Test : Little Battlers eXperience

Little Battlers eXperience - 3DS

Genre : RPG à la sauce mécha

Date de sortie : 04 septembre 2015

Genre
RPG à la sauce mécha
Date de sortie
04 septembre 2015 - France
Développé par
Level 5
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans

Vous ne le savez peut-être pas, mais il se joue un petit drame en cette fin d'année sur 3DS : pour la première fois depuis des lustres, aucun « vrai » jeu Pokémon n'est annoncé. Sauf grosse surprise de dernière minute, les joueurs n'auront donc rien à offrir à leurs petits frères / sœurs / neveux / nièces (ou autre petits chieurs dont disposent à peu près toutes les familles) pour les occuper durant les longues nuits d'hiver. Heureusement, tout n'est pas perdu puisque Level-5 offre à la 3DS un certain Little Battlers eXperience, qui pourrait faire office de remplaçant. Ouf.

Test effectué à partir d'une version 3DS

Dans le monde de Little Battlers eXperience, les enfants ont trouvé un moyen particulièrement efficace de s'amuser : les LBX. Il s'agit en fait de petits robots guerriers contrôlés par des télécommandes et se battant dans des arènes spécifiques (en dehors des petits foufous qui se battent en dehors de ces zones de combat, les racailles). De quoi bien se défouler après les cours, quoi. Mais Van Yamano, lui, n'en a pas : sa mère lui a interdit. Et pour cause, puisque c'est la raison de la disparition mystérieuse de son père. Mais un jour, tout va changer puisqu'une jeune femme va donner une mallette contenant un LBX spécial – un Achille - à Van, en lui soufflant au passage que le destin du monde repose sur lui (visiblement sans se soucier d'imposer une charge aussi lourde sur les épaules d'un gosse de 12 ans). Et bien entendu, c'est le début des emmerdes, entre tentatives d'assassinats à déjouer et organisations criminelles à démanteler, Van et ses copains auront de quoi faire...

Little Battlers eXperience
Le LBX Achille

Talents d'Achille

RPG développé par Level-5 oblige, Little Battlers eXperience se montre extrêmement bavard. L'histoire progresse à grand coup de cinématiques, bien réalisées par ailleurs, ainsi que de nombreux dialogues. Les combats passent d'ailleurs bien souvent au second plan histoire de faire avancer un scénario qui, malgré son côté enfantin évident, réserve tout de même quelques petites surprises. Et que les anglophobes se rassurent, car si les seuls doublages disponibles sont en langue anglaise, les sous-titres sont pour leur part bel et bien en français. Une condition sine qua non pour pouvoir toucher le jeune public visé par ce titre. Toujours en ce qui concerne l'aspect technique, précisons que le soft possède des graphismes quelque peu dépassés, même si ce n'est pas non plus catastrophique. Quant aux musiques, elles sont convaincantes et collant plutôt bien aux événements du moment.

Little Battlers eXperience

Mais que les adeptes de RPG se rassurent, cet aspect n'est bien entendu pas en reste dans Little Battlers eXperience. Les combats sont assez récurrents et l'aspect customisation des LBX est poussé presque à l'excès. C'est bien simple : absolument tout peut être modifié sur les minis-méchas. Tout d'abord, en ce qui concerne l'armure et les armes. Il est ainsi possible de varier les casques, torses, bras gauches, bras droits et jambes, et de s'équiper d'une voire plusieurs armes variées (épée, lance, pistolet, etc), qui débloquent d'ailleurs parfois des attaques spéciales, ou même de boucliers. Et une fois que l'équipement extérieur est au taquet, il faut encore optimiser l'intérieur. Hé oui ! Le joueur a également la possibilité de trifouiller dans les entrailles de son LBX pour en changer le processeur ou la batterie, par exemple, en tentant de les caser correctement comme dans un Tetris. Les possibilités sont donc infinies et chacun fera ce qu'il lui plaira : équiper son combattant d'un set d'armure défini ou bien varier les éléments. Attention toutefois, les pièces évoluent indépendamment les unes des autres, un principe à bien prendre en compte avant d'équiper un élément looté sur un ennemi.

Little Battlers eXperience

Mécha physique

Il est également possible d'avoir quelques items à utiliser en combats : bombes, kits de réparation... Les plus prévoyants s'équiperont aussi d'objets permettant de réanimer un allié. Car oui, certains combats se font à plusieurs, sachant qu'une équipe peut compter au maximum trois LBX. Les affrontements, d'ailleurs, sont en règle générale assez rapides et pas bien durs. Ils se déroulent en arènes et en temps réel. Une fois sa cible choisie, le joueur peut lui lancer différents types d'attaques, simples ou chargées, et switcher entre les armes s'il a équipé son LBX de deux armes différentes. Au fur et à mesure des coups, une jauge spécifique se remplit et, une fois pleine, il est possible d'asséner un coup puissant qui peut renverser le cours d'un combat (sachant tout de même que les ennemis ont aussi cette possibilité). En ce qui concerne les autres mouvements des LBX, sachez qu'ils peuvent contrer, sauter ou encore sprinter, histoire d'éviter d'éventuels projectiles. Une fois un affrontement terminé, tous les points de vie sont restaurés mais, en revanche, le taux d'huile diminue. Il est donc important d'en avoir dans son sac pour pouvoir entretenir de manière récurrente la petite équipe, sous peine de rencontrer quelques soucis majeurs.

Little Battlers eXperience

Mais malgré toutes ses bonnes volontés, Little Battlers eXperience ne se montre pas au niveau d'un Pokémon, par exemple. Ainsi, comme évoqué plus haut, la customisation est poussée à son paroxysme. Ce qui n'est pas un mauvais choix en soi, mais toutes les possibilités proposées risquent d'en repousser certains, d'autant plus que les menus se montrent assez austères et qu'il faut de courts  temps de chargement pour y accéder. Les combats, pour leur part, finissent quelque peu à tourner en rond au bout d'un moment malgré les différents types de LBX disponibles et les éléments qu'ils peuvent maîtriser (feu, eau, électricité...), ce qui permet de varier le gameplay. En dehors des affrontements, quelques baisses de régime peuvent se faire ressentir dans le scénario et certains passages se montrent même carrément inintéressants, à savoir les quêtes (annexes ou non) qui imposent des allers-retours. Les plus belliqueux pourront toujours contourner ce problème en se concentrant sur les matchs en multijoueur, mais uniquement en local malheureusement.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Sans pour autant s'élever à la hauteur d'un Pokémon, Little Battlers eXperience possède tout de même assez d'atouts pour se placer en alternative convaincante sur 3DS : une durée de vie solide, une narration poussée et omniprésente, des possibilités de customisation infinies ou encore des combats plutôt sympas à mener. De quoi convaincre sans aucun doute le public visé – à savoir les enfants ou les mégafans de méchas – malgré quelques petits défauts de rythme, des menus austères et des combats qui finissent forcément par tourner en rond au bout d'un moment.

Points positifs

  • Des méchas !
  • Narration bien menée
  • Customisation poussée à son paroxysme
  • Combats agréables...

Points négatifs

  • Menus austères
  • Quelques soucis de rythme
  • Multi seulement en local
  • ...Mais lassants au bout d'un moment

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires