Test : Rhythm Paradise Megamix

Rhythm Paradise Megamix - 3DS

Genre : Rythme délirant

Date de sortie : 21 octobre 2016

Genre
Rythme délirant
Date de sortie
21 octobre 2016 - France
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS

Les amateurs de jeux de rythme connaissent sûrement Rhythm Paradise, une licence ayant fait le bonheur des fans du genre sur Game Boy Advance ou encore DS. Une série qui n'a pas encore dit son dernier mot puisqu'un nouvel opus, regroupant essentiellement les minis-jeux présents dans les autres titres, est désormais disponible sur 3DS sous le nom de Rhythm Paradise Megamix.

Test effectué à partir d'une version 3DS

Contrairement à d'autres jeux du même genre, il n'est pas question ici de proposer des chansons entières fourmillant de notes à valider. Rhythm Paradise Megamix se base plutôt sur le concept de mini-jeux et, surtout, se concentre essentiellement sur le tempo. Le but ? Apprendre à compter les temps afin d'appuyer dans le bon rythme. Sachant que, évidemment, le tout devient rapidement de plus en plus corsé, avec notamment l'apparition de notes longues ou encore de doubles croches. Heureusement, le titre y va tout en douceur, histoire de laisser tout leur temps aux joueurs d'apprendre. Un scénario est ainsi de la partie et permet de découvrir petit à petit chaque mini-jeu. Une fois l'un d'entre eux lancé, un petit tutoriel est proposé pour ensuite rentrer dans le vif du sujet. Quand l'épreuve est terminée, le joueur est récompensé avec un certain nombre de médailles en fonction de sa réussite. Libre à lui ensuite de refaire plusieurs fois le tout afin de bien comprendre le tempo ou de se lancer dans les mini-jeux suivants.

Rhythm Paradise Megamix

Rhythm of the Night

Malgré une prise en main ultra facile, puisque seuls les boutons A et B sont utilisés (ou le tactile si désiré), voire la croix directionnelle dans certains cas, Rhythm Paradise Megamix se montre donc rapidement complexe. Heureusement, les moins doués en tempo pourront toujours passer les épreuves sur lesquelles ils butent, moyennant quelques pièces d'or. Certains niveaux, que l'on peut qualifier de boss, obligent même le jouer à se lester de quelques piécettes. Présents tous les deux mondes (sachant qu'un monde comprend trois mini-jeux), ces niveaux spécifiques ont pour but de voir si le joueur a bien emmagasiné un notion de rythme préalablement apprise. Trois niveaux de difficulté sont proposés pour passer l'épreuve, sachant que plus la difficulté est relevée et moins le prix à payer est élevé. Alors préférerez-vous faire le radin au risque de vous énerver sur un niveau ? Ou au contraire désirez-vous passer rapidement l'épreuve en échange d'une plus grosse somme d'argent ? Dur de choisir, surtout lorsque l'on sait que les pièces d'or permettent de débloquer moult bonus, notamment des minis-jeux...

Rhythm Paradise Megamix

Les mini-jeux, justement, parlons-en. Au total, plus d'une centaine d'entre eux sont proposés, sachant que les trois quarts sont déjà connus des habitués de la série puisque présents dans les anciens opus. Mais qu'ils soient nouveaux ou anciens, ils sont de toute façon quasiment tous réussis et, surtout, totalement loufoques. Épiler un oignon, jouer au badminton à bord d'un avion, gonfler un robot pour qu'il frappe dans un punching-ball, faire manger un ours... La variété est là, tout comme l'absurdité des situations et le joueur prend un certain plaisir à les découvrir les uns après les autres. Certaines épreuves se regroupent par ailleurs sous le nom de ''remix'' et proposent alors toutes de suivre le même tempo. Bref, une vraie réussite, même s'il faudra de la patience et un certain talent pour tous les débloquer. Et au bout d'un certain temps, le sens de rythme ne suffit plus puisque des éléments perturbateurs de plus en plus nombreux se rajoutent à l'équation : il s'agit alors d'également réussir à faire abstraction de ces pièges.

Rhythm Paradise Megamix

Le plein de beats

Plus que convaincant sur le fond, Rhythm Paradise Megamix n'a également pas grand-chose à se reprocher sur la forme. Visuellement, cet épisode conserve l'aspect enfantin de ses aînés : les dessins sont minimalistes, les couleurs flashys, les personnages très peu détaillés. Quant aux musiques, elles sont aussi réussies que variées, histoire de plaire à tous les publics. Le seul défaut provient peut-être du scénario. Déjà qu'il se montre inintéressant, il s'offre en plus le luxe d'être extrêmement bavard. Simple détail ? Pas vraiment, puisqu'il n'est pas possible de passer les nombreuses lignes de dialogues. Ce n'est certes pas rédhibitoire, et il serait dommage de passer à côté de cet opus pour si peu, mais ce problème empêche le joueur d'enchaîner les mini-jeux, l'obligeant à se poser entre chaque épreuve. Un jeu de rythme qui casse son propre rythme, c'est quand même moche.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Il n'y a pas grand-chose à reprocher à Rhythm Paradise Megamix, si ce n'est un scénario inintéressant et des dialogues impossibles à passer. Visuellement très mignon, musicalement diversifié, ce titre 3DS propose un contenu conséquent (plus de 100 mini-jeux), une loufoquerie de tous les instants, une bonne durée de vie, une prise en main immédiate mais une certaine difficulté à être maîtrisé. Précisons tout de même que les mini-jeux inédits sont relativement minoritaires : une information importante pour tous ceux ayant déjà fait les autres épisodes et désirant acquérir celui-ci uniquement pour ses nouvelles épreuves.

Points positifs

  • Visuellement mignon
  • Des musiques diversifiées
  • Plus de 100 mini-jeux
  • Rapide à prendre en main, long à maîtriser
  • Des épreuves délirantes

Points négatifs

  • Assez peu de nouveautés
  • Scénario prétexte
  • Nombreux dialogues impossibles à passer

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

26 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires