E3 2013, le bilan

E3 2013, le bilan

Dans Reportage, par La rédac' GH le 26 juin 2013

L'E3 a été l'occasion de mettre nos paluches sur la PS4 et la Xbox One pour la première fois. Jusqu'à présent, on a publié plein d'articles sur les jeux que l'on retrouvera dans les line-ups de ces deux consoles, mais on ne vous a jamais partagé nos impressions. Il est l'heure de réparer cette injustice.

Hand-on PS4

La PlayStation 4 a tout dévoilé lors de cet E3. Sony s'est mis à poil, en dévoilant d'un coup le design de sa machine, un prix de lancement 100 € moins cher que la concurrence (même si c'est sans caméra, on apprécie d'avoir le choix de l'acheter ou non), et une politique sans DRM soutenant le jeu de l'occasion. Et n'oublions pas que la connexion permanente au net est bannie du langage de Sony. Mais intéressons-nous plutôt à la machine elle-même et à ses jeux, manette en main. Tout d'abord le design de celle-ci. Ici, rien de moins subjectif, nous sommes bien d'accord. D'un point de vue personnel, j'ai trouvé son design plus travaillé, plus osé. Ses formes obliques, ses diagonales, son côté mat couplé avec une petite touche de brillance, autant de choix qui font de la machine un objet que je verrais bien trôner dans mon salon et qui se différenciera avec classe des autres. Elle semble aussi un petit peu plus petite que sa concurrente, et sera livrée avec un socle pour la faire tenir debout. Côté manette, on reprend dans les grandes lignes ce que nous avions avec la PS3 à quelques points près.

PS4

La matière intégrée sous la manette accroche un petit peu la peau comme du grip, mais garde une certaine douceur agréable. Les gâchettes sont moins courbées et devraient permettre d'éviter les glissements de doigts lorsque l'on tire aux FPS. Niveau poids, c'est agréable, ni trop lourd ni trop léger. Le pavé tactile et multipoint dont est doté la manette ne nous a servi qu'une fois. Très honnêtement, l'expérience de celui-ci, sur Killzone Shadowfall, n'était pas vraiment concluante puisqu'il ne nous a pas semblé très précis et de plus n'apportait strictement rien au gameplay (on sélectionnait des bonus avec). Difficile à juger pour le moment, il faudra attendre un petit peu pour se prononcer sur son utilisation. Enfin, le dessus des sticks est maintenant équipé de gouttières afin de retenir vos petits doigts potelés. Bien sûr, il reste quelques fonctionnalités que nous n'avons pas abordé parce qu'il était pas possible de les tester, mais pourquoi ne pas les rappeler. La fonction share, sur la manette, permettra d'enregistrer et partager des vidéos de nos exploits vidéoludiques. Ensuite, la petite lumière à l'avant de la manette permettra à la console de repérer les manettes dans l'espace et, par exemple, d'inverser la partie de l'écran des joueurs en split en fonction de leur place dans la pièce. Enfin, les manettes sont aussi équipées de petits haut-parleurs qui diffuseront du son issu du jeu, comme sur les Wiimote de Nintendo.

PS4

Et les jeux ? Alors c'est rigolo parce que Sony a fait un choix intéressant de ce côté-là. Soit taper dans le très très lourd graphiquement, avec des titres comme Killzone 4 ou inFamous 3, soit dans le très très léger, avec des titres de développeurs indépendants bourrés de talent. Nous avons donc une machine qui peut-être dans sa globalité impressionne moins que la Xbox One qui a montré énormément de jeux exclusifs next-gen, mais dont le catalogue pourra être vraiment diversifié. Pour juger la puissance de la bestiole, apprécions donc Shadowfall. Si son gameplay n'était pas révolutionnaire, il était en revanche un des seuls jeux du salon dont la qualité graphique donnait vraiment l'impression que nous avions changé de génération. Sensation similaire pour inFamous Second Son, même si la manette était dans les mains d'un développeur et qu'il ne voulait pas faire tourner, ce sale égoïste. Ensuite, voyons les choses en face, les deux machines afficheront des graphismes relativement similaires quoiqu'il arrive. Facilité de développement de la PS4 ou pas, les jeux sont de toute façon majoritairement d'abord développés sur la machine la moins puissante, donc la Xbox One à priori. Les résultats seront donc à peu de choses près identiques des deux côtés, reste à voir les exclusivités que chacun présentera. Et de ce côté-là, même s'il semble que Microsoft ait une petite longueur d'avance, Sony n'a pas à rougir de son line-up de lancement. De plus, Sony tease déjà la Gamescom, en août prochain, affirmant que de nouveaux titres PS4 devraient être dévoilés. Maintenant que The Last of Us est sorti, Naughty Dog annoncera-t-il son prochain jeu ?

PS4

Hand-on Xbox One

Annoncée quelques semaines à peine avant l'E3, la Xbox One avait déjà fait parler d'elle lors de tonnes de rumeurs à propos de son nom, son logo, son prix, sa connexion permanente... Après une première salve d'infos avant l'E3, puis lors de la conférence de Microsoft, les choses paraissaient plus claires, jusqu'à ce que l'ancienne firme de Billou retourne sa veste sur la connexion permanente et le verrouillage du marché de l'occasion. Pour résumer, la console coûtera bien 499 € à sa sortie, ne nécessitera pas de connexion permanente, le marché de l'occasion fonctionnera de la même façon que sur Xbox 360, et Kinect sera systématiquement fourni (alors que du côté de la PS4, les joueurs seront libres d'acheter la caméra s'ils le souhaitent). Lors de l'E3, la console a fait mauvaise impression à cause de son verrouillage digne de l'ère soviétique, mais maintenant que Microsoft a lâché du leste, il y a fort à parier pour que cette impression se dissipe très vite.

Xbox One

Si l'on fait abstraction de ces changements de stratégie pour revenir à des points plus techniques, le gabarit de la Xbox One est grosso modo identique à celui de la première version de la 360. La console était planquée sous une vitre et il n'y avait pas de 360 à côté pour pouvoir comparer, mais la bête semble assez massive (ce qui est aussi le cas de la PS4). Le nouveau pad rappelle énormément celui de la 360, mais sa prise en main est du coup toujours aussi efficace. Le pad possède désormais 4 moteurs de vibration indépendants : deux dans le corps de la manette, et un dans chaque gâchette. Nous avons pu tester ces nouvelles sensations dans Forza 5, et ces vibrations ajoutent un plus au gameplay, même s'ils ne le révolutionnent pas. Comme cette spécificité n'apparaît pas sur la Dualshock 4, espérons que les développeurs fassent un effort pour l'implémenter quand même sur Xbox One lors du développement des jeux multi supports.

Xbox One

Niveau graphisme, les jeux nous ont paru étrangement plus beaux une fois le pad en main et sur une télé de taille raisonnable, que sur les écrans géants de Microsoft. Cela doit être une question d'habitude, on se rend mieux compte des différences entre les deux générations sur un écran dont on est familier. Du coup, sachez que les trailers montrés lors de la conférence Microsoft ne sont pas mensongers, et sont bien plus honnêtes que les premières images de la 360 en son temps. Les jeux du line-up sont en moyenne plus fluides que ceux de la précédente génération, et la volonté de Microsoft d'augmenter le frame-rate de ses jeux pour atteindre du 60 fps est pour l'instant respectée, mais pour combien de temps ? Niveau modélisation, même si les jeux sont en moyenne plus beaux que ce que l'on a sur 360, l'écart n'est pas très important et il faudra que la firme trouve d'autres arguments pour convaincre les joueurs de passer à cette nouvelle génération de consoles. Et entre la PS4 et la Xbox One, aucune console n'a su vraiment se démarquer en terme de puissance.

Xbox One

Le comparatif

Avec toutes les infos sur les futures consoles de Sony et Microsoft qu'on s'est mangé dans la gueule ces derniers mois, il est temps de faire un petit bilan. Et quoi de mieux qu'un petit tableau pour mettre en avant leurs différences. Car vous le verrez, les deux machines ont beaucoup en commun. Mais avant de vous lâcher, voici tout de même une précision sur le code couleur : celui-ci sert non seulement à mettre en évidence un point fort ou un point faible par rapport à la rivale, mais aussi à souligner une évolution sur un sujet spécifique, qu'elle soit dans le bon ou le mauvais sens. Pour les jeux, il s'agit simplement de mettre en évidence les killer apps potentielles.
Le hardware
Caractéristique / Xbox One / PS4 Prix / 499€ (Kinect inclus) / 399€ (hors PS Move et caméra) CPU / AMD x86 (8 coeurs) / AMD Jaguar x86 (8 coeurs) GPU / AMD GCN 768-SPU / AMD GCN 1152-SPU RAM / 8Go DDR3 2133MHz (3Go pour l'OS) / 8Go DDR5 5500MHz (1Go pour l'OS ?) Disque dur / 500Go HDD / 500Go HDD Bloc optique / Blu-ray, DVD / Blu-ray, DVD Définition vidéo / 1080p et 4K / 1080p et 4K Audio / 7.1 Surround / 7.1 Surround Sorties A/V / HDMI, optique / HDMI, optique, analogique Entrées A/V / HDMI / Aucune Les manettes / Tous les boutons traditionnels, vibrations des gâchettes / Pas de bouton Select, pavé tactile central, bouton Share, haut parleur intégré, Sixaxis, prise casque Détection de mouvement / Kinect (vendu avec la machine) / PS Move et PS Eye (vendus séparément) Multi-écrans / SmartGlass / PlayStation App, streaming des jeux PS4 sur PS Vita
Le software
Caractéristique / Xbox One / PS4 Système d'exploitation / Triple OS (OS Xbox, Windows 8, Hyper-V) / OS Playstation 4 Multimédia / TV, films, musique, photos, streaming / Films, musique, photos, streaming Partage des jeux et occasion / Pas de restriction (pass online dépendant des éditeurs) / Pas de restriction (pass online dépendant des éditeurs) Verrouillage de région / Aucun / Aucun Rétrocompatibilité / Aucune / Aucune Service online / Xbox Live (connexion obligatoire lors de la configuration initiale de la machine) / PlayStation Network Services payants / Xbox Live Gold (60€/an) : jeu online, sauvegardes sur le cloud, 2 jeux offerts par mois (de juin à décembre 2013), valable pour tous les membres de la famille (jusqu'à 10 personnes) / PlayStation Plus (50€/an) : jeu online, accès privilégié aux bêtas, abonnement valable pour PS3, PS Vita et PS4 (jeux PS4 offerts ?) Cloud computing / Oui / Non Boutique en-ligne / Xbox Live Marketplace / PlayStation Store (permet de streamer un jeu en cours de téléchargement) Navigateur web / Internet Explorer / Navigateur propre à la machine Chat cross-jeu / Supporté (via Skype) / Supporté Enregistrement de gameplay / Oui / Oui Streaming interactif / Oui / Oui
Les jeux
Type de jeux / Xbox One / PS4 Exclusivités / Below, Crimson Dragon, Dead Rising 3, D4, Forza Motorsports 5, Halo 5, Killer Instinct, Kinect Sports Rivals, Quantum Break, Ryse : Son of Rome, Sunset Overdrive / Deep Down, Driveclub, Infamous : Second Son, Killzone : Shadow Fall, Knack, The Order : 1886 Titres sortant sur d'autres machines mais pas sur la concurrente directe / Project Spark, Titanfall, Minecraft, Fantasia : Music Evolved, LocoCycle, Zumba Fitness World Party / Blacklight : Retribution, Daylight, Planetside 2, Transistor, The Witness, Warframe, War Thunder, DC Universe Online, Primal Carnage : Genesis, Final Fantasy XIV, Diablo 3 Titres sortant sur les deux machines / Assassin's Creed IV, Batman (signé Rocksteady), Battlefiel 4, Beyond Good & Evil 2, Call of Duty : Ghosts, The Crew, Cyberpunk 2077, Destiny, Dying Light, The Elder Scrolls Online, The Evil Within, Fifa 14, Final Fantasy XV... / ... Kingdom Hearts 3, Mad Max, Metal Gear Solid V, Mirror's Edge 2, Need for Speed : Rivals, NBA Live 14, Skylanders Swap Force, Sniper Elite 3, Thief, The Division, UFC, Watch_Dogs, The Witcher 3 : Wild Hunt, Wolfenstein : New Order. Comme dit plus haut, les deux machines ont beaucoup en commun, difficile de le nier. On constate tout de même que la PS4 est légèrement supérieure en terme de RAM et de processeur graphique, mais pas de quoi générer un écart déterminant non plus. Pour ce qui est du prix, là encore, la Xbox One est handicapée par ses 100€ supplémentaires. Seulement, elle est vendue avec Kinect, ce qui est en soit une bonne chose. Mais au final, cela pourrait bien se retourner contre elle. En effet, à l'heure actuelle, la caméra de Microsoft s'adresse surtout aux casual gamers, un public qui n'est clairement pas prêt à mettre 499€ dans une machine. Et les gamers indécis, ceux qui ne sont pas spécialement pour l'un ou l'autre des constructeurs (en admettant que ça existe), risquent fort de se tourner vers la concurrente, bien moins chère.

PS4 et Xbox One

Pour ce qui est des solution logicielles proposées par ces consoles next-gen, là encore, on est sur des caractéristiques très semblables. On saluera néanmoins le virage à 180° de Microsoft dans sa politique sur l'occasion qui aurait pu lui coûter très très cher. La connexion internet reste obligatoire lors de la configuration initiale de la machine, mais c'est un moindre mal. Côté Sony, on regrettera que le jeu online devienne payant. Ceci dit, il reste moins cher que sur Xbox One. Enfin, si vous êtes le seul gamer chez vous. Parce que dans le cas contraire, le Xbox Live Gold devient vite plus intéressant. Notons tout de même l'excellente idée qu'a eu Sony de permettre aux joueurs de jouer aux jeux téléchargeables en streaming alors qu'ils sont en train d'être téléchargés. Attendre deux heures avant de jouer à nos jeux : c'est terminé. A condition d'avoir une connexion de bâtard bien entendu. En ce qui concerne les jeux, la Xbox One a un léger avantage, du fait qu'elle propose plus d'exclusivités alléchantes. Mais ici, tout est affaire de goûts personnels. Et le fait est que nombre de titres potentiellement excellents sont annoncés sur les deux machines.

PS4 et Xbox One

Au final, la bataille va se jouer sur un facteur essentiel : les jeux. Sony part avec un avantage certain, du fait que la PS4 soit vendue 100€ moins chère que se concurrente, mais il ne faut pas que la firme japonaise se repose trop là-dessus, au risque de se prendre un méchant retour. De son côté, Microsoft a fort à faire pour rattraper le désastre que fût cet E3 2013, et une bonne partie du chemin à déjà été fait, avec le revirement sur l'occasion. Seulement, là encore cela ne suffira certainement pas pour donner aux joueurs l'envie de débourser 100€ de plus dans leur console. Les prochains mois s'annoncent palpitants.

PS4 et Xbox One

Commentaires