Preview : Xenoblade Chronicles

Xenoblade Chronicles - 3DS

Genre : J-RPG

Date de sortie : 02 avril 2015

Genre
J-RPG
Date de sortie
02 avril 2015 - France
Développé par
Monolith Software
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS, Wii
Modes de distribution
Boutique

On a eu beau pester contre la Wii, cette dernière a quand même eu son lot de grands jeux. Inutile de le nier, car le jeu dont on va parler ici en fait partie. Initialement sorti en aout 2011, Xenoblade Chronicles nous revient cette année en version 3D sur la portable de Nintendo. Et après une petite heure passée sur le titre, voici nos impressions.

 
 
Le jeu ayant déjà fait l'objet d'un test complet, nous n'allons pas revenir sur son gameplay proprement dit, de même que nous allons faire l'impasse sur son scénario. Si vous souhaitez en savoir plus sur le titre, nous vous invitons donc à lire (ou relire), la critique rédigée par la pétillante Shauni Chan. Nous allons nous concentrer ici sur le travail d'adaptation qui a été fait.
 

Miniblade Chronicles

Adapter un jeu comme Xenoblade Chronicles sur une console portable apporte son lot de challenges. Et le premier d'entre eux concerne l'interface de jeu. Cela ne vous aura pas échappé (je l'espère en tout cas) mais l'écran de la New 3DS est « légèrement » plus petit que celui de votre télé. Et transférer les menus de la version Wii tels quels rendrait la navigation imbitable pour les joueurs, qui seraient alors obligés de composer avec une interface en grande partie illisible.
 
 
Ici, Monolith Software a fait le choix d'une interface à base d’icônes. Ce qui est judicieux, étant donné que cela limite l'utilisation de texte. Ce dit menu est masqué par défaut, n'apparaissant que lorsque vous appuyez sur un bouton. Il s'affiche alors en bas de l'écran supérieur, et vous pouvez y naviguer simplement via la croix directionnelle. Si placer le menu sur l'écran supérieur permet au joueur de ne pas quitter l'action des yeux, ce choix rend l'écran inférieur quasiment inutile, ce dernier n'affichant que des informations de base sur l'équipe du joueur.
 

C'est pas la beauté extérieure qui compte... Mais un peu quand même

En 2011, Xenoblade Chronicles pâtissait de la puissance limitée de son support, la Wii, à une époque où PS3 et Xbox 360 se tiraient la bourre pour nous en mettre plein les yeux. Nous pouvions donc légitimement penser que cette nouvelle itération corrigerait, au moins en partie, ce défaut. Malheureusement, il n'en est rien. Malgré la taille réduite de l'écran et le regain de puissance de la New 3DS, les textures bavent encore, et les modélisations sont toujours assez sommaires. De plus, la 3D stéréoscopique est franchement faiblarde, en plus de ne rien apporter. Mais, comme sur Wii, le jeu compensera ces quelques tares avec son univers immense et son gameplay carré. De plus, le second stick de la New 3DS fait des merveilles ici.
 

Article rédigé par pattoune , le

A ce que nous avons pu voir durant ces 90 premières minutes de jeu, cette version New 3DS de Xenoblade Chronicles se contente du minimum. Certes, elle rend le jeu accessible aux possesseurs de New 3DS, mais elle n'apporte pas d'update graphique significative, et il n'y a, lors de l'écriture de ces quelques lignes, aucune nouveauté d'annoncée. Ceci étant dit, dans sa version de base, Xenoblade est déjà un excellent jeu. Il sera assurément un must-have de la New 3DS.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires