Preview : Sekiro : Shadows Die Twice

Genre : J-RPG

Date de sortie : 22 mars 2019

Genre
J-RPG
Date de sortie
22 mars 2019 - France
Développé par
From Software Inc.
Edité par
Activision
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans

Un Soul au pays des samouraïs, c'est ça ? Mais évidemment qu'on est chauds ! Jouable pour la première fois une petite vingtaine de minutes à la Gamescom 2018 de Cologne, nous y étions pour vous partager nos impressions à chaud.

Shadows Die Twice a été annoncé tout d'abord à la conférence Sony par un minuscule trailer, et tout le monde a cru qu'il s'agissait de Bloodborne 2. Puis, surprise, l'année suivante, il se retrouve à la conférence Microsoft, édité par Activision. Pourquoi pas. Le titre de FromSoftware (Dark Souls, Bloodborne) sera donc multi-plateformes et le développeur confirme son envie de travailler avec différents éditeurs, après Bandai Namco pour la série des Dark Souls et Sony pour Bloodborne.


Jouable à la Gamescom pour la toute première fois au monde, Sekiro permet d'incarner un shinobi. Si Bloodborne était beaucoup plus nerveux que Dark Souls, Sekiro est lui-même infiniment plus souple que Bloodborne. Si l'on retrouve ce qui fait l'ADN des jeux de FromSoftware, celui-ci se rapproche beaucoup plus d'un Tenchu que d'un Dark Souls. Votre guerrier peut en effet utiliser un grappin (sur des points prédéfinis du décor, bien entendu) pour surprendre ses ennemis à la manière d'un véritable assassin. Tous ne s'exécutent pas nécessairement en une seule action, mais il semblait que la totalité de la démo ou presque était jouable en mode assassinat dans le dos. Votre héros peut aussi escalader des murs, s'y pendre, etc, pour toujours plus de discrétion. Et si par hasard on se foire dans sa tentative de backstab sur un ennemi un peu trop puissant, il est toujours possible de fuir dans un nuage de fumée accompagné d'un coup de grappin.

Sekiro : Shadows Die Twice

Mais la discrétion ne sera pas toujours possible, et les ennemis, tels que les boss ou d'autres un peu puissants, devront s'affronter mano à mano. Nous étions en possession d'un katana classique ainsi que d'une grosse hache pour des coups alternatifs lents et puissants. Le système de combat est classique mais ultra efficace, avec un système d'esquive, de protection et de contre. Bien souvent, il faudra casser la garde de l'adversaire et, si l'ennemi est classique, un death blow s'enchaînera automatiquement afin de l'exécuter en un coup. Contre des PNJ plus puissants, il faudra alterner esquives, contres et enchaînements pour briser la garde. Sekiro permettra aussi d'utiliser des sorts, tels que celui de feu qui était dans la démo, ou encore des sorts de protection et de vie.

Sekiro : Shadows Die Twice

Hélas, en une démo de 20 minutes, difficile de prendre le temps de retenir les patterns de chacun et de pouvoir s'adapter, mais à la fin on avait déjà pris nos petites habitudes. L'école du skill. La progression à la force du poignet. Straight out of Yharnam. Difficile aussi de savoir si le level design, l'un des très très gros points forts des titres de FromSoftware, est lui aussi excellent, tant notre chemin était court et difficile. Ce sera, on l'espère, l'objet d'une prochaine démo éventuelle ?

Article rédigé par JoKeR , le

Un premier contact avec Sekiro : Shadows Die Twice ultra positif. Très clairement l'un des meilleurs titres du salon, pour peu que vous soyez sensibles au challenge. On retrouve l'ADN d'un Bloodborne mélangé à celui d'un Tenchu, et c'est pour l'instant ultra positif. Rendez-vous le 22 mars 2019 pour confirmer, on l'espère, nos impressions ultra positives pour le moment.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

Rédac' Chef

Présent sur le site depuis belle lurette, JoKeR est un homme à tout faire, entre la rédaction, la publication et la gestion des relations presse.

Contacter

Commentaires