Gamekult.com

Date de lancement
2000
Adresse
http://www.gamekult.com

Passionnés de jeux vidéo mais insatisfaits du contenu que le web français leur proposait à l'époque, Kévin Kuipers et Clément Apap décident de lancer Gamekult.com en décembre 2000.

Page 1/59 1 2 3 » ... Dernière page »

Revue de presse

Mass Effect Andromeda - PC

Mass Effect Andromeda - PC

Rarement jeu ne vous fera osciller entre prémisses d’un délicieux frisson et bon gros facepalm avec plus de facilité que Mass Effect Andromeda. Comme s’il peignait un Numéro d’Arts, Bioware Montreal pense que suivre les lignes tracées par Bioware Edmonton suffit pour obtenir un tableau de maître. Mais les couleurs jurent, le trait manque de finesse et l’élève n’a pas pu s’empêcher de remplir la marge avec tous les fonds de gouache qui lui restaient. Et au fond, ça reste un Numéro d’Arts. Même en dégageant du tableau ses dizaines d’heures de quêtes secondaires dignes d’un MMO d’il y a cinq ans, même en passant outre sa technique pourlingue, Andromeda donne la sensation d’un Mass Effect au rabais. Scénario, script,...

Référence : 20/03/2017

Lire l'article
Fast RMX - Nintendo Switch

Fast RMX - Nintendo Switch

En attendant que Nintendo se décide enfin à sortir F-Zero de son caisson cryogénique, Fast RMX fait à nouveau l'affaire en tant que palliatif. Toujours un peu trop aseptisé pour laisser un souvenir aussi mémorable que les patrons du circuit, le jeu de Shin'en revient dans une version Remix un peu mieux équilibrée, un peu moins austère aussi, assez soignée pour se mettre bien quelle que soit la configuration. C'est surtout une fois la Switch dockée que l'on apprécie les sensations de vitesse fulgurantes qui avaient fait la réputation de la version Wii U - même entachées de rares chutes de frame rate sur certaines pistes, le jeu vous cramponne dès le premier (des trois) paliers de difficulté, alors qu'il...

Référence : 14/03/2017

Lire l'article
Yakuza 6 : The Song of Life - PS4

Yakuza 6 : The Song of Life - PS4

Yakuza 6 est comme tous les autres, un amalgame de jeux parfois rudimentaires, souvent hilarants, avec du drama japonais pour faire la cohésion, unis comme de véritables montagnes russes émotionnelles. Dans ses meilleurs moments, Yakuza 6 est à se pisser de rire sur son kimono. Dans ses instants les plus tristes, il fait ressentir la détresse d'un yakuza de cinquante ans qui voit sa fille adoptive entre la vie et la mort. Kiryû s’inquiète pour elle, pour son futur et se demande continuellement s’il ne vaudrait pas disparaître. Mais pourquoi pas faire entre-temps du livechat avec une jolie fille ? Mieux, pourquoi pas faire une petite partie de Space Harrier avant de retourner voir Kitano ? 17 ans après, Yakuza...

Référence : 13/03/2017

Lire l'article
DanganRonpa 1&2 Reload - PS4

DanganRonpa 1&2 Reload - PS4

Danganronpa 1&2 Reload ne revêt qu'un intérêt mineur si vous avez déjà fait les deux épisodes sur Vita ou PC. C'est même la raison d'être de cette compilation : rattraper le train en marche en attendant le troisième volet de cet automne, en goûtant à deux jeux d'enquête / romans visuels complètement tarés, au rythme maîtrisé et bourré de personnages attachants. L'atmosphère aussi abracadabrante qu'oppressante s'accompagne de phases de procès à couteaux tirés, avec des rebondissements qui plairont immanquablement aux fans de Phoenix Wright. Attention quand même au gavage : les deux jeux étant extrêmement proches, parfois jumeaux, mais unis par une même intrigue en dépit des apparences, il est possible de frôler l'overdose en les enchaînant d'une seule traite.

Référence : 13/03/2017

Lire l'article
Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands - PC

Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands - PC

Avec ce Ghost Recon Wildlands, les filles et les gars d'Ubi Paris prouvent qu'ils en ont dans la caboche et même ailleurs. Des situations de jeu intelligentes, une map grandiose et un coeur de jeu en coopération qui fonctionne font de GRW la bonne came de ce début d'année. Tout n'est toutefois pas rose au pays de la coca, la faute principalement à un manque de finition global et aux intentions de quelques missions aussi agréables qu'une poignée de punaises dans le caleçon. Mais ne boudons pas notre plaisir, les possibilités offertes par son gameplay ouvert et l'expérimentation donneront toujours l'envie de tester quelque chose en plus et d’embarquer quelques compagnons pour une virée en Bolivie avec de bonnes heures...

Référence : 10/03/2017

Lire l'article
I am Setsuna - Nintendo Switch

I am Setsuna - Nintendo Switch

Sous couvert de nostalgie, Square Enix signe avec I Am Setsuna un RPG hyper conventionnel, qui manque autant de rythme que de variété. Des combats en panne de patate, des thèmes musicaux tantôt mélodieux tantôt maniérés et un système de jeu efficace mais sans inspiration peinent à sortir le joueur de sa torpeur, comme si on lui tendait un vieux doudou un peu rafistolé pour siester dans son hamac. On pourra s'attacher aux jolies inspirations de la direction artistique, apprécier les rebondissements du scénario qui ne cherche pas à faire dans le grandiloquent, privilégiant une histoire simple et déliée, sans chichis. Mais après ce premier galop d'essai pour Tokyo RPG Factory, une petite touche de modernité ne serait pas de...

Référence : 08/03/2017

Lire l'article
Shovel Knight : Treasure Trove - Nintendo Switch

Shovel Knight : Treasure Trove - Nintendo Switch

Excellente option de rattrapage pour ceux qui n'auraient pas pris le train de l'enthousiasme à sa gare de départ, Shovel Knight : Treasure Trove regroupe trois aventures plus que recommandables dans un seul lot à 25 euros, avec une extension inédite - également vendue en standalone pour 10 euros - qui fait office d'exclusivité temporaire pour le lancement de la Switch. Même si Plague of Shadows est le moins accessible du lot, il reste intéressant à faire après la campagne originale de Shovel of Hope, tandis que Specter of Torment s'avère aussi cool à découvrir en premier qu'en dernier grâce à ses nombreuses différences de gameplay. Un achat sûr pour les nouveaux venus et les fans impatients qui veulent nourrir...

Référence : 08/03/2017

Lire l'article
1-2 Switch - Nintendo Switch

1-2 Switch - Nintendo Switch

Se reposer sur quelques bières a pu sauver des soirées, un rendez-vous amoureux ou l’écoute du dernier album de InFlames, reste que la méthode est assez discutable pour vous encourager à payer 1-2 Switch au prix fort de 45/50 euros (soit quasiment le tarif de Zelda Breath of the Wild, m’voyez). On doit pourtant reconnaître à la formule de fonctionner quand les conditions de temps et de lieu sont réunies, ou dans certaines interactions (parent/enfant, potes bourrés/potes bourrés) qui rendent le titre attachant mais nettement moins universel que ne pouvait l’être un Wii Sports. D’autant que Nintendo aurait pu faire beaucoup mieux sur le fond comme sur la forme, avec trop de jeux qui ne servent à rien et un...

Référence : 03/03/2017

Lire l'article
Torment : Tides of Numenéra - PS4

Torment : Tides of Numenéra - PS4

Tant de mois passés sur l'écritoire et trop peu sur le métier à tisser font de Torment Tides of Numenéra un jeu fascinant mais fort bancal. Après une première zone de jeu aussi vibrante que stimulante pour l'imaginaire, le nouvel inXile perd graduellement en ampleur et ne parvient jamais vraiment à recapturer la magie des débuts. Les possibilités autres que dialectiques plafonnent trop tôt, l'équilibrage global a du mal à suivre la progression du joueur et les rares promesses n'ayant pas été coupées au montage tiennent bien souvent du simple gimmick. Du coup, "trop verbeux, pas assez action" ? Non, et non. Mal budgété, peut-être, mal géré, probablement, cerné par les systèmes secondaires à moitié cuits, mais certainement pas trop...

Référence : 28/02/2017

Lire l'article
Torment : Tides of Numenéra - PC

Torment : Tides of Numenéra - PC

Tant de mois passés sur l'écritoire et trop peu sur le métier à tisser font de Torment Tides of Numenéra/ un jeu fascinant mais fort bancal. Après une première zone de jeu aussi vibrante que stimulante pour l'imaginaire, le nouvel inXile perd graduellement en ampleur et ne parvient jamais vraiment à recapturer la magie des débuts. Les possibilités autres que dialectiques plafonnent trop tôt, l'équilibrage global a du mal à suivre la progression du joueur et les rares promesses n'ayant pas été coupées au montage tiennent bien souvent du simple gimmick. Du coup, "trop verbeux, pas assez action" ? Non, et non. Mal budgété, peut-être, mal géré, probablement, cerné par les systèmes secondaires à moitié cuits, mais certainement pas trop...

Référence : 28/02/2017

Lire l'article
Page 1/59 1 2 3 » ... Dernière page »