Preview : Fire Emblem : Awakening

Fire Emblem : Awakening - 3DS

Genre : Tactical-RPG

Date de sortie : 19 avril 2013

Genre
Tactical-RPG
Date de sortie
19 avril 2013 - France
04 février 2013 - USA
19 avril 2012 - Japon
Développé par
Intelligent Systems
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Parfois appelé
Fire Emblem

Près d'un an après sa sortie au Japon, Fire Emblem : Awakening s’apprête à débarquer en France pour squatter durablement nos 3DS. On a eu l'occasion de nous essayer à ce tactical RPG en avant première, et de voir ce que donnent les trois premières maps du jeu. Et vu qu'on est des professionnels (à la paye près), on vous livre nos impressions cash, sans délai. Car contrairement à ce que pense notre rédacteur en chef, votre interlocuteur est un bosseur... Enfin pas trop non plus, faut pas exagérer.

 
 
Avant de débuter la partie, on commence par se créer un avatar. On choisit son sexe, sa stature, son visage et sa coupe de cheveux. Voilà pour les basses considérations physiques, c'est un peu léger tout de même. Mais sachant que ça n'a pas vraiment d'importance dans ce genre de titre, on ne va pas cracher à la gueule du soft pour si peu. Plus important dans le genre, on doit lui choisir une force et une faiblesse. Nous on a choisi PV et chance respectivement. Il ne reste plus qu'à lui donner un nom, et c'est parti.
Un premier combat se lance alors. Il oppose votre avatar et un certain Chrom à un ennemi visiblement puissant nommé Oeil de Grima. Si le combat n'est au final pas bien compliqué, votre vil adversaire trouvera tout de même le moyen de vous maudire avant de rendre l'âme, vous poussant à tuer votre ami par la même occasion. Là-dessus, votre avatar est réveillé par nul autre que Chrom et deux de ses compagnons. Cependant, votre allié ne semble pas vous connaître. Et en plus, vous êtes amnésique. Si c'est pas un cliché bien pratique ça. Ne voulant pas vous laisser seul, votre futur ancien allié mort mais encore vivant vous prend sous son aile. Et c'est un peu après ce moment-là qu'une armée mystérieuse décide d'attaquer le royaume d'Ylisse.
 

Combat social

Tactical-RPG oblige, les combats du jeu se déroulent au tour par tour. Chaque camp déplace ses unités sur la map à tour de rôle dans le but d'occire l'ennemi. Si les combats se sont montrés très faciles lors de cette preview (rappelons qu'on a vu que les trois premières maps), nul doute qu'ils devraient se corser plus avant dans l'aventure et qu'il faudra exploiter au mieux l'agencement de zone de combat. Relief, forêts, bastions abandonnés, tous ces éléments conféreront bonus ou pénalités à vos unités le moment venu. On a trois types d'armes de corps-à-corps, chacune en dominant une autre. La lance est plus forte que l'épée, qui est plus forte que la hache, qui domine la lance. Un système de pierre/papier/ciseau des plus classique donc. À côté de ça, on a aussi la possibilité d'attaquer à distance grâce aux archers et aux magiciens.
Notez que le jeu inclut un système de soutien. Lorsque deux de vos unités sont côte-à-côte, si l'une se trouve impliquée dans un combat, l'autre viendra la soutenir, en lui octroyant un bonus en esquive ou en précision, voire en attaquant l'ennemi. Cette feature se montre vite très pratique, poussant le joueur à ne laisser aucune de ses unités isolée. Notez aussi que deux alliés proches peuvent s'échanger des objets, ce qui peut s'avérer fort pratique.
 

Je suis omniscient

Ce qui est pratique lorsqu'on joue sur deux écrans, c'est que lorsque l'un d'eux affiche la map avec toutes les unités, l'autre peut afficher tout plein d'infos utiles sur l'ennemi. En effet, quand on s'apprête à attaquer un adversaire, si l'écran principal nous donne le pourcentage de réussite de notre offensive, l'autre contient des indications quant aux forces et faiblesses de l'ennemi, ses armes, ses techniques, et même ses stats. Notez que si l'un des objets de son inventaire est affiché en vert, vous pourrez le récupérer une fois l'ennemi vaincu.
Notez que le pourcentage de réussite de notre attaque dépend fortement de l'arme utilisée. Lorsque celui-ci est affiché, vous pouvez, d'une simple pression sur le bouton X, faire défiler toutes les armes de votre inventaire et sélectionner la plus appropriée dans ce cas précis. Et il serait dommage de s'en priver.
 

Article rédigé par pattoune , le

On ne va pas tergiverser plus longtemps, ce Fire Emblem s'annonce excellent. Parsemé de clichés, le scénario s'annonce néanmoins très riche, de même que son univers. Et les combats, avec leur système de soutien, sont très plaisants, notamment grâce à une interface très bien pensée et ergonomique. À côté de cela, le jeu est plutôt joli et l'effet 3D bien sympa, même si, comme d'habitude, il est un peu gadget. Mais il y a un point qu'on a pas encore abordé, et qui mérite pourtant d'être souligné : la durée de vie. Pour faire ces trois maps, ce qui nous a tout juste permis d'effleurer l'histoire et le gameplay, il nous a fallu près de deux heures. Même s'il faudra attendre le test complet du jeu pour en avoir la confirmation, on peut déjà vous dire qu'elle s'annonce énorme.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires