Test : Cris Tales - Xbox One

Cris Tales - Xbox One
Partager
Annoncé en 2019, le très joli Cris Tales est désormais disponible sur PC et consoles. Développé par le studio colombien Dreams Uncorporated, ce RPG se veut être un hommage aux classiques du genre tout en modernisant la formule, notamment via l'utilisation de pouvoirs temporels. Alors, pari réussi ?

Test effectué à partir d'une version PS5

Cris Tales narre les aventures de Crisbell, une jeune femme se découvrant du jour au lendemain des pouvoirs temporels. Rapidement, elle fait la connaissance d'un mage élémentaire, Cristopher (Cris et Cris, donc), et tous deux vont partir en mission pour... hé bien, sans grande surprise, sauver le monde. Ils seront accompagnés en chemin de Willhelm, un autre mage temporel, ainsi que d'une mystérieuse grenouille baptisée Matias. Car la guerre gronde, les populations sont en danger et les pouvoirs de Crisbell (mais aussi une bonne grosse épée des familles, parce qu'on va pas se mentir rien ne vaut la BAGARRE) ont la capacité de modifier le futur, pour le meilleur... comme pour le pire.

Retour vers le futur


 
La première chose qui saute aux yeux lorsque l'on lance Cris Tales, c'est évidemment la patte graphique bien particulière et sublime du jeu des petits gars de Dreams Uncorporated. On se retrouve donc avec de la 2.5D bourrée de charme, très colorée et très soignée, avec des personnages particulièrement mignons. Un aspect renforcé par le pouvoir de Crisbell. En effet, assez fréquemment, l'écran est divisé en trois triangles : ces derniers représentent le passé (à gauche), le présent (au milieu) et le futur (à droite). En temps réel, nous avons donc droit à trois versions d'un même décor et de mêmes personnages. Par exemple, une femme adulte au milieu sera une enfant à gauche et une vieille femme à droite. Les bâtiments pourront être en construction à gauche, finis au milieu et détruits à droite, et ainsi de suite. Un aspect unique et qui rajoute encore du cachet à l'ensemble. Le seul reproche que l'on pourrait faire au sujet des graphismes provient de la map, bien plus dépouillée et pas toujours claire.

Cris Tales

Ce principe d'écran divisé en triangles permet d'observer directement les conséquences de nos actions, car Cris Tales est rempli de décisions plus ou moins importantes à prendre. Des décisions qui ont un impact direct sur le scénario, sachant que cela comprend la quête principale, mais aussi les quêtes annexes. Elle n'ont toutefois d'annexes que le nom, car ces dernières se montrent quasiment toutes indispensables à terminer tant elles viennent elles aussi influer sur le cours de l'action. Dommage toutefois de constater que ces dernières tombent dans le cliché des quêtes FedEx, à base de ''ramène tel objet'' ou ''va tuer tel monstre''. On peut également regretter le côté finalement très linéaire et dirigiste de l'aventure, là où on avait bien plus de liberté dans les JRPG dont le jeu s'inspire. Le scénario, quoi que basique, se laisse suivre avec plaisir, on s'attache aux personnages, mais on reste tout de même un peu sur notre faim à cause de cet aspect linéaire.

Cris Tales

Un jour sans fin

Les combats dans Cris Tales représentent eux aussi une sorte de mélange plus ou moins réussi entre le classique et le nouveau. On se retrouve donc avec des affrontements au tour par tour hyper basiques, avec une timeline située en haut de l'écran et permettant de voir quel tour arrive par la suite, des points d'expérience venant faire gagner des niveaux, des compétences qui se débloquent ou encore de l'équipement à... hé bien, équiper. Mais plusieurs choses viennent nuancer ces affrontements et apportent un peu de sel et de stratégie, en tout cas au départ. Le titre balance en effet bien vite toutes ses cartes, et si l'on est enthousiasmé sur les premières heures, le soufflé retombe hélas assez vite.

Cris Tales

Tout d'abord, les attaques et les contres se basent sur un timing très précis, à savoir qu'il faut appuyer sur un bouton pour effectuer une attaque critique ou un contre. Dans les deux cas, c'est le même timing : lorsqu'une attaque touche, que ce soit l'adversaire ou le héros contrôlé par le joueur. Un système amusant au départ mais qui, une fois maîtrisé, devient vite ennuyeux, surtout au bout de nombreuses heures. Quant à l'aspect tactique, il provient du pouvoir temporel de Crisbell. Là encore, on apprécie de découvrir et d'expérimenter tout ça, mais on tombe bien vite dans une routine lassante. Concrètement, il est possible de combiner les attaques entre les héros pour créer des coups dévastateurs. Par exemple, on peut envoyer une attaque d'eau avec Cristopher sur un bouclier, puis envoyer l'ennemi dans le futur avec Crisbell : le bouclier sera rouillé, venant baisser la défense de l'adversaire. On peut aussi empoisonner un ennemi avec Willhelm, puis l'envoyer dans le futur. Dans la sorte, l'adversaire subira tous les dégâts du poison d'un seul coup, ce qui a de bonnes chances de le tuer.

Cris Tales

Chrono Trigger

Sur le papier, ce système est hyper intéressant mais, comme dit précédemment, il est vraiment dommage de constater que l'on découvre bien vite les combinaisons les plus efficaces et que l'on tombe dans une routine. Mais ce n'est malheureusement pas le seul reproche que l'on peut faire aux combats. On peut par exemple regretter le fait qu'ils soient souvent assez longs, la faute à des ennemis sacrément sacs à PV, ou encore que l'on ne puisse pas les éviter sur la map. Ça peut sembler idiot dit comme ça, car un point essentiel des RPG est le fait de gagner des niveaux. Néanmoins, ici cela signifie en début de partie l'utilisation de pas mal de potions de soin (et elles sont chères), mais aussi et surtout des temps de chargement. Cris Tales regorge en effet de ces petits bêtes, tout le temps, partout, et ils sont hélas très longs, même sur PS5. De quoi casser le rythme de l'aventure très régulièrement.
 
 
 
 
 
 
Cris Tales fait partie de ces jeux que l'on aimerait adorer mais qui souffrent de bien trop de défauts pour les rendre indispensables. On pense avant tout aux temps de chargement de l'enfer, au système de combat clairement perfectible ou encore à l'aspect bien trop linéaire de son aventure. Dommage, car la patte graphique est sublime et le système de sauts temporels très intelligent. Il n'est certes pas mauvais, mais ses défauts en perdront plus d'un en cours de route.
28 juillet 2021 à 15h26

Par

Points positifs

  • Le système temporel, bien vu
  • Visuellement sublime
  • Des personnages attachants
  • Entièrement doublé (en anglais)
  • Des choix qui ont de vraies conséquences
  • Un système de combat prometteur...

Points négatifs

  • ...Mais hélas perfectible et vite répétitif
  • Les temps de chargement de l'enfer
  • Trop de sacs à PV
  • La map, visuellement en deçà
  • Hyper linéaire

Gribouillé par...

Shauni

Shauni

Celle qu'on ne voit pas

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut