Preview : Ori and the Blind Forest - Xbox One

Ori and the Blind Forest - Xbox One
Partager
Il ne faut pas avoir honte de le dire, le stand Microsoft était quand même un peu vide. Ce ne sont pas les maigres 3000 Xbox One vendues la semaine dernière au Japon qui vont arranger ça. Pourtant, un jeu que nous attendons avec impatience y était présent : Ori & the Blind Forest.
 
 
On remarque immédiatement Ori grâce à son design artistique. Très proche d’un rendu pastel, les personnages évoluent comme dans un dessin animé. Impression renforcée par le design des personnages qui pourraient être tout droit sortis d’un film d’animation de Hayao Miyazaki. Les décors regorgent de détails, on peut passer plusieurs minutes à assimiler ce qui nous est offert par les paysages. Les couleurs sont chatoyantes, les arbres se meuvent au grès du vent, de petites lucioles viennent éclairer les héros, c'est tout simplement magique. Cette atmosphère très poétique est renforcée par les musiques qui sont magnifiques et subliment le rendu final.
 

Ori, au lit !

La démo permettait de jouer le prologue du jeu et d'en savoir un peu plus sur le début des aventures d'Ori, l’espèce de Stitch tout blanc. Cependant, les interactions étaient très limitées et il était seulement possible de bouger son avatar de quelques mètres avant que le jeu se mette en mode automatique pour nous conter son histoire. Cette dernière était très émouvante mais j’éviterai d’en parler pour ne pas spoiler.
Il est ainsi difficile de parler du gameplay car seule l’atmosphère était réellement présentée, mais de ce que nous avions pu voir à l'E3 le jeu sera une sorte de "métroidvania". On note toutefois l'envie de mettre en avant l'ambiance en n'affichant aucun HUD à l’écran, en tout cas pour ce qui est du prologue. Tel un Monument Valley, les actions à effectuer sont intuitives. On espère toutefois que le jeu aura plus à offrir qu’une histoire interactive.
 

Chuck n'Ori

Durant cette démo nous avons pu voir les deux protagonistes coopérer pour certaines actions comme la construction d'un pont. Peut-on imaginer qu'en plus de l'esprit métroidvania, il sera possible d'alterner entre plusieurs héros pour résoudre des puzzles afin de progresser dans l'aventure ?
Ce prologue d'une dizaine de minutes nous laisse sur notre faim. On n'a qu'une seule envie, continuer de jouer pour découvrir ce que va devenir notre nouvel ami Ori. Même si le gameplay était sommaire dans cette démo, on peut dire que le pari est réussi pour Microsoft. Nous montrer l'une de ses meilleures exclusivités du moment était chose intelligente.
 
Ori reste l'un de nos coups de cœur et nous avons hâte que ce dernier soit disponible. Les contes jouables, beaux et touchants se font rares de nos jours.
22 septembre 2014 à 14h27

Par Wildchoc

Gribouillé par...

Wildchoc

Wildchoc

Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Twitter : @wildchoc01

Revenir en haut