Preview : The Witcher III : Wild Hunt

The Witcher III : Wild Hunt - Xbox One

Genre : RPG

Date de sortie : 19 mai 2015

Genre
RPG
Date de sortie
19 mai 2015 - France
Développé par
CD Projekt RED
Edité par
Bandai Namco Entertainment
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

Roh mais bordel ! On n'a toujours pas le droit de jouer à The Witcher 3 ?! Bon, pas grave, on l'a quand même vu tourner une quarantaine de minutes avec l'équipe de CD Projekt, alors on a quand même quelques trucs à vous raconter. Mais merde quoi, je voulais y jouer moi...

 
 
The Witcher 3 : Wild Hunt, vous place encore et toujours dans la peau de Geralt de Riv, Sorceleur (Witcher, hein), l'un des derniers représentants d'une caste de puissants mages. Celui-ci a vieilli, mais comme c'est un garçon, on dira plutôt qu'il a mûri. Désolé les filles, la vie est injuste. Pour pitcher rapidement le scénario de la mission, Geralt est à la recherche de la nana du trailer dévoilé à la conférence Sony. Il prend sa mission dans une taverne auprès de la même personne qui lui a demandé de chasser le griffon déjà vu dans une autre vidéo.
 

Adoptez la Geraltittude

Cette mission, The Ladies in the Wood, avait tout d'abord pour but de nous dévoiler les environnements absolument magistraux de The Witcher 3. Nous avons pénétré à cheval dans une ville que d'immenses remparts abritaient. Grande, détaillée, pleine de vie, elle donnait envie de s'arrêter acheter du poisson à un étal en passant (ce qui est possible bien sûr, mais il est déjà plus intéressant de se procurer des potions). Le lieu de la quête se trouvait assez loin et il était possible de se déplacer instantanément à un autre endroit déjà visité, proche des lieux. Geralt a chevauché des marais sublimes et nous a offert un panorama impressionnant. La profondeur de champs est vraiment hallucinante et comme le disaient les développeurs de CD Projekt "What you see is what you get". N'importe quelle montagne au loin, petit bosquet ou autre est parfaitement accessible. Il n'y a pas de mur invisible dans Wild Hunt, ni d'endroits inatteignables pour ne pas avoir à les modéliser. Il y a toujours un moyen de rejoindre l'endroit que vous voyez, même à des kilomètres. Même à la nage d'ailleurs, et ça c'est nouveau. En cela, le développement de The Witcher 3 est déjà une vraie réussite.
 
 
Le héros a affronté quelques créatures semblant toutes droit sorties du vieux film de série B "La créature du marais" (pas l'homosexuel du quartier de Paris, hein), et nous a permis de découvrir un joli effet, celui du sang des créatures qui se dilue dans l'eau. Nous avons surtout pu, le long du chemin, apprécier les qualités de combattant de Geralt. Quelques sorts sympathiques (le charme qui stun les ennemis, le feu, les rafales de vent...), toujours ses deux épées (l'une en fer pour les humains, l'autre en argent pour les créatures telles que les loups-garou) mais une petite nouvelle a fait son apparition. Il s'agit de Gabrielle, une arbalète très utile pour, par exemple, dégommer une harpie dans les cieux et l'achever à l'épée quand celle-ci s'écrase au sol lamentablement.
 

Je suis de la caste des Gerard Majax

Il a ensuite suivi des traces, pisteur dans l'âme, celles-ci ressortant en rouge brillant dans les herbes hautes. Le reste de la mission, que nous ne spoilerons pas au cas où, était plutôt classique dans son déroulé. On remplit des quêtes afin que les personnages nous aident en retour, tout simplement. Mais nous avons pu apprécier un bestiaire sympathique (loup-garou et acolytes pas garous pour un sou, harpies, esprit d'arbre possédé, créatures de marais...) et aussi et surtout une notion de choix. Décider de prendre ou non pour vérité la parole d'un ennemi peut avoir, semble-t-il, beaucoup de conséquences dans une quête. Nous avons aussi été introduit au système de méditation, qui permet tout simplement, en fonction du temps que vous décidez d'y passer, de récupérer.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Ok, nous n'avons pas encore réussi à jouer à The Witcher 3 : Wild Hunt, mais cette nouvelle présentation nous a une fois encore séduite. Un bestiaire sympathique, un scénario mystérieux mais relativement prometteur et surtout des environnements beaux, immenses et "réels", le titre se place assez facilement parmi nos plus grosses attentes de 2015. Putain 2015.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires