Test : Sea of Thieves

Sea of Thieves - Xbox One

Genre : MMO pirates, on croit.

Date de sortie : 20 mars 2018

Genre
MMO pirates, on croit.
Date de sortie
20 mars 2018 - France
En 2018 - USA
Développé par
Rareware
Edité par
Microsoft
Disponible sur
PC, Xbox One

En 2003, Gore Verbinski remettait les pirates au goût du jour, avec Pirates des Caraïbes et Jack Sparrow, son personnage principal. Sa trilogie fit naître un certain engouement pour la flibusterie et le rhum. Ce ne fut pas un raz-de-marée comme les zombies, mais plus une tendance qui se dessinait en arrière-plan. Même la série des Assassin’s Creed, qui n’a pourtant rien à voir avec le milieu marin à la base, s’y est aventuré. Aujourd’hui, c’est Rare qui nous livre sa vision de la piraterie, avec Sea of Thieves, qui vous propose de partir à la chasse au trésor avec vos amis.

Test effectué à partir d'une version PC


Sea of Thieves

De part sa nature massivement multijoueurs, Sea of Thieves vous demandera de choisir un avatar parmi les six générés aléatoirement. Si aucun d’eux ne vous convient, une simple pression sur un bouton vous permettra d’en générer six autres. Dans tous les cas, il faudra bien choisir, car il ne sera pas possible d’en changer, ni de le modifier. Les adeptes de création d’avatars seront sans doute frustrés, mais ce système a pour avantage de nous faire passer cette étape rapidement, pour entrer dans le vif du sujet sans tarder.
 
Sea of Thieves

In the NAVY !

Vous démarrez vos sessions de jeu dans la taverne d’un avant-poste. C’est dans ces derniers que vous trouverez les boutiques ainsi que les trois compagnies du jeu : les collectionneurs d’or, l’ordre des âmes et l’alliance des marchands. Ce sont ces trois guildes qui vous donneront vos quêtes, ici appelées voyages. Chaque organisation vous proposera un type d’objectif. Pour les collectionneurs d’or, il faudra aller récupérer un coffre en vous aidant d’une carte. L’ordre des âmes vous demandera d’aller récupérer le crâne d’un capitaine squelette. Enfin, l’alliance des marchands vous demandera d’aller capturer des animaux pour les livrer à un avant-poste donné.
 
Ces quêtes FedEx, pas vraiment palpitantes, vous permettent de gagner de la réputation au sein des guildes, vous donnant, à terme, accès à de nouveaux objets dans les différentes boutiques. Ce système de progression impose aux joueurs d’accepter des quêtes pas (ou peu) intéressantes. On ne va pas vous mentir, on fait vite le tour de ce que le jeu a à offrir en terme de contenu.
 
En plus de ces quêtes, vous aurez régulièrement un fort à nettoyer, pour obtenir l’accès à sa salle du trésor, contenant du loot très intéressant. Il faut cependant être prudent, car la difficulté est élevée et, le loot étant intéressant, il est fort probable que vous croisiez d’autres équipages. Mais les missions les plus intéressantes restent les énigmes. Apparaissant aléatoirement sur la map, elles consistent en un texte à déchiffrer pour deviner les actions à faire ainsi que l’endroit où les faire pour obtenir la récompense. Mettant à l’épreuve votre logique ainsi que votre connaissance de la map, ces énigmes constituent un véritable bol d’air frais au milieu de ces objectifs bateaux.
 
Sea of Thieves

Larguez les amarres !

L’une des grandes réussites du jeu est la navigation. Loin d’être une simulation, le titre de Rare prend suffisamment d’éléments en compte pour donner du travail à tout l’équipage, tout en offrant des sensations agréables. Pour manœuvrer votre navire, vous devrez gérer la barre pour la direction et les voiles pour la vitesse. Deux paramètres sont à contrôler : la longueur et l’angle. Avoir un bon contrôle de sa vitesse est particulièrement important lors des manœuvres de précision, comme l’approche d’un quai. Même pour larguer votre ancre, il faut tenir compte du temps qu’elle mettra à toucher le fond afin de vous arrêter à l’endroit souhaité.
 
