Preview : Animal Crossing Happy Home Designer

Animal Crossing Happy Home Designer - 3DS

Genre : Décoration de maison

Date de sortie : 02 octobre 2015

Genre
Décoration de maison
Date de sortie
02 octobre 2015 - France
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique

Des hits sur 3DS, il y en a eu des tas. L'un d'entre eux fait peut-être partie de votre ludothèque si vous aimez les titres zen : Animal Crossing : New Leaf. Le succès a été tel que Nintendo a recyclé la licence et les personnages de bien des manières, jusqu'à annoncer un nouvel épisode... un peu particulier. En effet, si le tout se déroule dans le même univers, le joueur se met cette fois-ci dans la peau d'un architecte d'intérieur. Avant sa sortie, nous avons pu nous essayer à ce Animal Crossing : Happy Home Designer, et voici nos premières impressions.

Tout comme pour Animal Crossing : New Leaf, tout commence par une arrivée dans une nouvelle ville. Le joueur crée son avatar et débarque dans l'agence immobilière de Tom Nook. Ainsi, Happy Home Designer ne permet pas d'être le maire de la ville mais bel et bien un architecte d'intérieur. Une sorte de Cristina Cordula de la déco, en somme. Le but premier est donc simple : satisfaire les demandes des habitants et rendre leurs maisons « magnifaïïïïque ma chérie ! ». Et, bien souvent, cela s'avère assez simple (en tout cas de ce que l'on a vu) puisque le catalogue d'objets se remplit des bons items juste après une demande. Ce n'est donc à priori pas le challenge qui intéressera les joueurs ici, mais bien les combinaisons infinies qu'il sera possible de faire chez chacun. Pour ce faire, de plus en plus d'éléments peuvent être modifiés petit à petit : papiers peints, sols, objets de déco, fenêtres, et encore bien d'autres choses. Autant dire que, bien vite, l'imagination du joueur sera la seule limite à la personnalisation d'une maison et de son jardin. Où placer tel objet ? Dans quel sens ? A chacun de faire son choix...

Animal Crossing : Happy Home Designer
L'extérieur est (presque) aussi important que l'intérieur

Mais les demandes particulières des habitants ne seront pas les seules à occuper les joueurs : la désormais célèbre Marie, employée de mairie, aura en effet des requêtes spéciales à leur soumettre. La ville étant particulièrement déserte en début de partie, le but sera de la remplir via des plans d'urbanisation divers (école, café...). Là encore, un certain nombre d'éléments doit obligatoirement être placé afin de remplir le cahier des charges, mais c'est ensuite à l'imagination du joueur de faire le reste. Impossible en revanche pour l'heure de savoir si l'urbanisation occupera une place importante dans ce Animal Crossing : Happy Home Designer ou si ces missions ne seront que ponctuelles, histoire de varier. En revanche, la chose qui est d'ores et déjà sûre et certaine c'est que ce soft a un gros potentiel addictif, à condition bien évidemment d'adhérer au genre. Entre les demandes variées des habitants, le catalogue qui s'étoffe au fur et à mesure et la possibilité de retourner s'occuper d'une maison déjà relookée, il y aura certainement de quoi s'occuper pendant des heures. En espérant que le principe ne lasse pas sur le long terme mais, pour le savoir, il faudra attendre le test.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Tout comme Animal Crossing : New Leaf, cet Animal Crossing : Happy Home Designer mise sur un principe qui ne fait pas dans la demi-mesure : soit on ne tient pas cinq minutes, soit on accroche des heures durant. Pour ceux qui apprécient ce système de décoration d'intérieur, le nouveau titre de Nintendo devrait à priori tenir ses promesses, avec des missions variées, des possibilités infinies et un catalogue d'éléments qui se remplit au fur et à mesure et qui semble sans fin. Sans oublier que le soft réserve sûrement quelques surprises... Rendez-vous début octobre pour en avoir le cœur net.

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires