L'Euro Gamer Expo, c'est bien !

L'Euro Gamer Expo, c'est bien !

Dans Reportage, par Neji le 30 octobre 2008

L’Euro Gamer Expo, cosa e ? Loin de la version anglaise de l’E3, ce salon est une sorte de Festival du Jeu vidéo (à ses débuts à Montreuil) londonien. Organisé par le site du même nom (sans l’expo hein), cet événement a pris place mardi 28 et mercredi 29 octobre pas loin de Liverpool Street. Basé sur deux étages, proposant uniquement des jeux possibles à prendre en main sur l’un et un espace entreprise qui permet de rencontrer quelques membres de divers studios européens ou internationaux ainsi qu’un espace tournois et cafeteria sur l’autre, nous voici partis pour deux jours de test, le pad dans une main, le carnet de note dans l’autre.

Here we go !

Ca y est, le grand jour est arrivé. Aujourd’hui je prends le train pour Londres et je vais poser mes fesses à l’Euro Gamer Expo. Tout beau tout propre, me voici installé confortablement en classe affaire avec champagne et strip-teaseuse perso, le cigare à la bouche et me faisant masser les pieds, et c’est parti pour 2h30 de voyage. « Welcome in London’s St Pancras International », les premiers mots que j’ai entendus. Il est 9h, heure locale, pas le temps d’aller déposer mes affaires à l’hôtel, direction « Brick Lane » – pour se rendre là-bas, le plus simple était le métro, et quelle ne fût pas ma surprise en découvrant l’Underground ! Certes les anglais sont connus pour marquer leur différence, mais de là à se payer un service de transport en commun pour Poly Poket, c’est fort quand même – où l’expo ouvrait ses portes à 11h. Le temps de récupérer mon pass et direction le premier café pour me poser et prendre un bon petit dèj (peut-être le seul truc bon là-bas). Une heure plus tard, les portes sont désormais ouvertes et la foule pénètre les lieux. Un « grand » hall au rez-de-chaussée et un étage de la même superficie, un petit tour de reconnaissance, l’état des lieux est fini, je peux enfin me jeter sur les bornes qui se présentent à moi. C’est alors que j’ai été attiré par une force étrange, venue du fin fond du hall, perdu dans un coin, c’était le pouvoir des bornes d’arcades ! Ah, quel bonheur lorsque j’aperçu Street Fighter IV. A peine le temps de dire bonjour au responsable du stand que j’ai déjà le joystick en main. Il y avait la queue derrière moi, des envieux, mais il y avait surtout ce jeu qui était l’une des principales attractions de ce salon. Après quelques roustes (vous ne saurez pas si je les ai prises ou données), changement de stand, direction Resident Evil 5 qui se trouvait juste derrière. Ici, inutile d’espérer quoi que ce soit, c’était un véritable raz de marrée qui avait assailli les consoles qui faisaient tourner le titre.

Here we go !


Here we go !


Here we go !


Here we go !

Insert coin to continue

Enfin, il n’y avait pas que ces deux stands non plus, dans le salon étaient principalement exposés Mirror’s Edge, Resistance 2, Tom CLancy’s EndWar qui s’est révélé plutôt dur à jouer étant donné qu’il faillait utiliser le micro malgré le bruit ambiant, Kill Zone 2, Legendary, Banjo-Kazooie, Shaun White, Prince of Persia, Call of Duty 5 et combien d’autres encore… Bien que ce soit un beau programme, un seul jeu a bénéficié d’un réel stand, et il s’agit de CoD : World at War. Celui-ci disposait de deux chambres dotées de dix écrans chacune pour pouvoir tester le mode multi joueurs en mode « Mêlé générale ». Comme vous pouvez le voir, il y avait du bon et du moins bon, mais cela ne nous a pas empêché de nous donner à 100% tout le long de cette journée afin de vous tenir au courant au mieux du fil de l’actualité. J’ai donc mis la main sur tous les titres que vous venez de lire, et bien figurez-vous que parmi ceux-ci seul un a réussi à me décevoir. Ca fait tout de même une bonne moyenne. Quand je dis déçu, je parle de Banjo-Kazooie, qui s’est seulement révélé…. bizarre ! Joli, facile à prendre en main, pourvu d’un design propre haut en couleurs et très agréable à l’œil, mais ce qui était montré laissait malgré tout à désirer, dans le sens ou il n’y avait que quelques objectifs de disponibles qui se sont avéré très peu intéressants, relativement relou à effectuer et sans limite de temps, donc sans réel challenge, si ce n’est celui de finir par le réussir à un moment ou un autre. Enfin, pour l’instant rien de bien extraordinaire, mais j’attends sa sortie pour être en mesure de le découvrir un peu plus et m’en faire une opinion beaucoup plus poussée. Pour ce qui est des autres titres, je ne vais pas tout déballer maintenant. Je n’ai pas envie de vous dire trop de conneries, donc autant faire les choses bien sans se presser. Allez, sur ce je vous laisse vous régaler de cette deuxième preview de Street Fighter IV qui vient d’être mise en ligne, ainsi que de celle de Resident Evil 5 et de Prince of Persia.

Insert coin to continue


Insert coin to continue


Insert coin to continue


Insert coin to continue


Images de Eurogamer Expo - Evénement

Commentaires