Preview : Spellcaster University

Spellcaster University - PC

Genre : Gestion d'école de sorciers

Date de sortie : En 2020

Genre
Gestion d'école de sorciers
Date de sortie
En 2020 - France
Développé par
Sneaky Yak Studio
Disponible sur
PC
Modes de distribution
Steam

Développé par un petit studio indépendant français (cocorico !), Spellcaster University est disponible en accès anticipé sur Steam depuis quelques temps déjà. Il est donc grand temps que nous nous penchions dessus et que nous vous proposions une petite preview qui va bien !

Spellcaster University, c'est un jeu vous demandant de construire et gérer votre école de sorciers. Dans le mode Campagne, le tout se passe dans un temps limité puisque le Seigneur des Ténèbres et son armée marchent régulièrement sur ces pauvres lieux d'apprentissage, obligeant alors le directeur à fuir et à se trouver un nouvel endroit pour reconstruire une nouvelle école, et ainsi de suite. Dans ce temps limité – qui peut varier grâce à certains événements repoussant l'armée, le joueur a donc pour mission d'instruire au mieux ses élèves, ce qui lui permet de gagner en renommée et de réussir les objectifs qui lui sont donnés. Le petit plus, c'est que l'on apprend ce que devient chaque élève à sa sortie de l'école et qui correspond à son niveau de magie (certains étant vraiment nuls) : Paysan, Mage de Village, Prêtre, Archimage, etc. Une idée vraiment sympa, qui permet en plus de constater que l'on évolue dans le bon sens (ou non).
 

Alohomora

Côté gameplay, le studio a opté pour un système de decks de cartes. Six decks sont disponibles, cinq d'entre eux correspondant à un genre de magie : Nature, Lumière, Ombre, Arcanes, Alchimie. Quant au dernier, il se base sur l'argent engrangé par l'école et qui provient de différentes choses, comme l'inscription d'un élève (chacun disposant d'un degré de richesse) ou encore le prix des repas ou des dortoirs (si on décide de les faire payer). Ces decks se remplissent petit à petit de mana, généré par les élèves, et permettent une fois pleins de piocher une carte parmi trois tirées. Attention toutefois, le prix des decks augmente au fur et à mesure des pioches. Mais, si le joueur se débrouille bien, la quantité de mana progresse aussi plus rapidement. Précisons que l'argent sert également à l'entretien de l'école et au salaire des professeurs (voire aux impôts et autres tributs), attention donc à ne pas tomber à sec. 
 
Spellcaster University

Chaque carte tirée correspond à une pièce ou à un artefact utile au style de magie à laquelle elle correspond (Serre pour la Nature, Salle d'Assassinat pour l'Ombre, Dragon augmentant temporairement la concentration, etc), sachant qu'une salle peut être améliorée plusieurs fois si on le décide. Quant au deck plus général, il permet d'obtenir des éléments plus basiques, comme des réfectoires, des lits plus efficaces ou encore la création d'une nouvelle maison. Comme dans un certain Harry Potter, l'école de Spellcaster University se divise en plusieurs maisons, chacune pouvant se concentrer sur une ou plusieurs spécificités en fonction des choix du joueur. Joueur qui ensuite répartit les élèves au mieux : un ''enfant de la Lumière'' apprendra ainsi mieux dans une maison dont la spécialité est la magie de Lumière.
 
Spellcaster University

Lumos !

Pour un boulot effectué par un tout petit studio, il faut bien avouer que les possibilités sont tout de même assez grandes. On n'est certes pas sur un jeu de gestion AAA, mais on a déjà largement de quoi faire. Accepter ou non les élèves (qui disposent tous de bons et mauvais points qui influent sur leur vie à l'école et sur les autres), rendre payants ou non différents éléments, choisir les professeurs (qui disposent aussi de qualités et défauts, et qui peuvent aussi être syndiqués), décider de ses relations avec les différentes factions et ainsi de suite. Car Spellcaster University dispose aussi de factions (Orcs, Inquisition, Paysans...) avec lesquelles il faut être en plus ou moins bons termes pour éviter les attaques sur l'école ou les malus. On peut ainsi répondre à leurs demandes de manière favorable ou simplement aller leur faire un petit coucou de temps à autres.
 
Spellcaster University

Le bébé de Sneaky Yak Studio, en plus de proposer un concept et un gameplay vraiment sympas (et forcément très prenant), profite d'une direction artistique vraiment très jolie, de musiques certes assez peu nombreuses mais mettant bien dans l'ambiance ou encore d'un humour présent à chaque instant. Évidemment, le tout étant encore en accès anticipé, et plus précisément en alpha, il est possible de rencontrer des bugs plus ou moins lourds ainsi que des crashs. De notre côté, après plusieurs heures sur la campagne et sur le mode libre, nous n'avons eu aucun crash et seulement quelques petits bugs mineurs qui n'ont jamais nécessité de relancer la partie. Spellcaster University étant encore en développement, on peut aussi regretter un nombre finalement assez limité de cartes (quand on a déjà joué quelques heures), une durée de vie assez réduite pour la Campagne ou encore certains petits détails qui ne facilitent pas spécialement le confort de jeu (il n'est par exemple pas indiqué lorsqu'on l'on choisit une carte de salle si on en a déjà une ou pas), mais rien qui ne peut être corrigé d'ici la sortie.

Retrouvez notre interview de Julien, développeur et co-fondateur du studio, juste ici.

Article rédigé par Shauni Chan , le

On ressort plutôt convaincus de ces quelques heures passées en compagnie de Spellcaster University. Certes encore en alpha, ce qui implique que Sneaky Yak Studio doit encore rajouter du contenu, corriger des bugs et peaufiner le tout, ce titre se montre déjà très prenant grâce à un gameplay efficace, un contenu plutôt varié ou encore un humour qui fait mouche. Bref, on a hâte de revoir le jeu une fois qu'il sera totalement fini.

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires