Test : Dr. Mario : Miracle Cure

Dr. Mario : Miracle Cure - 3DS

Genre : Mario en blouse blanche

Date de sortie : 11 juin 2015

Genre
Mario en blouse blanche
Date de sortie
11 juin 2015 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 3 ans
 Jeu en ligne

Qui n’a jamais dit que le rétro n’était pas à la mode aujourd’hui ? Certainement pas Nintendo qui a l’habitude, en ce moment, de surfer sur la vague de la nostalgie en ressortant du placard des jeux anciens dont certaines générations (pour pas dire les vieux) se souviendront.

C’est ainsi que vient de renaître Dr. Mario, renommé pour l’occasion Dr. Mario : Miracle Cure, sur Nintendo 3DS.
Ouvrez la bouche, dîtes Aaahh, et avalez-moi cette pilule de la pharmacie Nintendo afin d’éliminer tous ces virus.

Test effectué à partir d'une version 3DS

Dr Mario Miracle Cure

Une ordonnance sur mesure

Avant toute prise de médocs, il faut vous expliquer la posologie du jeu, en d’autres termes, voici la composition du jeu, ça va être dur à avaler mais on va essayer : le but du jeu est d’éliminer le plus grand nombre de virus sur le tableau. Ce dernier se présente comme un tableau à la Tetris. Les virus seront parsemés de ci de là sur le tableau, et c’est là que Dr. Mario entre en scène.
Son rôle sera de vous fournir les médocs nécessaires à l’extermination de ces bactéries malsaines. Il ne vous remettra pas les pilules en main propre, ce serait trop beau, elles tomberont encore cette fois-ci, comme dans un Tetris. C’est là que ça devient intéressant, car pour détruire les monstres, il faudra associer la couleur des gélules à celle de ces derniers. Lorsque vous obtiendrez une barre de 4 mêmes couleurs, vous aurez alors détruit le virus. Attention tout de même car certaines gélules sont composées de deux couleurs différentes, à vous de trouver la tactique pour utiliser au mieux ces médicaments. Vous l’aurez compris, le tout sera donc d’éliminer tous les virus existants.
En plus de procéder de la manière la plus conventionnelle, il sera aussi possible d'utiliser de nombreux bonus qui viendront à votre secours. Pour cela, avec vos actions effectuées, vous remplirez un tube à essai. Une fois celui-ci plein, vous aurez le droit à un bonus que vous devrez utiliser immédiatement. Il pourra s'agir d'une bombe qui explosera tout autour d'elle, une petite pilule détruisant tous les virus d'une même couleur et j'en passe et des meilleurs.
Si au cas où ces explications ne sont pas claires pour vous : de l’aspirine et hop, c’est reparti, on repart depuis le début.  

Dr Mario

Le Doc Luigi ouvre aussi son cabinet

Y a pas que Mario qui peut bosser. En cas de coup de mou, son frère Luigi peut, comme toujours, le remplacer.
Par contre, il faudra être sûr de votre médecin traitant, car Luigi donnera une ordonnance beaucoup plus importante que celle de son frère à la casquette rouge (ce qui, paradoxalement, n’arrangera pas vos affaires, bien au contraire…)
Le frérot trouillard vous balancera non pas une gélule, mais plutôt une plaquette de médocs en forme de « L » que vous pourrez admirer ci-dessous (si vous ne voyez pas la référence, là on ne peut plus rien faire pour vous, il n'y a plus qu’à noter votre heure de décès).
En gros, si votre docteur porte le nom de Luigi, le niveau de difficulté sera beaucoup plus élevé. Libre à vous de choisir le traitement le plus adéquat à votre niveau de santé.
 
Dr Mario
Luigi lui aussi en blouse blanche

Des ordonnances sur mesure

Les défis proposés seront adaptables selon votre humeur et votre envie de résoudre des casse-têtes.
Dr. Mario vous proposera alors plusieurs traitements de faveur. Vous aurez le choix entre « Tube à essai », où une liste de défis à relever vous sera soumise mais dont les conditions seront déjà définies et non modifiables (vous aurez donc des défis avec Dr. Mario ou Dr.Luigi, d'autres où la vitesse des pilules sera plus ou moins importante, ou bien avec des virus coriaces ou non), ou vous pourrez tout simplement personnaliser votre propre terrain de jeu en définissant par avance la difficulté du jeu. Vous devrez alors choisir l’onglet « Traitement sur mesure ». Il faut savoir que pour votre plus grand confort, vous pourrez jouer avec la console (en l’occurrence ici la 3DS) à l’horizontale ou à la verticale tel un livre ouvert, si toutefois vous en avez déjà ouvert un (ce dont il ne fait aucun doute), mais cela ne s’applique que dans le menu « Traitement sur mesure ». Donc c’est comme vous le souhaitez, à la différence d’un vrai doc qui vous dicte comment prendre vos gélules, ça sera, cette fois-ci, votre tour de décider comment appliquer votre remède.
Rassurez-vous cependant, si vous n'avez joué à aucun Dr. Mario de votre vie, ne vous blâmez pas et n'ayez pas honte, mais si vous le devez, nos deux docteurs vous offriront une séance d'initiation à la médecine Nintendo.

Dr Mario

Tout le monde en quarantaine

La nouveauté de ce Dr. Mario : Miracle Cure se trouve dans son mode online.
Tous les anciens joueurs de Dr. Mario se souviendront qu’il était possible d’affronter l’ordi, souvent représenté par Birdo, en essayant d’éliminer le plus vite possible tous les virus avant lui. Et bien rassurez-vous, ce mode sera toujours disponible dans ce nouveau Dr. Mario, à la différence que cette fois-ci, vous pourrez remplacer l’ordi par de véritables personnes que vous pourrez affronter en direct live ! Si ça c’est pas trop fort les progrès technologiques tout de même ! En plus de cela, si vous carburez comme un malade lors de votre partie, il sera possible de mettre des bâtons dans les roues de votre adversaire en inversant ses commandes, en faisant tomber les pilules beaucoup plus vite ou encore en l'empêchant de faire tourner ces dernières et ainsi l'handicaper pour faire des combos. Diabolique, n'est-ce pas ?
De là, vous pourrez ainsi accéder aux classements en ligne du jeu et vérifier votre progression.
Si par le plus grand des hasards l'un de vos amis s’est aussi retrouvé malade en se procurant le jeu, vous pourrez alors, de ce fait, en profiter pour vous affronter et vaincre le plus de virus possible chacun de votre côté lors d’une bataille de gélules. Il suffira de choisir le mode local ou bien le mode téléchargement, mais l’on ne vous apprend rien si vous êtes un adepte de jeux en ligne.


Article rédigé par Balto , le

Ce petit reboot de Dr. Mario fera, sans aucun doute, des nostalgiques parmi les plus grands fans de jeux rétro à la sauce Nintendo. Il faut tout de même se mettre d’accord sur un point : le gameplay n’est pas non plus exceptionnel et reprend vachement les bases d’un Tetris, pas de quoi se frapper la tête contre le mur non plus. La firme japonaise n’a donc fait que rajouter quelques options supplémentaires pour être au goût du jour, comme le mode online, mais c’est tout. Dr. Mario : Miracle Cure est donc très recommandé si vous êtes un fan invétéré de jeux aux briques qui tombent et qu’il faut aligner, et faire ainsi passer le temps lors d’un jour de pluie, sur la plage ou encore dans la salle d’attente de votre médecin. Vous serez pile poil dans le thème, ça tombe très bien du coup !

Points positifs

  • Une nostalgie bien présente
  • Les fans de casse-têtes seront ravis
  • La musique
  • Le nouveau mode online pour les plus grands compétiteurs

Points négatifs

  • Une utilisation partielle de la 3D (quasi inexistante)
  • Un gameplay moyen

A propos de l'auteur

Balto

Balto

25 ans | Dresseur de zombies

Il est réputé pour être bipolaire. Le jour, il peut avoir les yeux grands ouverts tellement il est fasciné devant la princesse Zelda dont il raffole les aventures ou encore par la salopette de Mario. Mais la nuit, il sort les crocs et le fusil à pompe pour exploser la tête des zombies dont il aime voir le sang et le cerveau...sur les murs ! Pour traduire, Balto est hypnotisé par l'univers Nintendo, vous le verrez souvent sur un kart avec une peau de banane dans la main ou en train de chevaucher Epona les cheveux aux vents. Mais il est aussi très doué en ce qui concerne la survie dans un monde apocalyptique à la Resident Evil ou The Last of Us. Mais en restant dans l'horreur, il peut se contenter de fantômes et de démons à buter. Pour cela, les jeux de bastons font office d'entraînement.

Contacter

Commentaires