Test : Mario Sports Superstar

Mario Sports Superstar - 3DS

Genre : Sport

Date de sortie : 06 mars 2017

Genre
Sport
Date de sortie
06 mars 2017 - France
Développé par
Bandai Namco Entertainment
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Tester un Mario Sports est quelque chose de difficile, parce qu’on sait avant même de le démarrer qu’il ne réinventera pas la roue. Pour autant, doit-on cracher dans la soupe avec un mépris de joueur PC speedrunner de Dark Souls ? Non. Clairement pas.

Test effectué à partir d'une version 3DS

Va te faire foot

Dans cet épisode, Nintendo nous propose cinq sports : Football, Baseball, Tennis, Golf et Équitation. On sent le soucis d’équité (lol) dans les sports proposés, mais aussi le fait qu’ils savent qu’ils le vendront à 80 % de garçons vu l’intérêt de cette dernière activité… Nous y reviendrons plus tard. Chaque sport propose du solo et du multi, des exhibitions ou des tournois (contre des humains ou des IA toujours aussi tordues). Customisation d’équipe, médailles à gagner, amiibo… Nous retrouvons tout ce qui fait la recette des jeux Nintendo.

Attention, lorsque l’on parle de customisation d’équipe, nous parlons d’équilibrage complet et ce pour chaque sport proposé. Il est fort agréable de pouvoir choisir sa formation à la mi-temps en foot, par exemple, ou en baseball, même s’il faudra un jour nous expliquer les règles. C’est simple à prendre en main, c’est fun et on peut enchaîner les parties plus ou moins courtes. Qu’est-ce qui pourrait bien gâcher ça ?

AllSports
Niveau contenu, Nintendo ne s'est pas moqué des joueurs.

Enlarge your tennis

Tout d’abord, la musique. OK, on connaît les musiques entraînantes et fun de Nintendo, mais quand on fait un tournois de baseball qui dure 45 minutes, on aurait aimé une deuxième chanson. Pas bien grave, mais vite agaçant si on joue avec le son. Deuxième défaut : la 3D. Encore une fois, la New 3DS n’est pas une console HD, on le sait, mais certains jeux en deviennent terriblement agaçants à cause d’une 3D vraiment pas claire. Rater ses coups au baseball une fois sur quatre pour ça, ou faire un boguey au golf parce qu’on ne comprend rien à cette bouillie de pixels qui est censée nous expliquer les forces sur le green, c’est contrariant.

De là à gâcher le jeu ? Certainement pas, car nous aurons fait le tour des défauts dans ce paragraphe. Un mystère demeure cependant après plusieurs heures de jeu : à quoi sert cette fichue collection de cartes ? C’est un gouffre à PO que l’on gagne en jouant, même sans se prendre la tête, mais ça ne semble être qu’une carotte pour jeunes joueurs.

Pour le multijoueur, nous n'y avons eu que peu accès lors de l'accès anticipé, et l'équilibrage du matchmaking laissait un peu à désirer, mais il est probable que cela sera réglé lorsqu'il y aura (beaucoup) plus de joueurs connectés, donc d'adversaires potentiels.

MarioSports2

Glory hole-in-one

Bon, à qui s’adresse ce jeu ? Avec beaucoup de surprise : à tout le monde. Mais un peu différemment, cette fois. Autant le jeu peut convenir à un public jeune ou (très) casu, autant les possibilités de commandes avancées et tactiques peuvent donner une certaine durée de vie au titre pour les joueurs plus exigeants. Honnêtement, le jeu souffre de son argument de vente : la quantité de sports proposée. On sent que les développeurs ont apporté beaucoup plus de soin au foot et au baseball qu’à l’équitation, par exemple.

En dehors même de la qualité graphique, globalement égale pour tous les sports, c'est plus dans les possibilités de gameplay que l'on ressent cette inégalité. Prenez le foot : vous pourrez choisir la position (532, 433, etc), la place de vos attaquants, le type d'équipe de base et réfléchir à des combinaisons efficaces afin de contrer telle ou telle équipe (sans même parler des contrôles avancés). Si on le compare au cheval : un bouton pour sauter, un bouton pour sprinter. Voilà. Certes, il vous faudra attraper des étoiles, mais globalement, une course à cheval n'offrira aucune surprise ou choix délicats. Gardez au moins deux boosts pour la dernière ligne droite et vous serez premier à chaque fois. Pas de contrôles avancés, seulement du cheval pour que les filles n'achètent pas un jeu de poney. C'est peut-être un jugement sévère, car ce type de jeu s'adresse à un public jeune, mais il est dommage de voir certains sports passés à la trappe alors que d'autres sont aussi soignés.

Les autres sports ne vous surprendront pas si vous avez touché un jeu de sport arcade ces 15 dernières années : le golf est un joli jeu de golf avec des possibilités intéressantes pour les coups, le tennis est une version simplifiée de Mario Tennis et le baseball offre quelques idées originales pour qu'il ne soit pas fastidieux. En quelques mots comme en cent, vous aurez des repères en quelques secondes tant les codes pour ces trois sports sont communs, sans que cela soit un défaut pour autant.

D’un autre côté, c’est ce qui fait que vous n’achèterez qu’une seule cartouche pour vos deux enfants, ou que de l'autre vous ne démarrerez probablement jamais certains sports si vous l’achetez pour vous. Du coup, est ce que Mario Sports Superstars révolutionne le genre ? Honnêtement non, mais il fait bien ce qu'il savait faire. On n'a pas la profondeur d'un Mario Tennis à part entière, mais on est loin devant un Wii Sports, soyons clairs.


Article rédigé par M.Achille , le

Ni surprenant, ni décevant, Mario Sports Superstars joue la sécurité sur certains sports quitte à en bâcler d'autres. Il ne révolutionnera rien, mais il serait idiot de le bouder si vous êtes à la recherche de petits jeux de sport sympas pour votre console portable, car il est loin d’être ennuyeux pour autant. Cette nouvelle compilation sportive de Nintendo réussit son pari sans extravagance.

Points positifs

  • Le nombre de sports
  • La prise en main évidente
  • Le soin tactique et technique apporté à certains sports
  • Fun
  • Grand choix de personnages

Points négatifs

  • La qualité inégale des sports
  • La musique
  • Superficiel

A propos de l'auteur

M.Achille

M.Achille

25 ans | Maître des doges

Fan de Binding of Isaac, The Witness et Antichamber. J'aime les jeux (très) difficiles et qui font mal à la tête, ainsi que les périphériques lumineux.

J'aime beaucoup trop Overwatch.
Je ne joue que sur PC, parce qu'il y a Gang Beast et Rocket League.
Je n'aime pas partager ma manette, mais volontiers mon écran.
J'aime les jeux idiots, originaux, bref ce qui traîne sur itch.io.
J'aime mettre les gens mal à l'aise.
Je suis facile à corrompre avec un cookie.

Contacter

Commentaires