Preview : Dying Light Bad Blood

Dying Light Bad Blood - Xbox One

Genre : Battle Royale zombiesque

Date de sortie : En 2019

Genre
Battle Royale zombiesque
Date de sortie
En 2019 - France
En 2019 - USA
En 2019 - Japon
Développé par
Techland
Edité par
Techland
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Violence

Si Dying Light 2 est très attendu, son cousin, Bad Blood, a encore beaucoup à prouver. D'autant plus qu'il s'attaque à un genre sur-représenté : le Battle Royale. Et même si il a beaucoup de chemin à parcourir avant de faire de l'ombre au mastodonte qu'est Fortnite, nous sommes bien obligés de reconnaître qu'il a de sérieux atouts dans sa manche.



En effet, avec ce titre, Techland n'a pas voulu se contenter de reprendre bêtement la formule du battle royale. L'équipe en charge du développement a voulu adapter la recette à sa licence, tout en dynamisant l'ensemble. Cela passe par l'inclusion évidente du parkour, mais aussi par un recadrage du conflit. Ici, vous ne verrez pas plus de douze joueurs s'affronter simultanément. Ce qui implique aussi des maps plus petites, offrant une large place à la verticalité, plus adaptée à l'utilisation du parkour.
 

Contrairement aux battle royale classiques, tuer les autres joueurs n'est pas une fin en soi, mais plutôt un moyen. Le but est ici de collecter des échantillons de sang en quantité suffisante pour faire venir un hélicoptère d'évacuation. Il n'y en a qu'un seul, et le premier joueur à le prendre gagne la partie. Lorsqu'un joueur lance la séquence d'évacuation, le lieu de l'extraction est indiqué à tous les autres joueurs encore vivants, leur permettant de tenter d’intercepter le potentiel gagnant et d'obtenir un petit sursis.
 

Ces échantillons de sang vous permettent aussi de gagner en puissance via des level-up (remis à zéro à chaque partie). À chaque gain de niveau, vous augmentez votre maximum de points de vie et les dégâts de vos coups. En collecter rapidement peut donc être déterminant pour la suite de la partie. Mais ce n'est pas si simple. En effet, ces échantillons sont protégés par de zombies qu'il faudra occire. Et pour cela, des armes sont nécessaires. Et comme dans tous les battle royale, c'est en fouillant la map que vous en trouverez...


Article rédigé par pattoune , le

Dans les faits, manette en main, le jeu fonctionne bien. Il propose des parties rapides, durant 15 minutes en moyenne, dans lesquelles le joueur est constamment dans l'action, que cela soit en PvP ou PvE. Le parkour marche toujours aussi bien, offrant des sensations grisantes. Il faut maintenant voir si il tiendra la distance face à Fortnite et PUBG, mais aussi aux nouveaux arrivants dans le domaine que sont Call of Duty : Black Ops IV et Battlefield V.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires

Dr Shooter