Test : La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode

La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode - 3DS

Genre : Vente de fringues

Date de sortie : 20 novembre 2016

Genre
Vente de fringues
Date de sortie
20 novembre 2016 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 3 ans

Fin 2012 sortait La Nouvelle Maison du Style sur 3DS : grâce à quelques variations par rapport à l'opus précédent, sobrement intitulé La Maison du Style, la nouvelle formule corrigeait les défauts de la licence et se montrait bien plus convaincante. Un nouvel épisode, La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode, a été annoncé et les fans s'attendent donc logiquement à voir un gameplay toujours aussi addictif, mais en mieux. Il est donc temps de voir ce que ça donne.

Test effectué à partir d'une version 3DS

La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode met en scène une jeune femme (comme toujours), qui un jour ouvre la maison de poupée léguée par sa grand-mère. Et là, surprise ! Une demoiselle en sort. Nommée Lulu, celle-ci l'emmène dans son monde miniature où la mode règne en maître. Enfin, régnait serait plus exact, puisque les habitants ne s'y intéressent plus vraiment. Qu'à cela ne tienne, l'avatar du joueur devient rapidement gérante d'une boutique pour rhabiller tout ce petit monde. Et, comme dans l'opus précédent, il y a de quoi faire, avec une quantité astronomique de pièces (chaussures, chapeaux, shorts, robes, hauts chauds...) à assembler comme bon nous semble, ainsi que plusieurs marques ayant chacune leur propre style (pop, girly, sobre, cool, gothique...). Au total, le titre compte pas moins de 19.000 articles. Pas mal.

La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode

Cristina serait si fière de toi (ou pas)

Chaque cliente a des demandes bien particulières, histoire de ne pas lasser, et le tout devient de plus en plus compliqué au fur et à mesure de la progression. Si au départ elles demandent des pièces d'une couleur spécifique, par exemple, le tout se corse par la suite avec des demandes de compositions de tenues entières qui s'accordent à une autre pièce ou même à une coupe de cheveux (!). Cela peut faire peur au premier abord : le joueur ne risque-t-il pas de se lasser rapidement ? Hé bien la réponse est non, car le gameplay se montre réellement addictif et les fringues se renouvellent régulièrement (les marques se débloquent petit à petit). On peut donc passer des heures à relooker les PNJ, que l'on veuille à tout prix coordonner les pièces ou juste empiler les couleurs et les couches. Car, même si les clientes savent ce qu'elles veulent, aucune Cristina Cordula n'est là pour jauger de la qualité des tenues (ce qui n'est sans doute pas plus mal au vu de ce que l'on peut parfois créer)...

La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode

Pour en revenir aux coupes de cheveux, celles-ci peuvent très vite être modifiées, l'avatar étant aussi rapidement embauché au salon de coiffure. En fait, le joueur (ou dans certainement 99% des cas la joueuse) se voit rapidement confier des tas de missions différentes : vendre des vêtements, s'approvisionner au show-room – en faisant attention à son budget et à la place disponible en magasin, coiffer et maquiller les clientes, jouer les mannequins et les stylistes, décorer sa boutique et sa vitrine... Bref, des journées de 32 heures, quoi. Mais fort heureusement, le titre se dévoile petit à petit et tout en douceur, histoire que l'on s'habitue à un élément avant de passer à un autre. Autre bonne idée, aucun impératif n'est imposé, il n'y a donc pas d'horaires à respecter dans tel ou tel magasin. Le joueur fait donc ce que bon lui semble, et quand il le veut, d'autant plus que le tout reste vivant même la nuit (il y a en effet un cycle jour / nuit calé sur l'horloge interne de la console). Il est même conseillé de s'essayer au titre sur plusieurs horaires et saisons différents à cause d'un mini-jeu secondaire : il s'agit de prendre des photos et de les amener à un PNJ spécifique. En échange, ce dernier offrira au joueur de nouvelles couleurs pour le maquillage et les cheveux. Et, évidemment, les décors ne seront pas les mêmes pendant le jour et la nuit, pendant l'été et l'automne, et ainsi de suite.

La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode

Tapis rouge et mini jupe

Une autre activité secondaire consiste à meubler plusieurs pièces d'une maison de poupée pour ensuite les louer pendant quelques heures. Le joueur peut ainsi acheter des mini-meubles et autres objets de décoration minuscules, ou tout simplement se contenter de ceux qui lui sont offerts. Ce n'est, comme tout le reste, pas obligatoire, mais cela permet d'obtenir encore un peu plus d'argent pour remplir la boutique de vêtements. En fait, il est carrément possible, au bout d'une poignée d'heures de jeu, de ne plus s'occuper du tout des fringues et de se concentrer sur d'autres activités, comme le salon de coiffure ou celui d'esthétique. Certains donnent même des missions variées à l'avatar : jouer les modèles photos sur plusieurs shootings différents (robe de mariée, illustration d'une publicité pour des gâteaux, etc) ou encore organiser un défilé de mode de A à Z, en choisissant le thème, la scénographie et bien sûr la tenue à porter. De quoi donc, comme dit précédemment, ne pas se lasser en faisant toujours la même chose, ce qui est toujours agréable.

La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode

Visuellement, La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode est plutôt agréable à regarder, et se montre suffisamment détaillé pour que chaque pièce de la gare-robe sache se différencier des autres. En revanche, il est assez dommage de voir que toutes les demoiselles se ressemblent, et qu'elles ne sont finalement que les clichés du monde de la mode : grandes, minces et sans vraiment de formes. Leurs visages se ressemblent tous aussi plus ou moins, même si le salon de coiffure et d'esthétique permettent de les changer légèrement. Autre petit reproche concernant les modèles, à savoir l'impossibilité de s'occuper des jeunes hommes dans le jeu. Il faut en effet avoir eu le générique de fin pour pouvoir relooker ces messieurs, mais seulement dans les menus avant de se lancer dans une partie. Dommage, cela aurait rajouté encore un petit plus à cet opus. L'ambiance sonore se montre pour sa part extrêmement basique, mais les sonorités douces collent plutôt bien à l'aspect zen du soft.

Article rédigé par Shauni Chan , le

La Nouvelle Maison du Style 2 : Les Reines de la Mode suit la lignée de l'opus précédent : le gameplay est rodé et addictif, les possibilités de tenues sont quasiment infinies et les occupations sont nombreuses (l'avatar est ainsi vendeuse, maquilleuse, coiffeuse, parmi d'autres choses), ce qui augure de longues heures pour les fans sur leurs 3DS. Et encore, il y a encore bien d'autres activités secondaires pour s'occuper, comme meubler la maison de poupées ou partir à la chasse aux couleurs... Bref, une valeur sûre pour les fans de la licence, même si l'on peut toujours regretter l'aspect ''cliché'' des jeunes femmes du titre, qui ont absolument toutes la même morphologie, ainsi que l'impossibilité de relooker les hommes dans le jeu même.

Points positifs

  • Gameplay addictif
  • Des tonnes de choses à faire
  • Plutôt joli
  • Aucun impératif
  • Les possibilités infinies dans la création de tenues

Points négatifs

  • Les PNJ se ressemblent toutes
  • Impossibilité de relooker les hommes dans le jeu
  • Musiques oubliables

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires