Test : Wreckless

Wreckless - Xbox

Genre : Driver-like

Date de sortie : Mars 2002

Genre
Driver-like
Date de sortie
Mars 2002 - France
Développé par
Bunkasha Publishing
Edité par
Activision
Disponible sur
Gamecube, PC, PS2, Xbox
Parfois appelé
DOUBLE-S.T.E.A.L, DOUBLE-Steal
Site officiel
Site officiel

Après être abreuvé d'images impressionnantes, on se demandait bien ce que Wreckless pouvait avoir dans le ventre. Après s'être essayé, je le sais ! Mais vous devrez lire ce test pour le savoir... Héhéhé... :)

 
 
La première fois que j'ai essayé Wreckless, j'étais dans un grand magasin, dont je tairai le nom, et je voyais un môme qui semblait bien s'amuser. En tout cas, toute la foule qui le regardait était impressionnée par ce jeu semblant venir d'une autre planète. Je me dis : "ah chouette, ça a l'air rigolo". Et n'écoutant que mon instinct primitif, je dis au gamin : "dégage, petit con", et hop, une bousculade plus tard, à moi Wreckless ! Je saisis le gros pad trempé de sueur (quel porc, ce gamin !), et me voilà dans Hong Kong, la fameuse ville où l'on roule à gauche. Allez, comme j'aime bien tout ce qui est conventionnel, je me dis que tout le monde devrait conduire à droite, et ce ne sont pas les lois de Hong Kong qui me feront changer d'avis. Je me place judicieusement sur la file de droite, j commence à accélérer, je constate que le jeu tourne bien, même si ça aurait pu être bien plus fluide, et j'admire tranquillement les reflets sur la carrosserie, un peu exagérés, soit dit en passant. J'accélère, rêveur, ne me rendant pas compte que mon bolide prenait un peu trop de vitesse et ce fut le crash fatal ! Bon, en réalité, il ne s'agissait que d'un simple accrochage comme un autre, mais le programme a cru que cet accident était mortel, car la voiture conduite par l'IA a subitement disparu, tandis que je poursuivais ma route, pépère. Ensuite, je m'amuse à effrayer les piétons, à défoncer des tas d'objets, je détruis des voitures, etc. Tous les gens qui me regardent restent stupéfaits devant tant de réalisme. Et puis après, je sais plus... Ah si, j'ai vu Sled Storm sur une PS2, donc je me suis cassé et je suis allé voir ça de plus près.
 

Deuxième contact

Bon après tout ça, il fallait évidemment se pencher plus sérieusement sur la bébête, parce qu'après tout, une simple démonstration dans un magasin, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux pour faire un test.
Wreckless vous propose de remplir des missions séparées en deux campagnes (donc il ne s'apparente pas à un Burnout, comme on pourrait le croire, au début) : l'une vous propose d'incarner deux policières devant lutter contre les méchants pas beaux (des Yakusas), tandis que le second vous fera incarner deux espions qui infiltrent les Yakusas (comme dans Driver).
Histoire de varier les plaisirs, vous aurez l'occasion de piloter 14 bolides différents dans Wreckless. Les missions sont peu originales, et vous demanderont, par exemple, de détruire des camions, de détourner un fourgon blindé, etc. Le scénario n'est pas du tout original, et les missions doivent se faire en temps limité.

Ca coince ?

Inutile d'y aller par quatre chemins : dans tous les cas, les missions sont répétitives et sont trop peu nombreuses : à peine vingt missions en tout, et encore, certaines missions sont similaires d'une campagne à l'autre. Cependant, vingt longues missions auraient pu faire l'affaire, mais la plupart ne nécessite moins de cinq minutes pour en venir à bout. Quand je vous dis que la durée de vie n'est pas le point fort du jeu...
Enfin, la jouabilité n'est pas aussi bonne qu'on pouvait l'espérer : on ne contrôle pas toujours les véhicules d'une manière précise et il y a des problèmes de collision (ah tiens, un arbre ! ben tant pis, je suis passé à travers !). Ah oui, j'oubliais : les voitures ennemies peuvent s'abîmer, mais votre bolide reste indestructible, même si on peut voir des déformations extérieures. Ouaip, plus j'y pense, plus je l'aime mon GTA 3...

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Une bien belle démo destinée à attirer la populasse dans les magasins. Mais une fois chez vous, Wreckless ne délivre pas toute la puissance qu'il devrait. A oublier, donc.

Points positifs

  • Graphisme, aspect technique
  • Ca fera vendre des Xbox

Points négatifs

  • Trop court
  • Pauvreté du gameplay

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires