Test : Pokémon Méga Donjon Mystère

Pokémon Méga Donjon Mystère - 3DS

Genre : Pikachu et ses amis

Date de sortie : 19 février 2016

Genre
Pikachu et ses amis
Date de sortie
19 février 2016 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Parfois appelé
Pokémon Super Mystery Dungeon
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 3 ans

Malgré une qualité qui n'est pas forcément toujours au rendez-vous, la série des Pokémon Donjon Mystère continue encore et toujours son petit bonhomme de chemin. Après la sortie en 2013 des Portes de l'Infini sur 3DS, c'est aujourd'hui un tout nouvel opus qui débarque sur la portable de Nintendo. Il ne reste donc plus qu'à voir si ce Pokémon Méga Donjon Mystère mérite l'attention de tous les fans de ces petits monstres.

Test effectué à partir d'une version 3DS

Pokémon Méga Donjon Mystère met en scène, comme toujours, un être humain coincé dans le corps d'un Pokémon. Il se réveille un jour au beau milieu de nulle part, amnésique et pris en chasse par des Neitram remontés à bloc, sans que l'on sache pourquoi. Le héros est alors récupéré par un Pifeuil qui le recueille chez lui et l'inscrit à l'école du coin, puisqu'il a l'air assez jeune. En classe, le Pokémon va faire la connaissance des enfants du village et plus particulièrement de celui qui deviendra rapidement son acolyte et n'hésitera pas à le suivre dans toutes ses aventures... Comme dans tous les autres épisodes de cette licence, le scénario ne se montre pas spécialement intéressant, tout comme les personnages secondaires d'ailleurs. Il n'en oublie toutefois pas de se montrer extrêmement bavard, avec des lignes de dialogues qui n'en finissent parfois pas. Heureusement, le titre a eu droit à une traduction française intégrale, ce qui permet aux plus jeunes – le public visé par cet opus – de comprendre tous les tenants et aboutissants de l'histoire. Point sympa, le tout se montre plutôt amusant, avec des expressions bien franco-françaises, des jeux de mots et autres petits clins d’œil, comme par exemple les enfants qui demandent à leur professeur, un Canarticho, pourquoi il tient un poireau et non pas un artichaut.

Pokémon Méga Donjon Mystère

Recrutez-les tous !

Comme précisé plus haut, le joueur incarne donc un Pokémon qui est défini par le jeu après un court questionnaire axé sur la personnalité (dans notre cas, un Pikachu, mais il y en a une vingtaine). L'acolyte du héros est d'ailleurs lui aussi déterminé de cette manière. Tout ce beau monde vit donc dans un petit village habité par les célèbres petits monstres made in Nintendo, et l'école y occupe une place centrale. C'est en effet en ce lieu que le jeu dévoile petit à petit ses mécaniques de gameplay, qui seront ensuite mises à profit dans des donjons, qu'ils fassent partie d'une ''sortie scolaire'' ou non. Pour ceux qui seraient passés à côté, la série des Pokémon Donjon Mystère a choisi le genre du donjon-RPG. Le Pokémon contrôlé par le joueur se rend ainsi seul ou avec une équipe recrutée au préalable (mais contrôlée par l'I.A.) dans des donjons divisés en plusieurs étages, le but étant de tous les parcourir pour atteindre la sortie. Évidemment, les héros ne sont pas les seuls sur place et d'autres bestioles, hostiles cette fois-ci, se déplacent également dans les lieux et n'hésitent pas à venir chercher la bagarre. Heureusement, le joueur a de quoi se défendre et le soft propose d'ailleurs un système de combat simple mais efficace.

Pokémon Méga Donjon Mystère

Le personnage contrôlé possède ainsi quatre attaques sachant que, comme pour un épisode classique de Pokémon, il gagne petit à petit des niveaux et doit régulièrement supprimer certaines actions s'il désire en apprendre de nouvelles. Toujours comme un opus classique, certains types sont plus ou moins forts par rapport à d'autres : par exemple, si l'on contrôle Pikachu et que l'on se trouve face à un ennemi de type Vol, il sera évidemment plus intéressant d'utiliser une attaque électrique au lieu d'une attaque basique. Les autres personnages de l'équipe utilisent pour leur part les skills qu'ils désirent, même s'ils ont tout de même la fâcheuse tendance à utiliser les plus puissants et donc ceux qui ont le moins de PP. Et, bien entendu, ces derniers se retrouvent vides lorsque l'on arrive devant le boss de fin de donjon... Il s'agit alors d'utiliser un item spécial afin de faire regagner quelques PP. Les objets sont d'ailleurs extrêmement nombreux dans le titre et permettent différentes petites choses (regagner des PV, endormir un ennemi, ranimer un Pokémon K.O., etc). Il s'agit toutefois de bien gérer son inventaire car il est extrêmement restreint et se remplit vite. En cas de surplus, il est toutefois possible de stocker les moins utiles dans un coffre, où il est d'ailleurs également possible d'entreposer l'argent récupéré dans les donjons.

Pokémon Méga Donjon Mystère

Méga donjon de l'ennui ?

Ces donjons, justement, sont générés aléatoirement et changent donc à chaque nouvelle partie. Mais malgré tout, ils se ressemblent tous plus ou moins puisqu'ils ne sont en fait que des enchaînements de couloirs et de salles plus ou moins vastes. Certaines contiennent des pièges cachés et d'autres des plaques qui, une fois le Pokémon passé dessus, annulent tous les changements de stats dont ils peuvent souffrir (baisse de la défense...). D'autres renferment un nombre d'ennemis plus ou moins important et ces derniers sont plus ou moins puissants. Dans ce cas, si le joueur voit que ses points de vie baissent rapidement, il est recommandé d'utiliser une technique redoutable mettant à profit tous les membres de l'équipe. Le joueur choisit au préalable l'attaque à utiliser pour chacun (il est possible d'enregistrer cette attaque combo pour ne plus avoir à choisir à chaque fois) et ils assènent tous leur coup l'un après l'autre sur l'ennemi visé. Une attaque combinée que l'on peut utiliser autant que désiré, à condition tout de même d'avoir l'estomac suffisamment rempli. Car en effet, ce Pokémon Méga Donjon Mystère réintroduit le système de faim : concrètement, l'estomac se vide au fur et à mesure de l'avancée dans les donjons et, s'il tombe à zéro, c'est la fin. Le joueur doit donc veiller à toujours avoir quelque chose dans son inventaire pour venir combler la fin du groupe, comme par exemple des pommes.

Pokémon Méga Donjon Mystère

Enfin, un autre élément important est également à prendre en compte dans cet opus, à savoir les éphélites. Il s'agit en fait de petits joyaux présents dans les donjons que l'on peut ramasser si l'on se montre suffisamment rapide. Une fois équipés à un anneau, ils accordent différents bonus, comme l'augmentation de l'efficacité, les méga-évolutions ou encore une plus grande résistance face aux attaques ennemies. Attention toutefois, car chaque anneau ne peut être serti que de trois éphélites et ces derniers disparaissent dès que l'on sort du donjon. Mais malgré ces précautions, le titre reste assez facile à parcourir – malgré quelques pics de difficulté ridicules, ce qui est aisé à comprendre puisqu'il est destiné aux enfants et qu'il ne faut pas trop les bousculer les pauvres petits (ils n'ont pas eu à passer du temps sur Tintin au Tibet, eux). Malheureusement, ce manque de difficulté mêlé au côté rébarbatif des donjons et au fait que le pitch prenne tout son temps pour s'installer rend le tout vraiment trop répétitif et l'on lâche bien vite la console. Et le charme mignonnet des Pokémon n'y fait rien. Mis à part une modélisation fidèle des bestioles et de jolies couleurs vives, les décors se montrent en général assez vides et génériques, même si l'on note globalement du mieux par rapport à l'épisode précédent.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Pokémon Méga Donjon Mystère se montre finalement pas bien différent des autres opus de la même licence : très bavard, pas forcément joli, assez facile et surtout vite répétitif et donc ennuyeux. Clairement destiné aux enfants, dans le but certainement de les faire patienter en attendant le prochain ''vrai'' jeu Pokémon, cet épisode 3DS dispose tout de même de quelques atouts, comme son humour, ses combats efficaces et les quelques nouveautés proposées, qui le rendent un peu plus intéressant que les titres précédents. Il y a du mieux, mais le chemin est encore long, en somme.

Points positifs

  • Les combats efficaces
  • De l'humour
  • Quelques nouveautés bienvenues
  • Bonne traduction française

Points négatifs

  • Vite répétitif et ennuyeux
  • Peu de challenge (malgré des pics de difficulté absurdes)
  • Scénario peu intéressant et pourtant trop bavard
  • Réalisation en dents de scie

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires