Test : Unruly Heroes

Unruly Heroes - Xbox One

Genre : Action / Aventure / Plates-formes

Date de sortie : 23 janvier 2019

Genre
Action / Aventure / Plates-formes
Date de sortie
23 janvier 2019 - France
Développé par
Magic Design Studios
Edité par
Magic Design Studios
Disponible sur
PC, PS4, Nintendo Switch, Xbox One
Modes de distribution
Xbox Live Arcade

Connaissez-vous le roman ''La Pérégrination vers l'Ouest'' de Wu Cheng En ? Non ? Hé bien si ce nom ne vous dit rien, sachez que vous connaissez forcément son adaptation la plus libre et la plus célèbre : Dragon Ball. Aujourd'hui, c'est Magic Design Studios qui nous propose sa propre interprétation de ce poids lourd de la littérature avec un Unruly Heroes disponible sur quasiment tous les supports à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

La première chose que l'on remarque lorsque l'on lance ce Unruly Heroes, ce sont évidemment ses graphismes sublimes. Qui ne sont d'ailleurs pas sans rappeler un certain Rayman Origins ou Rayman Legends. Et pour cause ! Magic Design Studios a en effet été fondé par d'anciens de chez Ubisoft, ceci expliquant donc cela. Il n'y a donc pas à tortiller, ce soft est un vrai régal pour la rétine. Les décors sont vraiment très jolis, peu importe le plan sur lequel ils sont, et fourmillent de détails, tout comme les quatre héros à incarner et les ennemis rencontrés tout au long de l'aventure. Les jeux d'ombres et de lumières sont aussi une petite merveille et viennent sublimer de très jolies couleurs. Bref, vous l'aurez compris, la direction artistique est le vrai gros point fort de ce Unruly Heroes, qui souffre hélas de pas mal de petits défauts en dehors de cet aspect, à commencer par le scénario, inintéressant, et les dialogues / doublages / musiques oubliables au possible.

West coast

Un jeu beau, c'est bien, mais encore faut-il qu'il y ait autre chose derrière. Unruly Heroes prenant la forme d'un jeu de plates-formes en 2D, un bon gameplay est forcément quelque chose d'indispensable. Malheureusement, le bébé de Magic Design Studios est loin de se placer à la hauteur des ténors du genre. Ce n'est pas tant la prise en main qui pose problème, loin de là. Les personnages disposent tous d'une palette de mouvements très classique (esquive, attaque de base, attaque lourde, etc) ainsi que d'une super attaque qui doit se charger et qui est différente en fonction de chacun. Certains endroits nécessitent par ailleurs d'incarner un héros spécifique (on peut changer à la volée comme dans un Trine), comme par exemple le cochon qui peut voler en se gonflant ou le singe qui dispose d'un bâton extensible permettant de traverser des ravins. Bref rien de bien nouveau pour un platformer. Ce n'est certes pas un souci en soi... si le level design suit. Hélas, ce n'est pas le cas ici et l'on parcourt les différents niveaux sans jamais vraiment s'étonner, voire même en s'ennuyant parfois un peu. Tout est trop plat, trop convenu, trop déjà-vu, mis à part peut-être les boss gigantesques et quelques autres petites surprises que l'on vous laisse le soin de découvrir.

Unruly Heroes

Et comme si ça ne suffisait pas, le rythme ne suit pas non plus. Si vous avez joué à l'un des derniers Rayman, vous savez que la nervosité du titre fait partie de son charme. Ici, en dehors de quelques petites phases un peu plus tendues mettant les réflexes à dure épreuve, tout reste vraiment très mou. Ce qui est encore pire lorsque l'on se retrouve face aux puzzles, là encore peu intéressants... Et les combats ne viennent même pas relever le niveau tant ils se montrent fouillis. On ne sait pas exactement où l'on frappe ou qui nous a frappé, tout juste sait-on que nos points de vie partent extrêmement vite et qu'il faut jouer sans cesse de l'esquive si l'on veut survivre. Un problème qui s'aggrave avec le temps : si les premiers niveaux se montrent plutôt simples, la difficulté grimpe très rapidement, donnant vers la fin de ce Unruly Heroes des aspects de die & retry. Frustrant, surtout lorsque l'on sait que l'on n'a pas signé pour ça en début d'aventure.

Unruly Heroes

Monkey king

Heureusement, Unruly Heroes permet de parcourir l'aventure à plusieurs, ce qui lui redonne de l'intérêt. Avec quatre héros, vous aurez évidemment compris que jusqu'à quatre joueurs peuvent s'essayer au soft en même temps. Même si la coop' entraîne de nouveaux problèmes (la caméra qui ne suit pas tous les joueurs, par exemple), elle permet tout de même de s'amuser un peu plus qu'en solo. Et aussi de rendre l'aventure moins difficile pour les moins patients. Certes, jouer à plusieurs ne rend pas le level design plus foufou, mais on se marre déjà un peu plus et, fatalement, on s'ennuie moins.

Article rédigé par Shauni Chan , le

On aurait aimé adorer Unruly Heroes. Une adaptation d'un grand roman, une direction artistique sublime, une ambiance ''chinoisante'' trop peu vue dans le jeu vidéo, la possibilité de jouer en coop'... Malheureusement, le titre de Magic Design Studios souffre de bien trop de soucis pour vraiment se hisser en haut du panier, ni même à la hauteur de ceux dont il s'inspire. Il n'est certes pas mauvais, juste un peu trop passe-partout. La plate-forme est trop conventionnelle, les combats fouillis, les énigmes peu intéressantes et la difficulté trop inégale. A prendre pourquoi pas en promo mais à jouer uniquement à plusieurs, le solo ne représentant pas vraiment d'intérêt.

Points positifs

  • Sympa à plusieurs
  • Direction artistique sublime
  • Des combats de boss sympas
  • Quelques bonnes petites idées

Points négatifs

  • Level design trop conventionnel
  • Combats brouillons
  • Des énigmes sans intérêt
  • On s'ennuie un peu quand même

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires