Test : Azure Striker Gunvolt

Azure Striker Gunvolt - 3DS

Genre : Shoot'em up / Plates-formes

Date de sortie : 02 avril 2015

Genre
Shoot'em up / Plates-formes
Date de sortie
02 avril 2015 - France
Développé par
Inti Creates
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Nintendo eShop

Peut-être connaissez-vous le studio Inti Creates, créé il y a déjà de très nombreuses années par d'anciens employés de chez Capcom. Si ce n'est pas le cas, sachez que ce studio est derrière quelques titres bien connus, comme par exemple Megaman Zero, Megaman 10 ou encore le très attendu des fans de jeux d'action / plates-formes Might No. 9., développé sous la direction de Keiji Inafune (créateur de Megaman). En attendant, les développeurs ont décidé de faire patienter la communauté en leur livrant un certain Azure Striker Gunvolt sur 3DS.

Test effectué à partir d'une version 3DS

 
 
Azure Striker Gunvolt prend la forme d'un jeu de tir en 2D à scrolling horizontal, un peu à la Megaman. Le joueur contrôle Gunvolt, jeune homme travaillant pour l'organisation QUILL et doté de pouvoirs électriques, dont le but est de mettre un terme aux agissements du groupe Sumeragi. Il est accompagné dans sa tâche de différents PNJ mais, autant le dire tout de suite, l'histoire de ce titre n'est pas franchement passionnante. Elle est de plus mal amenée puisque les tenants et aboutissants sont tantôt trop détaillés, tantôt pas assez. Enfin, les dialogues étant longs et nombreux, le suivi du scénario se montre plutôt fastidieux et il est bien difficile de se mettre totalement dedans. Un constat d'autant plus amer qu'il est possible d'aller discuter avec les PNJ dans le hub du jeu pour tenter d'en apprendre plus et de nouer des liens d'amitié.
 

Court-jus

Heureusement, la narration est rattrapée par le gameplay, qui se montre lui plutôt bien foutu. Aux commandes de Gunvolt, le joueur peut sauter, sprinter, tirer et utiliser ses pouvoirs électriques. Et c'est là où le titre se montre intelligent : le héros est effectivement doté d'une arme à feu, mais celle-ci n'inflige que de très légers dégâts. En revanche, si une balle fait mouche, elle va ''marquer'' l'adversaire, et il suffit alors d'activer l'attaque électrique pour lui envoyer des décharges puissantes et mortelles, même à distance, sachant que plus l'ennemi a été marqué et plus il souffrira. Cette attaque crée par ailleurs un bouclier qui protège Gunvolt de certaines choses, notamment des missiles qui explosent immédiatement à son contact sans infliger de dégâts. Il faut cependant bien faire attention à la jauge d'électricité pour ne pas se retrouver à sec dans une situation délicate. Mais, fort heureusement, celle-ci se recharge seule assez vite et a même droit à un coup de pouce si besoin est : deux pressions vers le bas de la croix directionnelle et la voilà remplie entièrement. Bref, un principe sympa et réussi, qui permet en outre à ce titre de se démarquer de la concurrence, qui se contente bien souvent de demander au joueur d'avancer et tirer avec son arme, sans plus.
 
 
Cette attaque est également nécessaire pour passer certains endroits, même s'il n'y a pas de combat. Il est par exemple indispensable de l'utiliser pour activer des plates-formes mouvantes ou encore allumer et éteindre l'interrupteur d'une porte. En plus de cette capacité, Gunvolt va en acquérir d'autres plus ou moins utiles, comme la capacité de se guérir, qui se régénèrent assez vite. Il est en revanche dommage de voir que ces capacités ne sont en aucun cas destinées à progresser dans le niveau suivant. En effet, toujours à la Megaman, Azure Striker Gunvolt permet de parcourir plusieurs niveaux dans l'ordre que l'on désire : aucune capacité n'est donc obligatoire pour avancer, elles servent finalement juste à se faciliter la vie. Dommage, car cela aurait pu apporter un intérêt supplémentaire au titre. Il est en revanche important de souligner les combats de boss qui se montrent particulièrement agréables et intelligents. Chacun d'entre eux est un sbire de Sumeragi et ils utilisent tous des patterns spécifiques à retenir pour s'en sortir ainsi que des points faibles à attaquer. Bref, si la difficulté globale du titre n'est pas spécialement élevée, ces boss permettent de rehausser quelque peu le niveau, ce qui est toujours agréable.
 

Survolté

Azure Striker Gunvolt se termine malheureusement assez rapidement, en une poignée d'heures à peine. Mais les adeptes de la customisation auront de quoi rallonger significativement la durée de vie, car le titre a de quoi faire. En effet, il faut accumuler de nombreux matériaux pour pouvoir créer de nouveaux éléments et ''maxxer'' Gunvolt. Non seulement ces matériaux sont dispatchés dans les niveaux, mais il faut parcourir ces derniers encore et encore pour pouvoir en avoir assez. Autant dire que seuls les plus hardcore voudront bien accomplir cette tâche longue et fastidieuse, d'autant plus que le level design n'est pas spécialement inspiré. Si l'idée de prolonger la durée de vie de la sorte partait d'une bonne idée, il est dommage de voir que les développeurs sont partis aussi loin en rendant le tout aussi redondant. En revanche, ils ont vraiment fait du bon boulot en ce qui concerne la réalisation globale. L'ambiance science-fiction est en effet bien travaillée, les décors sont plutôt jolis – malgré le fait qu'ils se ressemblent tous plus ou moins – et les personnages réussis, à condition bien entendu d'aimer le style manga. Les musiques sont pour leur part plutôt communes, mais on apprécie tout particulièrement le fait que le titre soit intégralement traduit en français.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Azure Striker Gunvolt est une bonne pioche sur l'eShop de la 3DS. S'il souffre certes d'une narration pas très réussie, de capacités qui rendent le tout bien trop facile, d'une durée de vie rikiki ainsi que d'une customisation qui demande de refaire bien trop de fois les niveaux, tout le reste est franchement convaincant, à commencer par le gameplay. Celui-ci répond en effet au doigt et à l’œil, et le fait d'utiliser les armes à feu seulement dans le but de marquer un adversaire pour ensuite le tuer grâce au pouvoir électrique du héros permet vraiment au titre de se démarquer des autres du même genre. Si en plus on rajoute à cela le fait que ce pouvoir permet aussi de progresser dans les niveaux et que la réalisation est au top, on obtient un jeu vraiment sympathique pour tous les fans du genre sur 3DS.

Points positifs

  • Gameplay au poil
  • Le pouvoir électrique de Gunvolt, ça change
  • Réalisation soignée
  • Possibilité de customiser le héros...

Points négatifs

  • ...Mais après avoir refait de nombreuses fois les niveaux
  • Un peu court
  • Histoire et narration pas vraiment réussies
  • Level design pas forcément inspiré

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires