Test : Luigi's Mansion 2

Luigi's Mansion 2 - 3DS

Genre : Exploration/Aventure

Date de sortie : 28 mars 2013

Genre
Exploration/Aventure
Date de sortie
28 mars 2013 - France
Développé par
Next Level Games
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans
 Peur

Qu’est ce qui est vert, pas très courageux, qui a eu droit à son heure de gloire il y a 11 ans sur Gamecube, qui revient sur 3DS pour un deuxième opus, chasse les fantômes avec un aspirateur et est le frère d’un célèbre héros de jeu vidéo de Nintendo ? Bon, ma devinette en carton n’est pas très dure (et un peu longue). C’est bien Luigi qui est de retour dans Luigi’s Mansion 2 sur 3DS.

Test effectué à partir d'une version 3DS

 
 
(Grosse voix caverneuse on) Il est de retour. Plus courageux que L’exorciste, plus drôle que Bill Murray dans GhostBusters et plus fort qu’Indiana Jones. Voici… Luigi. (Grosse voix caverneuse off) C’est un portait un peu exagéré mais il fallait bien lancer ce test de Luigi’s Mansion 2 sur 3DS d’une manière ou d’une autre. Et on aime bien Luigi. Peut-être même un peu plus que Mario. Justement parce que Luigi est un grand trouillard et que la chasse aux fantômes lui va bien. Cet opus prend place dans la vallée des ombres. Un lieu plein de fantômes qui sont plutôt sympas. Jusqu’au jour où un esprit malfaisant décide de voler la Lune Noire. Un astre qui régule un peu le comportement des fantômes. De fil en aiguille, c’est un peu le bordel dans la vallée. Le professeur K. Tastroff décide donc, avec un sens de l’à-propos qui laisse à désirer, d’appeler Luigi pour régler les problèmes et récupérer les fragments de la Lune Noire. Et pour cela, le couard de service devra parcourir non pas un mais bien cinq lieux hantés.
 

Ghost Plumber

Si le premier Luigi’s Mansion avait un défaut reconnu, c’était bien sa courte durée. Un problème auquel Nintendo a remédié avec cet épisode 3DS. Luigi visitera donc cinq lieux envahis par les fantômes. Chaque manoir proposera jusqu’à 5 missions différentes (plus un boss). La durée s’en trouve augmentée. Comptez une quinzaine d’heures pour finir la trame principale. On peut même pousser jusqu’à vingt heures pour ceux qui veulent découvrir tous les secrets de ces lieux pleins de mystères. Mais à quoi allez vous occuper ces quelques heures de frayeur Luigiesque ? A chasser des fantômes avec votre aspirateur Ectoblast 5000 pardi. Et pour les habitués, on retrouve un système similaire au premier opus. Il faudra dans un premier temps flasher les fantômes puis les aspirer. Vous verrez l’énergie des ectoplasmes baisser en plus d’une barre se remplir au dessus de Luigi. Elle indique le moment parfait pour aspirer le fantôme (si tant est que sa vie soit proche de zéro). Cela permettra de récupérer quelques pièces ou lingots en plus et cela provoquera quelques dégâts supplémentaires sur l’esprit. Les combats sont toujours aussi simples et dynamiques quoiqu’un peu répétitifs.

Cependant, plus vous progresserez, plus les fantômes seront nombreux et forts. Il faudra y aller avec un semblant de tactique car pendant l’aspiration d’un ennemi vous êtes sans défense face aux autres fantômes. De plus, les ectoplasmes sont assez variés et adoptent chacun une approche différente. Certains se cacheront, d’autres vous frapperont ou se cacheront derrière des objets pour ne pas être flashés. Bref, c’est quand même assez fun et on se croit un peu dans SOS Fantômes. Un petit mot sur les boss qui sont plutôt réussis. Ce sont aussi des énigmes dans leur genre. Il faudra interagir avec l’environnement pour les vaincre. Comme le premier boss, une araignée géante, où il faut enflammer des toiles d’araignées pour la battre.
 

Luigi’s Frisson

Luigi’s Mansion 2, c’est aussi (beaucoup) de l’exploration. Le plombier vert se retrouve donc à devoir nettoyer 5 niveaux aux environnements plutôt variés : maison hantée de base (quand même), une tour envahie par la végétation, une mine désaffectée… De quoi échapper à la routine. Même si l’obligation de coller à l’ambiance fantômesque (rien à voir avec Fantômas) unifie un peu le tout. L’exploration consistera à trouver des clés, secourir des Toads ou bien poursuivre l’Ectochien entre autres. Pour y arriver, il faudra (en plus de bouter les fesses des fantômes) résoudre des énigmes. L’Ectoblast 5000 peut interagir avec pas mal d’éléments de décor. Vous pouvez aspirer certains éléments comme des cocons pour les mettre en feu (oui, Luigi tue des bébés insectes…) et enflammer des toiles d’araignées (… et détruit la maison de leur parents). Il est également possible d’aspirer des sortes de ballons de baudruches pour voler. Le flash de l’aspirateur pourra déclencher des mécanismes. Et Luigi dispose d’un révéloscope sur l'Ectoblast. Les Boos ont fait disparaître des objets importants pour la progression ou bien des portes, cet engin les fait réapparaître. Bref, on ne va pas faire la liste mais, sans être très dures, ces phases d’énigmes et d’exploration sont très agréables à faire de par la variété des interactions possibles.
 

Boo-rage d’aspirateur

Luigi’s Mansion 2 propose aussi quelques quêtes secondaires. Il y a un os dans chaque niveau. Et cela ne signifie pas un problème mais un item caché. Si vous le trouvez, quand le Game Over arrive, vous avez la possibilité de reprendre le niveau là où vous vous êtes arrêté. Il est toujours de bon aloi de le trouver sinon il faut reprendre la mission en cours depuis le début. Il faut également trouver les Boos cachés dans les niveaux. Ils permettront de débloquer des niveaux bonus. De plus, ils sont plutôt bien cachés. Il est toujours gratifiant de les trouver. Des gemmes sont également à chercher dans les niveaux. Il y a également des pièces et zones bonus cachées. Elles permettent de gagner de l’argent supplémentaire. Bref, les jusqu’au-boutiste auront de quoi les occuper même une fois le jeu fini. L’argent récolté tout au long du jeu sert à apporter des améliorations indispensables à l'aspirateur pour la progression du jeu. Bref, soyez avares, ça paye.

Luigi’s Mansion, c’est aussi une ambiance. Pas quelque chose de vraiment effrayant. Plutôt une ambiance de manoir hanté fou avec des fantômes blagueurs. Les musiques sont plutôt réussies dans le genre. Et les réactions de Luigi sont géniales. C’est aussi pour ça qu’on l’apprécie beaucoup. Quand il arrive dans une pièce hantée, il se courbe de peur. Quand il court, on a l’impression que la mort le poursuit. Bref, Luigi est plus peureux que jamais et on aime ça (on est peu sadiques en fait). Les dialogues avec le professeur K. Tastroff sont d’ailleurs plutôt drôles comme le scientifique se moque un peu de lui. Parlons aussi un peu de la 3D. Elle est très bien exploitée vu que le jeu est fait de plans fixes. Cela donne un bon effet de profondeur. Les cinématiques (réussies même si le scénario ne vole pas bien haut) en profite également pour nous envoyer quelques effets 3D sympas.
 

Petit exorcisme entre amis

La grosse nouveauté pour cet épisode, c’est la présence d’un mode multijoueur. Bon l’adjectif « Grosse » n’est pas adéquat. L’ajout du multijoueur tient plus de l’élément supplémentaire sympa mais pas transcendant. Il est donc possible de jouer en multijoueur local (une cartouche pour plusieurs 3DS fera l’affaire même si le contenu sera limité) ou en ligne. 3 modes de jeu sont proposés : un mode chasse au fantôme on ne peut plus classique, un mode sprint où il faut trouver la sortie dans un temps limité et un mode traque où il faut chasser des ectochiens cachés dans le niveau. Un mélange de coopération/compétition s’installe puisqu’il y a des classements à la fin pour savoir qui a capturé le plus d’ectoplasmes. Au fil, des sessions vous pourrez gagner des améliorations comme dans le mode histoire. De plus, il y a quelques bonus spéciaux pour le multijoueur comme des lunettes révéloscope. Quelques pièges vous attendent aussi : du poison ou des tapis piégés. Malgré tout, ce mode est très répétitif car il se concentre beaucoup sur la capture de fantômes sans la facette exploration. De plus, les décors ne sont pas variés du tout. Un mode gentiment fun entre amis mais pas plus.
 

Article rédigé par Neo , le

Comme on s’y attendait, Luigi’s Mansion 2 est un excellent titre de la 3DS. Le mode histoire permet de retrouver l’ambiance du premier opus tout en proposant un très bon jeu d’exploration/aventure. Les combats contre les fantômes en tous genres sont dynamiques même si une petite routine peut se faire sentir. Le jeu propose toutes sortes d’interactions avec les éléments du décor pour résoudre des énigmes plutôt variées mais pas bien dures. De plus, il est beaucoup plus long que son prédécesseur. Le mode multijoueur, quant à lui, est sympathique mais sans plus. Il est vraiment répétitif mais saura peut-être vous amuser vite fait avec vos amis.

Points positifs

  • Luigi, le héros le plus peureux et le plus génial de Nintendo
  • Des combats simples et dynamiques
  • De la bonne exploration de manoir hanté
  • Des interactions avec pas mal d'éléments du décor
  • Bonne utilisation de la 3D
  • Des boss vraiment cool
  • Bonne durée de vie

Points négatifs

  • Un peu répétitif lors des combats
  • Des énigmes un peu trop simples
  • Un multijoueur vraiment anecdotique

Commentaires