Lors des affrontements avec les autres équipages, vous avez besoin de quelqu’un aux canons, mais pas seulement. Il faut aussi qu’un joueur reste en cale pour réparer les dégâts. Ce dernier colmatant les brèches dans la coque, il évitera que votre navire sombre trop rapidement. Il aura aussi pour mission d’évacuer l’eau qui s’est infiltrée, avec son petit seau. Ces batailles peuvent être franchement épiques, mais aussi frustrantes. Car si elles impliquent un balai naval plus ou moins sophistiqué, et que les canons demandent une certaine précision pour toucher votre cible, elles peuvent aussi être très frustrantes en cas de défaite, surtout en solo. En effet, lorsque vous mourrez, après un bref passage sur le vaisseau des damnés, vous réapparaissez sur votre propre navire. Une idée sympa en théorie, qui l’est en général moins dans la pratique. Car il existe un cas de figure où votre navire est le pire point de respawn possible : quand il a été abordé par un équipage en supériorité numérique. Dans cette situation, à vous les morts à répétition et la frustration qui va avec. On a beau dire que le titre est fait pour être joué à plusieurs, cela reste extrêmement désagréable.
 
Sea of Thieves

A l’abordage !

Pour parler des combats terrestres, ils sont limités. Vous disposez par défaut d’un pistolet et d’un sabre. Un fusil de précision et un tromblon sont aussi à votre disposition dans votre cabine. Concernant le sabre, celui-ci ne dispose que de deux attaques : normale et chargée. Ajoutez la parade, et vous avez la panoplie complète de mouvements à votre disposition. C’est léger. Heureusement, les différentes armes disponibles permettent de mettre en place des ébauches de tactiques, rendant les phases de combats, notament dans les forts squelettes, plus intéressants. Mais encore faut-il avoir les bons coéquipiers...
 
Techniquement, le titre est superbe. Les effets de lumière sont magnifiques, le cycle jour / nuit offrant des levés (et couchés) de soleil somptueux. Mais c’est surtout par le rendu et la gestion de l’eau que le titre se démarque. À ce niveau-là, il est tout simplement bluffant. Si la qualité du rendu transparaît par temps calme, c’est lorsque la mer se déchaîne qu’elle devient indiscutable. C’est simple, l’océan n’a jamais été aussi beau dans un jeu vidéo. Et c’est bien dommage de voir une telle maîtrise technique ternie par une direction artistique fainéante. En effet, si les îles sont jolies, elles se ressemblent toutes un peu, utilisant les mêmes assets. Certes, cela se justifie par le fait qu’elles se situent toutes dans la même région. Par conséquent, elles ont toutes un écosystème similaire. Mais cela reste tout de même dommage.
 
Sea of Thieves

Pour la beauté du geste

Un autre point qui pourra faire débat est l’absence d’évolution de votre avatar. Hormis les quelques armes supplémentaires que vous pouvez obtenir, les seules récompenses que vous pourrez débloquer, ou acheter, sont d’ordre purement esthétique. Il y a plusieurs avantages à cela. Tout d’abord, cela met tout le monde sur un pied d’égalité. Ici, les débutants ont les mêmes armes que les vétérans. Ensuite, sans bonus et autres attaques spéciales à débloquer, c’est le skill qui est récompensé, et non le temps de jeu. Pour ce qui est du principal problème de cette démarche, il peut être résumé par cette question : la personnalisation de votre avatar et de votre navire est-elle une raison suffisante pour vous investir dans un jeu ? Sans le gain de puissance, le farming perd énormément de son intérêt. Et sans scénario en bonne et due forme, c’est tout ce qu’il reste pour retenir les joueurs, une fois l’effet de découverte passé.

Sea of Thieves

Article rédigé par pattoune , le

Dans l’ensemble, et malgré un système de combat limité, Sea of Thieves propose des fondations très solides. Le problème, c’est qu’on a parfois l’impression qu’il en est resté à ce stade, tant le contenu est limité. La bonne nouvelle, c’est que nous parlons d’un MMO. Par conséquent, ce souci risque fort d’être réglé à l’avenir. À l’heure actuelle, voguer sur les eaux agitées de Sea of Thieves procure déjà un réel plaisir. C’est maintenant à vous de voir si le manque de contenu est problématique pour vous.

Points positifs

  • La navigation est une vraie réussite
  • Le rendu de l'eau, somptueux
  • Les batailles navales, intenses
  • Les énigmes
  • Récompense le skill plutôt que le temps de jeu

Points négatifs

  • Un contenu faiblard et répétitif
  • Le système de combat limité
  • Pas de réel objectif sur le long terme
  • Pas d'évolution du personnage, cela posera problème à certains

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires