Test : Super Mario Maker 2

Super Mario Maker 2 - Nintendo Switch

Genre : Do it yourself

Date de sortie : 28 juin 2019

Genre
Do it yourself
Date de sortie
28 juin 2019 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Nintendo Switch
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Super Mario Maker 2 arrive et c’est, de loin, la meilleure formation accélérée de level designer de la planète. Lustrez vos Switch, préparez vos stylets et let's-a go !

Test effectué à partir d'une version Nintendo Switch

Loin de moi l’idée de critiquer le level design des jeux Mario considérés comme les maîtres en la matière, mais le récent portage de New Super Mario Bros. U Deluxe montrait quelques signes d’essoufflement et de manque d’originalité. Quoi de mieux que de mettre la créativité des joueurs au profit de la communauté des fans de la série en sortant un nouvel épisode de Super Mario Maker sur une console taillée parfaitement pour cet exercice ?


Malgré un concept qui pouvait rebuter à la base, Super Mario Maker sur Wii U avait réussi à principalement capter les fans de la série en leur permettant de laisser libre cours à leur inventivité. Comment ne pas craquer ? Une ergonomie au top et un nombre quasi infini de possibilités pour créer et tester des stages par les fans et pour les fans. Encore mieux, on a même vu de nombreux level et game designers professionnels tomber dans le panneau et se mettre à créer des niveaux utilisant les assets issus du monde de notre plombier préféré (comme Matt Thorson le créateur de Céleste ou encore Edmund McMillen à l’origine de Super Meat Boy). Ce second opus arrive donc avec un lot de nouveautés dans son escarcelle permettant d’à la fois accrocher un nouveau public, mais également d’offrir encore plus de possibilités et d’originalité dans la création de niveaux pour les adeptes de la première heure.

L'aventure au bout du stylet

Nouveauté dans la série, le mode Aventure prend la forme d’une centaine de niveaux créés par les développeurs de chez Nintendo, dans le but de vous exciter les méninges et vous apprendre deux ou trois trucs de level design avant de vous lancer dans la création de vos propres niveaux. Histoire que le tout reste un peu ludique, l’objectif sera de réaliser les missions avec difficulté échelonnée sur quatre niveaux pour gagner des pièces d’or et relancer la construction du château de Peach. La mise en chantier de chaque partie du château vous demandera de fournir un petit pécule, puis d’attendre que la construction s’achève en terminant plusieurs missions. Ces dernières sont d’ailleurs variées et bourrées de bonnes idées. Toutes introduisent un objet, piège, mécanisme, ennemi ou situation, même si une certaine forme de répétition peut s’installer au bout d’un moment (notamment en ce qui concerne les conditions à remplir pour finir un niveau). Pour les néophytes ou bien les parents qui jouent avec leur(s) enfant(s), sachez que vous pourrez accéder à l’éditeur de niveau pour terminer des niveaux trop difficiles ou, en cas extrême, demander à Luigi de le finir pour vous.

Super Mario Maker 2

D’ailleurs, terminer les niveaux les plus durs vous permettra d’obtenir des objets cosmétiques afin d’en équiper votre avatar et de vous donner un certain style en ligne. Si vous bénéficiez d’un compte Nintendo Switch Online pour jouer à Super Mario Maker 2 (et on vous le conseille), tout l’intérêt du titre revient à partager vos créations et à tester celles des autres à travers divers modes de jeu. Le gros tronc principal du jeu, en plus du mode Aventure, concerne la création de niveaux. Vous arrivez, assez brutalement, sur un espace d’atelier dans lequel vous pourrez choisir le style de jeu à utiliser (entre Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3, Super Mario World, New Super Mario Bros. U ainsi que Super Mario 3D World). Ensuite, il ne vous reste plus qu’à mettre à profit votre imagination à travers les petits outils de création allant du choix du sol aux objets, en passant par les différents ennemis et mécanismes.

Les plus fébriles d’entre vous auront la bonne idée de se rendre dans le dojo de Yamamura le pigeon qui vous proposera différents petits tutos, histoire de vous familiariser avec les règles basiques, intermédiaires et avancées du level design. Au niveau des nouveautés proposées par ce module  de création (dont les principales ont été introduites dans un Nintendo Direct dédié au jeu), la mécanique de jour/nuit (changement totalement le gameplay du niveau selon l’astre choisi) ainsi que les conditions de victoire ajoutent cette petite touche piquante qui semblait manquer au premier épisode. Nous pourrons aussi rapidement évoquer la possibilité d’enfin faire les sols en pente ainsi que l’arrivée du style Super Mario 3D World, apportant également son lot de petites fantaisies.

Super Mario Maker 2

Fait de bric et de bloc

Une fois votre/vos stages créés, direction les « Stages du monde » où vous pourrez voir votre niveau être joué par d’autres, mais également naviguer entre les créations les plus récentes, populaires ou prometteuses. A la fin de votre session de jeu sur un niveau, vous pourrez « liker » et même laisser un commentaire pré-enregistré (oui, ça reste Nintendo, faut pas déconner) donnant ainsi plus de visibilité à la création ainsi qu’à son créateur. Ce dernier se verra attribuer des points et ainsi gagner trophées et récompenses cosmétiques.

Super Mario Maker 2

Un mode « Défis infinis » consistera à vous faire enchaîner les niveaux avec un certain nombre de vies, et plus vous tiendrez la barre, plus vous gagnerez des points. Histoire de pousser encore un peu l’expérience de partage, d’autres modes multi seront disponibles, comme la possibilité de faire des niveaux en coopération ou, à l’inverse, de s’y opposer. Nous avons pu tester ces derniers dans des conditions relativement correctes (malgré les freezes, lags et autres déconnections intempestives) et le fun s'installe assez rapidement malgré une quantité non négligeable de niveaux mal calibrés pour le multi : certains moments de coopération fonctionnent mal selon les mécanismes proposés dans le niveau (les blocs ON et OFF, par exemple), tandis que le mode Versus se termine souvent par des coups bas et autres vols d'objets. Si le multi n'est pas gâché par la technique et une fois les premières épurations de niveaux faites, on devrait être en mesure de vraiment s'amuser.

Nintendo faisant du Nintendo, vous aurez aussi l’opportunité de créer un salon de jeu ou de chercher un salon avec les joueurs les plus proches de vous physiquement (du local, quoi) pour jouer à plusieurs dans votre canap’. De récentes gueulantes poussées par les joueurs ont d’ailleurs fait réagir la firme de Kyoto qui a promis un futur patch permettant de pouvoir directement jouer avec vos amis en ligne, ce qui n’était pas prévu dans le jeu à la base.

Super Mario Maker 2

Si la création des niveaux n’a jamais paru aussi simple, l’ergonomie simpliste et efficace de l’interface en est certainement pour quelque chose. Il est très facile de naviguer entre les petits modules de création et la limite de votre imagination sera votre principale entrave. On conseillera de se mettre en mode « portable » pour tout ce qui touche à la création (idéalement, munissez-vous d’un stylet) puis de passer en « dock » pour le jeu et la découverte. On reste très impatients de voir des mises à jour arriver et nous donner encore plus d’outils pour creuser les possibilités offertes par Super Mario Maker 2 et ses joueurs.

Super Mario Maker 2


Article rédigé par Lorris , le

Super Mario Maker revient dans un second volet plus connecté, plus fédérateur et encore plus accessible. Quand on laisse la création de niveaux dans les mains des joueurs aux cerveaux déjantés (pour certains), ça donne un Mario à la durée de vie illimitée, dans des niveaux souvent tirés par les cheveux mais plus cool que jamais. Avec une ergonomie et une prise en main qu’on peut difficilement améliorer, Super Mario Maker 2 vous ferait presque croire en votre vocation loupée de level designer. Alors que le jeu n’est pas encore sorti, la masse critique de joueurs est évidemment loin d’être atteinte et je n’ose imaginer les torrents de fun qui devraient s’abattre sur vos Switch le jour de la sortie du jeu. Un Mario pour les fans, par les fans, et c’est juste ce qu’il nous fallait.

Points positifs

  • Prise en main rapide et efficace
  • Un tuto complet
  • Le mode portable avec le stylet
  • Le mode Aventure
  • Une durée de vie infinie
  • Jouer avec les assets de l’univers Mario
  • Créer les niveaux à deux (favorise l’approche de jeu parents/enfants)

Points négatifs

  • Le Online sans ses amis
  • Des niveaux pas toujours calibrés pour le multi

A propos de l'auteur

Lorris

Lorris

Fin limier du mot

Jean-Claude Van Damme au corps, Jean-Claude Dusse dans la tête. C'est parfois l'inverse.

Contacter

Commentaires