) trois sports sont aussi disponibles en version ''rêve'', à savoir le foot, le rugby et le beach volley.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016

Dans ces versions, les règles sont différentes : des items peuvent être récupérés sur les terrains (fleur de feu, carapace...) pour mener la vie dure à l'équipe adverse et les points marqués augmentent en fonction des actions effectuées grâce aux combos. Par exemple, lors d'échanges au volley, chaque smash qui n'aboutit pas fait grimper le score qui sera attribué au joueur une fois le point marqué. Il est ainsi tout à fait possible de marquer 45 points d'un coup avec un seul but au football. Autant dire que le match n'est pas joué et que tout peut s'inverser jusqu'à la toute dernière seconde... Un autre mode particulièrement intéressant se nomme pour sa part Choc des Héros et propose là encore des règles différentes. Ici, une équipe se constitue aléatoirement et le joueur doit choisir entre Mario et Sonic en tant que capitaine. Le but ? Vaincre les adversaires, bien entendu, en les éliminant un par un. Si cela peut évidemment se faire à la loyale, c'est déjà bien plus drôle d'utiliser les jokers mis à disposition. Ces dernières prennent la forme de cartes infligeant des handicaps plus ou moins ardus, comme par exemple l'élimination pure et simple d'un adversaire, et ce sans raison. Appelant à la traîtrise et la fourbiniasserie, ce mode révèle tout son potentiel en multijoueur local où jusqu'à quatre amis peuvent s'affronter.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016

Jeu, set et tricherie

Côté contenu, les joueurs auront tout de même de quoi faire puisque cet opus Wii U propose quelques bonnes surprises – autre qu'au niveau des épreuves, s'entend. En ce qui concerne le roster, tout d'abord, il y a de quoi faire puisque pas moins d'une trentaine de personnages est proposée. Que ce soit chez Mario ou chez Sonic, tout le monde y trouvera son compte, puisque même les ennemis les plus récents du hérisson bleu sont de la partie. Et les fanatiques des Mii sont aussi servis puisqu'ils pourront également les utiliser, même si ces derniers nécessiteront tout de même un peu d'entraînement. Plus anecdotique, des rings et des pièces sont offerts après chaque victoire et permettent d'acheter différents petits collectibles et autres tenues pour ces fameux Mii, histoire de montrer au monde entier who's the boss. Visuellement, le tout est forcément très coloré mais les environnements sont en revanche assez peu nombreux. Si l'on met de côté les stades où se déroulent les épreuves, cet épisode propose un seul endroit où l'on peut se déplacer librement : une plage. C'est sur cette dernière que le joueur peut choisir ses épreuves grâces à différents Toad, mais il peut également aller tailler une bavette avec les Mii et autres personnages présents sur place. Ce qui est sympa, en revanche, ce sont les sonorités brésiliennes qui viennent rythmer certaines épreuves et qui permettent de réellement se mettre dans l'ambiance de ces J.O. de Rio.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Coloré et porté par des sonorités brésiliennes agréables à l'oreille, Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016 se montre toujours aussi fun à jouer, seul ou à plusieurs. Il propose ainsi des modes décalés plutôt sympas, comme le Choc des Héros et le mode Rêve, une prise en main immédiate, un roster conséquent et un rugby à 7 vraiment cool. Malheureusement, les joueurs devront se contenter à côté de ça de seulement quatorze épreuves (et seulement trois pour le mode Rêve), d'un gameplay se réduisant bien souvent à marteler des boutons et à l'obligation pour les tournois de débloquer petit à petit les difficultés supérieures, obligeant à s'ennuyer ferme pendant quelques temps sur le mode Facile. Bref, un épisode qui procurera sûrement quelques heures de plaisir aux fans, mais pas plus.

Points positifs

  • Le rugby à 7
  • Les modes Rêve et Choc des Héros, totalement décalés
  • Roster conséquent
  • Très accessible...

Points négatifs

  • Assez peu d'épreuves
  • L'obligation de se taper le mode Facile avant d'avoir droit à du challenge durant les tournois
  • Seulement trois sports en mode Rêve
  • ...Puisque utilisant uniquement les boutons

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires