Preview : Battlefield 3

Battlefield 3 - Xbox 360

Genre : FPS

Date de sortie : 27 octobre 2011

Cette année, Battlefield effectue son grand retour pour sa troisième édition. Surtout cantonné à un public de hardcore gamers depuis son premier opus, celui-ci a clairement décidé cette année de faire de l'ombre à celui qui chaque année explose les ventes de Nöel avec des millions de ventes, j'ai nommé Call of Duty. Et comment compte-t-il s'y prendre pour le détrôner ? Par ici pour les infos.

 
 
Karl Magnus, Executive Producer chez Dice sur Battlefield 3, le dit lui même : "Dans ce Battlefield, il y a le meilleur de Dice". Rien que ça. Et ce dont ils semblent le plus fiers, tout comme les producers de Need for Speed : The Run, c'est bien sûr le nouveau moteur du jeu à savoir le Frost Bite 2.Celui-là, laissez-moi vous dire que vous allez en manger prochainement. En jeux de caisse, en TPS, en FPS, en simulation de recettes de cuisine de Maïté, il lave plus blanc que blanc et soigne la gangrène. Le Frost Bite 2 est le nouveau fer de lance d'Electronic Arts. Qu'a-t-il permis d'accomplir pour Battlefield 3 et à quoi s'attendre en octobre prochain ?
 
 
L'objectif affiché est de tirer au maximum profit de la puissance du PC. Cette nouvelle technologie a permis aux développeurs de beaucoup travailler le rendu sur les soldats, les véhicules et les décors. Un boulot particulièrement gros a été abattu au niveau des animations qui étaient justement un petit peu faiblardes dans Battlefield 2. Les soldats semblent beaucoup plus vivants, et leurs actions très réalistes grâce à l'intervention d'Andy Mc Nab, consultant en tant qu'ancien des forces spéciales britanniques (et accessoirement le mec qui a inspiré le personnage de Solid Snake, rien que ça).
Dans cet épisode, la destruction des décors prend un autre sens. On a l'habitude de, pour ainsi dire, tout péter dans Battlefield mais ici, cela prend du sens. Outre le plaisir que cela procure de faire s'effondrer les buildings, il y a une dimension tactique qui permet, par exemple, de se planquer derrière les décombres d'environnements urbains que l'on vient de créer avec son petit lance-grenade.
 
 
La bande-son semble avoir une place prépondérante dans le développement du nouveau Dice. Les équipes de développement ont parcouru le monde pour enregistrer les différents bruitages qui composent le jeu en participant à des exercices militaires par exemple. Enfin, on annonce que pour cet épisode, les niveaux ont cette fois-ci été gérés de différentes manières. En effet, on a connu la série des Battlefield avec ses univers immenses, ses hélicoptères, tanks et autres avions de chasse. C'est toujours la partie la plus importante du jeu, mais une attention particulière a été portée aux petits univers pour les besoins des deux campagnes scénarisées (solo et coop). En tout, 3 campagnes donc, une en multijoueur, une en coop et enfin une en solo.
 
 
Le multi montré portait sur le même niveau qu'à l'E3, à savoir Paris dévasté et son métro défoncé, mais dans une version un peu plus avancée du code. C'est beau, diversifié, bourré de possibilités et c'est clairement pour cette raison que l'on jouera à Battlefield 3. On retiendra aussi l'arrivée du Battlelog, sorte d'Autolog de NFS adapté pour Battlefield. Le but est d'être connecté à l'expérience de jeu en permanence, via tous les moyens possibles (en particulier les réseaux sociaux) même si l'on n'est pas devant le jeu. On consulte ses performances par rapport à celles de ses amis en temps réel, leur statut, leur taux de meurtres, leurs véhicules favoris et toutes sortes d'autres statistiques... Et le tout est parfaitement gratuit.
 
 
La mission de la campagne solo jouable se nommait "Opération Guillotine" et se déroulait à Téhéran, en Iran. L'histoire se déroulait de nuit et laissait apprécier le travail impressionnant accompli par Dice concernant les effets de lumière, mais mettait aussi en évidence le manque de finition des textures à ce stade de développement sur la version PS3. On ne peut évidemment pas s'empêcher de penser à Call of Duty dans la mise en scène, très dirigiste et agrémentée de QTE par ci par là. Du côté de la mission coop, on crapahutait aussi de nuit, mais dans un bled irakien cette fois. S'il ne semble pas y avoir de réelles actions à réaliser en duo, la difficulté du niveau ne permettait pas de le réussir sans communiquer un minimum avec son coéquipier. Il est impossible de réussir sans se répartir le travail de manière intelligente, par exemple quand l'un pose les explosifs et que l'autre le couvre, etc... Si le principe de coopération ne semble pas révolutionnaire, on a véritablement apprécié que celui-ci soit totalement inédit par rapport au mode solo, et non une redite de ce dernier avec un personnage en plus comme dans bon nombre de titres.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Battlefield 3, c'est pour bientôt et ça s'annonce franchement sympa. On a hâte de découvrir les campagnes solo, coop et multi dans leur ensemble et surtout d'avoir le résultat final sous les yeux, notamment des versions consoles. Une chose est sûre, cette année Call of a un sérieux concurrent. On a hâte d'observer le clash.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires