Preview : Tropico 6

Tropico 6 - Xbox One

Genre : City-builder

Date de sortie : 27 septembre 2019

Genre
City-builder
Date de sortie
27 septembre 2019 - France
Edité par
Kalypso Media
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
Modes de distribution
Boutique
Xbox Live Arcade

Déjà disponible pour les PCistes, Tropico 6 sortira aussi sur les PS4 et Xbox One plus tard dans l’année. Les possesseurs de la console de Microsoft peuvent toutefois d’ores et déjà le tâter dans une version encore en construction. L’occasion pour nous de voir si ce nouvel épisode propose suffisamment de nouveautés pour sortir la carte bleue une fois la sortie effective, à savoir le 27 septembre prochain.

Si vous lisez ces lignes, vous savez déjà ce qu’est Tropico. Pour les autres, sachez qu’il s’agit d’une licence de jeux de gestion qui vous met dans la peau d’El Presidente, un dictateur gérant sa petite république bananière. On y retrouve donc tous les éléments habituels du genre, avec la construction et l’entretien de bâtiments, la satisfaction des habitants, les petites magouilles politiques ou encore les échanges commerciaux. De ce côté-là, les fans seront à priori en terrain conquis, les quelques moments que nous avons passés en compagnie de Tropico 6 ne nous ayant pas franchement étonnés. Le titre est ainsi divisé en plusieurs ères (Guerre Froide, Guerres Mondiales, etc), chacune d’entre elles disposant de ses propres spécificités en termes de bâtiments ou encore de décrets présidentiels. Se faire de l’argent repose également sur les mêmes rouages, à savoir installer des plantations, des mines ou autres bâtiments pouvant offrir des matières premières, puis les transformer pour ensuite les exporter.

Viva Tropico !

Les factions sont également de retour (Religieux, Communistes…) et il faudra toujours garder un certain équilibre entre toutes pour ne pas voir la population se soulever. Cela passera par l’acceptation de certaines missions, comme construire un bâtiment particulier, ce qui permettra de récupérer un petit bonus au choix, par exemple de l’argent ou des partisans. Parfois, deux factions demanderont la même chose et ce sera au joueur de choisir celle qu’il préfère, sachant que celle qui sera lésée vous ôtera forcément quelques points de confiance. Enfin, le système de politique est toujours de la partie, et toujours relativement identique : le joueur peut signer et promulguer des décrets aux intérêts variés, mais aussi faire des discours pour tenter de remporter des élections, voire truquer les votes. Bref, autant d’éléments tirés des précédents opus mais qui fonctionnent toujours aussi bien.

Tropico 6

Cependant, Tropico 6 propose aussi quelques petites nouveautés, même si celles-ci semblent bien maigres. La plus importante est évidemment la présence d’archipel : exit le Tropico présent sur une seule île, cette fois-ci El Presidente devra s’occuper de plusieurs d’entre elles. Une nouveauté qui semble toute banale mais qui change en fait radicalement la manière de jouer des habitués de la série. Il faudra ainsi repenser totalement sa gestion du trafic, via l’apparition de ponts, bus ou encore tunnels, histoire que les ouvriers puissent toujours se rendre sur leur lieu de travail sans peine, sans quoi les usines ne tourneront pas. Une bonne idée qui, on l’espère, est bien mise à profit dans les différentes missions proposées par le titre (qui dispose évidemment aussi d’un mode bac à sable, ainsi que d’un tutoriel relativement long pour les nouveaux venus).

Tropico 6

Et viva El Presidente !

Autre nouveauté, les Raids. En fonction de l’ère à laquelle se trouve le joueur, il aura la possibilité de créer un bâtiment particulier – une antre de pirates, par exemple – dans lequel les employés se prépareront à des actes pas jolis-jolis : vol de marchandises, contrebande d’or ou encore pillage de monuments culturels étrangers. Le tout fonctionne comme la bibliothèque, c’est-à-dire avec un système de points qui augmentent avec le temps, chaque raid utilisant un certain nombre de points. Là encore, il s’agit d’une idée sympathique mais on attendra de la voir mise à l’oeuvre dans l’intégralité du jeu pour savoir si elle change vraiment la donne. Enfin, le Négociant fait son apparition, remplaçant la Dynastie. Ce dernier proposera ainsi différentes missions un peu louches à El Presidente dans le but de remplir son compte en Suisse. Une demi-nouveauté, donc, même si l’utilisation de ce système semble un peu plus poussée que par le passé. Enfin, un petit mot sur l'utilisation de la manette : on a déjà vu mieux en terme d'ergonomie pour un jeu de gestion sur console, mais les développeurs ont tout de même fait un boulot relativement convaincant au vu de la difficulté de l'exercice.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Relativement similaire à ses prédécesseurs tout en proposant une ou deux nouveautés par-ci par-là, Tropico 6 semble bien parti pour plaire à ses fans. Certes, la formule ne semble pas vraiment bouger, avec très peu de changements et certains défauts toujours présents (l’absence de vrais outils de microgestion, par exemple, sauf s’ils apparaissent plus tard dans le jeu) mais on attendra de voir le jeu en entier pour se faire un avis définitif. Précisons qu’en l’état, Tropico 6 est encore en peaufinage, et ça se voit : textures qui mettent du temps à apparaître, ralentissements ou plantages sont ainsi de la partie mais devraient être corrigés pour la sortie.

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires