Assassin's Creed Origins : que vaut le DLC The Hidden Ones ?

Assassin's Creed Origins : que vaut le DLC The Hidden Ones ?
Partager
Si vous avez passé de (très) longues heures en compagnie de Bayek dans Assassin's Creed Origins, vous lorgnez peut-être sur le premier DLC d'ores et déjà disponible, The Hidden Ones. Il est donc de notre devoir (si si) de voir si celui-ci est indispensable, ou au moins intéressant au vu de son prix d'une dizaine d'euros.
 

The Hidden Ones se déroule quatre ans après la fin du jeu de base. Bayek reçoit une lettre en provenance de l'un des bureaux de ''Ceux qu'on ne voit pas" indiquant qu'une menace pèse sur le Sinaï. Illico, notre héros se rend sur place pour se rendre compte qu'un Romain s'amuse à oppresser les habitants du coin, ce qui est relativement contre la philosophie de ceux qui vont devenir les Assassins plus tard. C'est d'ailleurs ce sujet qui est (rapidement) abordé par ce DLC : le début du crédo et de la philosophie de vie des membres de cette communauté. Malheureusement, il ne faut pas en attendre beaucoup, The Hidden Ones ne survolant que très rapidement ce sujet. Dommage, car on aurait vraiment aimé en savoir plus sur la naissance des Assassins, surtout au vu de la fin d'Origins qui laissait la porte entrouverte... D'ailleurs, toute la scénarisation de ce DLC est assez basique et sans réelle profondeur, que ce soit au niveau de la quête principale ou de la quête annexe. Rien de bien nouveau par rapport au jeu de base : un vilain oppresseur à liquider, un trésor à trouver ou encore un endroit à libérer.
 
D'ailleurs, tout le contenu de ce DLC ne force pas trop et propose essentiellement ce qui peut être trouvé dans Assassin's Creed Origins. Ainsi, les différents points d'intérêt demandent toujours de terminer des forts ou des tanières d'animaux, de trouver des papyrus ou encore des coffres. Il y a évidemment bien moins de contenu que dans le titre de base, même si les joueurs pourront tout de même passer entre 6 et 8 heures sur The Hidden Ones s'ils espèrent le finir dans son intégralité. Le Sinaï compte ici quatre zones à explorer, dont une étant essentiellement recouverte par la mer. Il est par ailleurs conseillé de s'y rendre une fois le niveau 40 atteint, car le niveau maximum a été rehaussé à 45, avec des ennemis qui suivent. Forcément, il est possible d'acquérir de nouvelles pièces d'équipement : armes, boucliers ou encore montures, et les matériaux à récupérer permettent d'augmenter encore un peu les dégâts de la lame secrète, la santé maximale ou encore le nombre de flèches que Bayek peut porter. Bref, rien de bien foufou pour ceux ayant déjà parcouru le jeu de base malheureusement...
 
Assassin's Creed Origins : The Hidden Ones

Alors, on achète ou pas ? Tout dépend de ce que vous attendez de The Hidden Ones. Si vous espérez en apprendre un peu plus sur l'origine des Assassins, vous pouvez passer votre chemin, le sujet étant très peu abordé, et juste à la fin de la quête principale – et on espère d'ailleurs que le second DLC se montrera plus intéressant à ce sujet. Si en revanche vous voulez juste prolonger l'aventure en continuant à découvrir et terminer des points d'intérêt en laissant derrière vous des kilomètres de sang frais, ce contenu est une bonne pioche et vous fera garder la manette en mains un peu moins de 8h. Avec, comme le jeu de base, de très jolis graphismes et assez peu de bugs.
28 janvier 2018 à 22h31

Par Shauni Chan

Autres news...

Gribouillé par...

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Twitter : Shauni_Chan

Revenir en haut