Réunion TupperHope - Transformez votre copine en gameuse, partie I

Réunion TupperHope - Transformez votre copine en gameuse, partie I

Dans Chronique, par Shauni_Chan le 14 avril 2012

Bonjour et bienvenue à tous dans la Réunion TupperHope ! Comme vous le savez déjà, nouveau mois signifie ici nouveau sujet. Et pour avril, je vous ai choisi quelque chose de plus léger que le mois dernier. Après m'être énervée pendant pas moins de cinq semaines (et je peux vous dire que c’est fatiguant à la longue !), j’ai décidé de vous donner cette fois-ci quelques conseils. Et pas des moindres, puisque ces derniers vont vous changer la vie (oui, carrément). Alors c’est parti, prenez des notes puisque je vais vous apprendre à transformer votre copine en gameuse !

Conseil n°1 : lui mettre dans les mains des jeux « pour gonzesses », tout choupinets kawaï kikinous

Ne me dites pas que vous n’y avez jamais pensé, je ne vous croirai pas. Même si je suis moi-même une délicate demoiselle, je sais ce que c’est que de voir sa tendre moitié souffler d’exaspération à chaque fois que l’on allume la console, qui n’arrête pas de dire que « Ta mère a raison, à force de jouer à des trucs où tu tues des gens tu vas devenir violent » ou encore à te presser de finir ta partie parce qu’à la télé il va y avoir Enquête Criminelle / Le JT de 20h / Les Chtis font du Ski (si c’est cette dernière option, je vous conseille purement et simplement de rompre. On ne peut décemment pas accepter de pareilles choses). Vous avez déjà essayé de la faire changer et ça n’a pas fonctionné ? Vous vous y êtes certainement mal pris. C’est sûr que si vous l’avez forcée à jouer à Call of Duty comme ça, sans préliminaires, comme une brute, elle n’a pas dû apprécier. Parce que nous les filles, nous sommes des petites choses fragiles et sensibles, bordel de merde !Et oui, une fille ça coûte cher, par conséquent il va falloir investir dans des jeux que vous n’auriez jamais pensé un jour rajouter à votre ludothèque. Mais c’est ça aussi, être en couple : c’est faire des concessions. Rassurez-vous, je ne parle pas ici des Alexandra Ledermann et autre Léa Passion, parce que bon, quand même, j’espère que votre copine a plus de huit ans. Encore moins des Cooking Mama, parce que là elle pensera que vous insultez sa cuisine. Non, moi je miserais plutôt sur des trucs à la Animal Crossing. Vous savez, ce jeu un peu mou du genou où notre personnage passe son temps à se balader dans un village en faisant des trucs hyper palpitants du genre aller parler à ses voisins ? Voilà, c’est exactement ce qu’il faut pour amener en douceur une fille récalcitrante aux jeux vidéo. Cela lui montrera tout d’abord que tous les jeux ne sont pas violents, comme elle a (très) certainement tendance à le penser. Et puis ça lui rappellera la tendre époque où elle était encore jeune et innocente et qu’elle jouait aux Tamagotchis.

Conseil n°1 : lui mettre dans les mains des jeux « pour gonzesses », tout choupinets kawaï kikinous

Quand on me dit « jeu qui pourrait plaire à une fille », je pense irrémédiablement aux Sims. Alors certes, ce n’est pas kawaï dans le sens où il n’y a pas de rose bonbon partout, ni de petits cœurs, ni de boules de poils qui miaulent. Mais c’est un jeu qui permet de contrôler la vie d’un personnage ou d’une famille entière. Et ça, ça plait aux nanas. Votre copine sera ravie de créer un avatar qui lui ressemble, de fabriquer la maison de ses rêves, de choisir avec qui elle va coucher, se marier, avoir des enfants, quel boulot elle va faire… Soyez gentil avec elle, ne vous moquez pas de ses choix et tout se passera bien. Faites même semblant d’être étonné quand elle vous dira qu’elle a découvert un truc de fou : non mais tu te rends compte, on peut tuer son Sim, c’est dingue quand même ! Un peu d’indulgence, comment aurait-elle pu être au courant ?

Conseil n°1 : lui mettre dans les mains des jeux « pour gonzesses », tout choupinets kawaï kikinous

C'est rose, c'est mignon : c'est forcément pour des filles

Je ne peux pas parler de jeux choupinets sans citer l’ambassadeur tout puissant : Kirby. Il est petit, rond, rose et fait des petits cris tout mignons. Mais ce n’est pas tout, puisqu’il évolue dans un univers où le ciel est toujours bleu, les oiseaux gazouillent, les chats et les souris sont copains et où les méchants les plus terribles sont des hiboux géants. Bref, sur l’échelle des trucs attendrissants, les jeux Kirby atteignent facilement le palier « guimauve toute douce » (le fameux où toute femme normalement constituée ne peut s’empêcher de lâcher un « ooooh, c’est trop mignoooon », moi y compris (et bah oui)). Et ce qui est bien, c’est qu’avec la quantité de softs de cette licence, il n’y a que l’embarras du choix ! Si vous avez une DS, vous avez le choix entre quatre opus, rien que ça. Alors vous devriez pouvoir trouver son bonheur. Et faites-lui donc un pack cadeau avec Nintendogs, comme ça elle arrêtera peut-être de vous saouler à toujours vous demander d’adopter un petit chaton / chiot.

C'est rose, c'est mignon : c'est forcément pour des filles

Enfin, pour terminer un peu sur ce genre de jeux, je me permets de faire une petite parenthèse retrogaming. Car nos vieilles consoles ne manquent pas de jeux qui pourraient parfaitement rentrer dans ce moule : Spyro Ooooh, regarde, comme c’est mignon un petit dragon, et en plus il est violet ! »), KlonoaUn petit chat qui peut voler, et regarder la petite boule qui sort de sa bague c’est trop chou ») et autres Pokémon (les premiers, pas les plus récents qui sont plutôt moches). Attention cependant sur ce dernier, car si votre moitié est une végétarienne convaincue et qu’elle défend ardemment les droits des animaux, elle risque de ne pas vraiment apprécier (« Quewah ? Tu fais combattre ces petits choses trop mignonnes entres elles ? Non mais ça va pas ? Qu’est-ce qui cloche chez toi ? »). Vous voilà prévenus.

Conseil n°1 : lui mettre dans les mains des jeux « pour gonzesses », tout choupinets kawaï kikinous

Commentaires