Test : Kirby Planet Robobot

Kirby Planet Robobot - 3DS

Genre : Plates-Formes

Date de sortie : 10 juin 2016

Genre
Plates-Formes
Date de sortie
10 juin 2016 - France
Développé par
HAL Laboratory
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les derniers épisodes de la licence Kirby n'hésitaient pas à aller chercher de nouvelles idées pour convaincre les fans de repasser encore et encore à la caisse. Il s'est multiplié dans Mass Attack, s'est transformé en pelote de laine dans Au Fil de l'Aventure ou encore se laissait rouler sur de la peinture dans Le Pinceau du Pouvoir. Et cette fois ? Il s'offre une armure robotique, rien que ça. Sacré Kirby.

Test effectué à partir d'une version 3DS

Comme tout bon épisode de la série, le scénario de ce Kirby : Planet Robobot se montre assez simple : des robots ont envahi DreamLand et la petite boule rose doit se charger de les renvoyer d'où ils viennent, puisque Meta Knight et le Roi Dadidou ont lamentablement échoué dans cette tache. C'est donc l'occasion pour les fans de ce héros rondouillard de le retrouver dans des niveaux jouant sur plusieurs plans, Kirby pouvant se déplacer via des étoiles spéciales le faisant alterner entre le premier et le second plan (voire plus parfois). Il peut toujours tout avaler, histoire de voler ou d'envoyer des projectiles sur ses adversaires. Des adversaires possédant différents pouvoirs qui peuvent bien entendu être assimilés par ce cher héros. Quelques nouveaux costumes sont d'ailleurs de la partie : aux côtés des traditionnels Ninja, Archer ou encore Épéistes sont désormais proposés celui de Docteur (qui lance des gélules explosives) ou encore Psy (une boule d'énergie peut se déplacer où l'on veut). Bref, vous l'aurez compris, Kirby : Planet Robobot propose une certaine quantité de nouveaux costumes et c'est une bonne nouvelle, même si certains se montrent forcément bien moins puissants que d'autres. Quoiqu'il en soit, c'est toujours un plaisir de les découvrir et de tester toutes les attaques qui vont avec.

Kirby : Planet Robobot

Kirby contre les robots

Ces costumes peuvent d'ailleurs être associés à la fameuse armure robotique qui fait ici sa grande entrée. Seule, cette dernière permet de se déplacer rapidement, d'effectuer un double saut ou encore de pousser des objets très lourds, parmi d'autres choses (mais nous y reviendrons). Les costumes permettent de changer quelque peu la donne, rajoutant de nouvelles attaques. Mais les développeurs ne se sont pas contenté du minimum syndical puisque la forme prise alors par le robot est différente de celle prise par Kirby lorsqu'il est seul. Par exemple, Kirby en version épéiste a le même look que Link, alors que la version robot dispose pour sa part de deux épées laser géantes. Et vu le nombre de costumes disponibles (même s'il y en a moins que pour Kirby dans sa version plus ''classique''), autant dire que même les plus habitués de la licence voudront tous les essayer pour voir à quoi leur version robotique ressemble. Visuellement, d'ailleurs, le petit dernier d'Hal Laboratory est fidèle à la  licence : tout est mignon, coloré, joyeux, rondouillard, et les niveaux proposent des décors suffisamment variés (casino de jeu, routes saturées de voitures, niveaux sous-marins, etc) pour que le joueur n'ait pas l'impression de toujours faire la même chose au même endroit. Finalement, le seul reproche que l'on pourrait faire à cet opus est qu'il ressemble quasiment trait pour trait à son aîné, Triple Deluxe.

Kirby : Planet Robobot

Avec ou sans costume, l'armure robotique représente en tout cas une composante importante de ce nouvel opus, qui permet de varier quelque peu un gameplay peut-être un peu trop similaire à celui de Kirby : Triple Deluxe. Bon, on ne va pas se le cacher : lorsque Kirby monte à bord de cette fameuse armure – qui n'est pas forcément présente dans tous les niveaux, ni même d'ailleurs dans l'intégralité d'un niveau, le joueur est rapidement tenté de foncer dans le tas sans réfléchir. S'il est évidemment bien souvent possible de faire ça, tout en faisant tout de même attention aux ennemis puisque l'armure n'est pas non plus invincible, les développeurs ont construit des pans de niveaux demandant tout de même d'utiliser au mieux cette feature. Il peut par exemple être demandé d'utiliser le bras mécanique pour faire tourner un boulon qui fera pivoter le décor, dévoilant ainsi un chemin auparavant caché, ou fera carrément tomber une plate-forme. On ne va évidemment pas tout spoiler, ce qui gâcherait le plaisir de la découverte, mais sachez en tout cas que les petits gars d'Hal Laboratory ont pas mal planché sur la question et les situations sont suffisamment nombreuses et variées pour convaincre les fans. Sachant que d'autres bonnes petites idées (pas forcément inédites ceci dit), cette fois-ci sans l'armure mais exploitant au contraire les différents plans, sont aussi de la partie : contrôler un second Kirby sur un plan différent, tuer des ennemis au loin grâce à un bâton extensible, etc.

Kirby : Planet Robobot

Go go gadgeto robot !

Si l'on peut finir ce Kirby : Planet Robobot en une petite dizaine d'heures en ligne droite, les collectionneurs auront de quoi rallonger grandement cette durée de vie. Cet opus regorge en effet d'autocollants (sachant que certains sont fatalement plus rares que d'autres) à récupérer, pour pourquoi pas les coller sur le robot histoire de le costumiser, et de ''Cubacodes''. Ces derniers sont plus ou moins bien cachés dans les niveaux (sachant qu'il y en a trois à chaque fois) et il faut dans chaque monde un certain nombre de ces Cubacodes pour pouvoir débloquer la porte du boss – ou plutôt pour désactiver son pare-feu. Et un niveau supplémentaire se débloque dans chaque monde si le joueur réussi à trouver tous les Cubacodes de l'endroit. Bref, s'ils sont de mieux en mieux cachés, autant dire que les plus acharnés passeront quelques heures à tous les chercher... Et si jamais ils en ont marre de passer tous les niveaux au peigne fin, ils pourront toujours se tourner vers les minis-jeux présents sur l'écran principal, que ce soit celui prenant la forme d'un RPG jouable jusqu'à quatre ou celui, tout en 3D,  proposant d'effectuer les plus gros combos possibles. Ces derniers sont certes plus anecdotiques qu'autre chose mais permettent de prolonger encore un peu l'expérience.

Article rédigé par Shauni Chan , le

S'il ne bouscule certes pas la formule de base de tout bon Kirby qui se respecte, puisque son gameplay et son aspect visuel sont calqués sur ceux de Triple Deluxe, ce Planet Robobot reste un bon épisode. L'armure en robot est une vraie bonne idée – notamment dans le fait de modifier l'environnement - et le fait qu'elle puisse elle aussi mettre des costumes a permis aux développeurs d'organiser une bonne partie du level-design autour de cette idée. Si l'on rajoute le fait que tout un tas de nouveaux costumes sont de la partie et que différents à-côtés sont aussi présents (objets à collectionner, minis-jeux, etc), cet opus se pose comme un épisode 3DS que les fans apprécieront sans aucun doute. Dommage en revanche de voir que les nouveautés ne se bousculent pas franchement au portillon, l'armure étant quasiment la seule vraie fonctionnalité inédite.

Points positifs

  • Toujours aussi mignon
  • L'armure robotique
  • De nouveaux costumes sympas
  • De quoi contenter les collectionneurs

Points négatifs

  • Toujours aussi facile
  • Pas beaucoup de nouveautés par rapport à Triple Deluxe
  • L'armure n'a pas droit à tous les costumes

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires