E3 2013, le bilan

E3 2013, le bilan

Dans Reportage, par La rédac' GH le 26 juin 2013

Les FPS toujours en force

Le FPS fait vendre et les éditeurs auraient tort de se priver de cette manne financière. L’E3 a ainsi eu droit à son lot de Feurst Personne Shouteure (ou presque) plus ou moins intéressants. Il y a, bien sûr, les deux grosses séries de FPS militaire bien badass qui ont fait les beaux avec Call of Duty : Ghosts et Battlefield 4. Dans les deux cas, les studios nous resservent un jeu similaire aux itérations précédentes si ce n’est qu’elles seront plus belles, next gen oblige (surtout Battelfield 4). Call of Duty : Ghosts propose une petite innovation avec le chien qui permet de faire l’éclaireur par exemple. Mais on peut pas lui lancer la baballe. N'oublions pas Killzone : Shadow Fall qui, quant à lui, proposera pas mal de nouveautés par rapport aux opus précédents, notamment des gadgets pratiques en toutes situations. Bien sûr, le jeu se veut également vitrine technologique de la next-gen, rôle dans lequel il excelle. Il est maintenant temps de sortir des FPS classiques et de se pencher sur ceux qui proposent des expériences un peu différentes. Destiny a tapé dans l’œil des joueurs. Tout d’abord car il est développé par Bungie, créateurs de Halo, et qu’il s’agit d’un jeu massivement multijoueur online. Malheureusement, peu d’infos sur l’univers ont été révélées et pas mal de facettes MMO sont encore à découvrir. Passons au FPI du salon. FPI pour First Person Infiltration car il n’y a pas que l’action bourrine dans la vie. Thief était donc présent et nous a mis en joie : gameplay tout en finesse et game design de fou, le jeu s’impose comme une future référence de l’infiltration.

Call of Duty : Ghosts


Killzone Shadow Fall


Thief

Vavavoum

Les jeux de course étaient aussi bien représentés. Normal, il s’agit souvent d’un bon moyen de pondre une vitrine technique pour sa console. Ainsi, Forza Motorsport 5 a, bien sûr, envoyé du lourd lors de cet E3 : graphismes de malades, système du Drivatar sympa, vibrations bien gérées dans le nouveau pad… La saga de Turn 10 frappe fort. Mais Sony a une cartouche dans sa manche avec Driveclub qui envoie aussi graphiquement et qui joue sur un autre registre : celui du social avec des affrontements improvisés avec d’autres joueurs présents sur la carte. Dans la même veine, Ubisoft proposera The Crew, jeu développé par Ivory Tower en collaboration avec Reflections, studio à l’origine de la saga Driver. Le jeu prend place aux Etats-Unis, le pays entier mais pas à l’échelle. On pourra y rencontrer d’autres joueurs pour les aider ou former des Crew. Bref, l’avenir du jeu de course semble dans le social. Quoiqu’il en soit, la génération actuelle n’est pas encore morte et Sony a dégainé il y a peu son Gran Turismo 6 sur PS3 à la surprise générale. Le jeu était donc une des stars de l’E3 avec des nouveaux circuits, de nouvelles voitures et un réalisme accru. Cependant, il faisait pâle figure face aux cadors de la next-gen, notamment Forza Motorsport 5. Enfin, une autre grande saga du jeu de course a fait son grand retour lors de l’E3 : Mario Kart avec l’opus Wii U tant attendu nommé Mario Kart 8. Le jeu reprend les bases en ajoutant la possibilité de rouler sur les murs ou le plafond. Bref, pas de grandes innovations mais un passage à la HD réussi puisque le jeu est très beau.

Forza Motorsport 5


The Crew


Mario Kart 8

Plate-formes is not dead

Les jeux de plate-formes ne sont peut-être plus les jeux les plus mis en avant mais ils sont toujours bien présents. Surtout chez Nintendo où, sans surprise, un Super Mario 3D World a été annoncé. En revanche, on regrettera que Big N ait choisi de faire une sorte de suite au Super Mario 3D Land qui, même s’il n’est pas un mauvais jeu, reste un titre qui prend peu de risques. On aurait espéré une nouvelle direction pour la Wii U comme Galaxy l’avait fait pour la Wii. En revanche, Donkey Kong continue sur sa lancée avec Donkey Kong Country : Tropical Freeze qui a l’air de reprendre la recette très réussie du Donkey Kong Country Returns de la Wii. Encore une fois, un peu plus de nouveauté aurait été la bienvenue même si l’on sait qu’on va passer pas mal de bons moments sur ce jeu. On sort un peu de Nintendo (mais pas trop puisqu’il sort seulement sur 3DS et Wii U) avec Sonic Lost World qui, lui, s’est inspiré de Mario Galaxy et devrait varier les gameplays. Espérons qu’il s’agisse d’un vrai renouveau pour le hérisson. Il n’y a pas que les mascottes dans la vie, Rayman Legends était encore là et a encore ébloui sans aucun problème les gamers. Vivement la fin du mois d’août. Et que dire de Tearaway, dernière création du studio Media Molecule, qui promet quelques heures de bonheur sur une PSVita un peu en manque de nouveautés. Le jeu peut même se targuer d’utiliser les fonctionnalités de la console de manière brillante.

Donkey Kong Country : Tropical Freeze


Sonic Lost World


Tearaway

Last Action Hero

Mais bon, les gamers sont des bourrins et ils aiment les jeux d’action où ça explose partout. Et là, la liste des jeux est longue comme mon bras mais celle des jeux marquants un peu moins (mais un peu quand même). Commençons sur la génération actuelle avec Batman : Arkham Origins qui a l’air de s’appuyer (un peu trop ?) sur les bonnes bases posées par Rocksteady malgré quelques nouveautés sympathiques comme le mode enquête. On saluera ensuite Saints Row IV qui même s’il n’a pas l’air de révolutionner la formule garde toujours son esprit foutraque et on ne lui demande pas plus. Assassin’s Creed IV : Black Flag (qui aura aussi les honneurs de la next gen) a aussi montré ses armes. Même si l’on peut-être un peu craintif de la sortie trop rapprochée avec le troisième opus, il faut avouer que cette idée de piraterie en monde ouvert est séduisante. Mais qu’est ce que nous réserve la next-gen en termes de gros spectacle ? inFamous : Second Son sur PS4 a mis une claque à tout le monde. Le jeu a l’air beau et les possibilités de gameplay ont l’air bien alléchantes puisque le héros pourra absorber les pouvoirs de son choix. Alors que Watch Dogs se fait toujours attendre avec son gameplay de hacker en monde ouvert, Ubisoft a révélé The Division, un MMO qui se déroule dans un New York dévasté. Le jeu est une claque visuelle mais on attend de voir quelles innovations de gameplay il va nous offrir. Enfin, que dire du retour de Snake dans Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. Notre borgne préféré s’adonne au monde ouvert et cela a l’air de lui aller plutôt bien. De plus, Kojima doit nous réserver encore quelques surprises.

Batman : Arkham Origins


inFamous  Second Son


Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Jeu drôle

Autre genre bien représenté, le jeu de rôle (savourez le jeu de mot du titre). Dark Souls II était parmi eux et est bien décidé à nous pourrir la vie. Le jeu devrait offrir des graphismes plus beaux et une bonne difficulté. Bref, il faudrait faire le difficile pour ne pas savourer ce jeu. The Witcher 3 : Wild Hunt nous a aussi bien mis l’eau à la bouche et promet d’être un carton en 2014 : plus beau, plus grand, un scénario plus travaillé. On en trépigne d’impatience. Mais la palme du jeu qui risque de supprimer toute vie sociale dans nos vies reviendra surement à The Elder Scrolls Online car le monde d’Elder Scrolls s’adapte bien au MMO. On est donc impatient de ne plus voir la lumière du jour. Reste deux jeux que l’on pas pu toucher comme Dragon Age Inquisition qui s’est vaguement montré par le biais d’une bande-annonce et qui arrivera fin 2014. On espère que cet opus rattrapera les errements du second opus. Et que dire de Final Fantasy XV si ce n’est qu’on vous en parle dans la partie suivante du dossier.

Dark Souls II


The Witcher 3 : Wild Hunt


The Elder Scrolls Online

Commentaires