Test : Mario & Luigi : Superstar Saga + Les Sbires de Bowser

Mario & Luigi : Superstar Saga + Les Sbires de Bowser - 3DS

Genre : Action / Aventure

Date de sortie : 06 octobre 2017

Genre
Action / Aventure
Date de sortie
06 octobre 2017 - France
06 octobre 2017 - USA
Développé par
Alpha Dream
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Puisque c'est la mode des remakes et remasters, pas de raison que Nintendo y échappe. En attendant le très attendu Super Mario Odyssey sur Switch, la firme propose à ses fans de (re)découvrir un RPG sorti à l'époque sur GameBoy Advance : Mario & Luigi : Superstar Saga. Une version 3DS qui s'accompagne tout de même d'un contenu inédit prenant la forme d'un autre jeu, baptisé Les Sbires de Bowser. Tout un programme.

Test effectué à partir d'une version 3DS

Une fois n'est pas coutume, Peach n'est pas kidnappée. Mais oui ! Bon, en revanche, elle est quand même prise pour cible puisque sa voix est volée par un sorcier du Royaume de Végésia. Il faut donc monter une équipe de choc pour se rendre sur place et récupérer la voix de la princesse. Qui de mieux que Mario, Luigi et Bowser pour remplir ce contrat ? Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et le roi des Koopas doit bien vite abdiquer pour laisser se débrouiller seuls les deux frères plombiers. Ce qui n'est de toute façon pas bien grave, les frangins n'ayant besoin de personne pour sauver le monde la princesse. Depuis le départ, la série des Mario & Luigi se démarque par son côté décalé et son humour absurde. Cet épisode, qui était d'ailleurs le tout premier à l'époque, ne fait pas exception à la règle, avec des situations ridicules, des dialogues délicieusement salés et autres moments WTF. Et les personnages n'échappent pas à la règle : entre des ennemis idiots et les deux frères qui pour discuter baragouinent dans une langue rappelant vaguement l'italien et remuent leurs bras dans tous les sens, difficile de ne pas laisser échapper des sourires pendant les cut-scenes. De quoi progresser dans la joie et la bonne humeur, ce qui est toujours bon à prendre.

SOS Princesse en détresse

Et heureusement, ce n'est pas la seule chose qui est réussie dans ce titre (ou plutôt, ce remake). Comme vous le savez sans doute, la licence des Mario & Luigi fait un mix de plates-formes et de RPG, le twist étant que le joueur doit contrôler les deux personnages, chacun disposant d'un bouton dédié (A pour Mario, B pour Luigi). Sur la map, il s'agit donc de coordonner correctement les deux personnages lorsqu'ils doivent effectuer des sauts (heureusement il est aussi possible d'appuyer sur X pour les faire sauter en même temps) et autres actions secondaires. Si au départ ils ne peuvent pas faire grand-chose, Mario et Luigi débloquent ainsi petit à petit de nouveaux mouvements. Double-saut, attaque au marteau ou encore saut ''tornade'' permettant d'aller plus loin sont ainsi au menu parmi un large éventail de possibilités. Un petit côté ''Metroidvania'' peut même se faire ressentir puisque certains passages ne sont pas immédiatement accessibles lorsqu'on les visite pour la première fois, et il s'agit donc d'y retourner une fois l'action obtenue pour pouvoir progresser. A ces éléments viennent se greffer d'autres actions plus ponctuelles, comme par exemple le fait pour Mario de se remplir d'eau pour la projeter à un endroit précis, Luigi lui sautant alors sur la tête pour le faire cracher. Bref, autant de petites choses permettant de renouveler régulièrement le gameplay et donc d'éviter de tomber dans la répétitivité et l'ennui, même si de passer d'un pouvoir à l'autre est parfois un peu agaçant.
 
Maio & Luigi Superstar Saga

Mais en plus de ces phases, ce Mario & Luigi : Superstar Saga propose donc aussi des combats à engager sur la map, sachant que sauter sur un adversaire permet de lui faire d'entrée de jeu des dégâts. Ces affrontements se déroulent au tour par tour et, là encore, le joueur contrôle les deux héros, toujours avec les mêmes boutons. Mario et Luigi disposent d'une attaque de base (le saut), d'une attaque au marteau pour par exemple les ennemis disposant de piques sur le dos, ainsi que d'attaques spéciales appelées Attaques Frères (ou Attaques Frères DX pour leur version améliorée). Quoi qu'il en soit, tous ces mouvements nécessitent d'appuyer sur le bon bouton au bon moment histoire d'effectuer un coup critique. Dans le cas contraire, les dégâts seront moindre et les Attaques Frères risquent même de ne pas aller jusqu'au bout. Les contres et autres esquives sont par ailleurs elles aussi basées sur le timing et il s'agit d'apprendre correctement les patterns des ennemis car les points de vie partent relativement vite, notamment contre les boss. Heureusement, les items sont légion dans ce titre (trouvables notamment dans les célèbres blocs ''?'') et ils permettent de se sortir d'une mauvaise passe, que ce soit les champignons pour redonner un peu de vie ou les sirop pour récupérer les points nécessaires à lancer les Attaques Frères. Et RPG oblige, les deux frères gagnent de l'expérience et donc des niveaux, et récupèrent petit à petit de l'équipement de plus en plus costaud.
 
Mario & Luigi Superstar Saga

Lifting 2.0


A ce stade, vous l'aurez sans doute compris : Mario & Luigi : Superstar Saga se montre aussi réussi qu'à l'époque autant dans ses phases de plates-formes que ses combats. Mais évidemment, un remake n'en serait pas vraiment un sans un lifting graphique et il suffit de comparer la version GameBoy Advance à la version 3DS pour voir à quel point les développeurs ont fait du bon boulot. Si certes le titre de l'époque était déjà joli et coloré, ce n'est rien par rapport à cette nouvelle mouture. Les personnages, que ce soient les héros ou les ennemis, qui étaient à l'époque en 2D et en pixels, ont aujourd'hui droit à de mignons petits sprites en 3D tous rondouillards bien animés. De quoi limite faire mal au cœur lorsque l'on saute sur un adversaire... Loin de proposer un simple lifting graphique, ce remake a eu droit à une vraie refonte de sa réalisation globale (ce qui concerne donc aussi les musiques et autres bruitages), le rendant visuellement assez semblable à Mario & Luigi : Paper Jam Bros., le dernier épisode en date de la licence. Des changements tels que l'on aurait presque l'impression de jouer à deux titres différents. Ce qui est d'ailleurs possible dans cette mouture 3DS, puisqu'elle inclut un second soft, Les Sbires de Bowser (et notez la transition incroyable). Si ce titre n'est certes pas aussi long que celui de base, il ne mérite pas non plus d'être catalogué de ''mini-jeu'' puisqu'il propose tout de même un certain contenu.
 
Mario & Luigi Superstar Saga

Dans Les Sbires de Bowser, le joueur contrôle un Goomba se créant une petite armée afin d'aller sauver le roi des Koopas. Et tous les méchants habituels de la licence Mario y passent, comme les Frères Marteaux ou encore les Paratroopas. Mais le gameplay est toutefois totalement différent de Mario & Luigi : Superstar Saga et, si les personnages gagnent aussi des niveaux, il n'est pas question ici de combats au tour par tour. A la place, la petite équipe du capitaine Goomba progresse en scrolling horizontal et enchaîne les combats de groupes, chaque niveau en proposant deux ou trois. Les personnages attaquent alors d'eux-mêmes et le joueur est globalement spectateur. Tout juste peut-il influer sur certains éléments, comme aider un allié quand il lance une attaque spéciale ou empêcher un ennemi d'en asséner une. En fait, Les Sbires de Bowser propose une approche plutôt tactique des affrontements, les personnages disposant de points forts ou faibles répondant à un principe semblable au pierre-papier-ciseaux. Trois types de combattants sont donc disponibles : ceux qui chargent leurs ennemis, qui ont le dessus sur ceux qui ont des projectiles. Ceux qui ont des projectiles sont pour leur part plus forts que les personnages volants, et ces derniers infligent de plus gros dégâts à ceux qui chargent. Au joueur de composer une équipe équilibrée en fonction des niveaux, sachant que le titre indique quels adversaires seront présents dans le niveau suivant.
 
Les Sbires de Bowser

Goomba au grand coeur

Évidemment, des boss sont aussi de la partie et demandent bien souvent une préparation solide, la difficulté montant globalement assez vite. D'autant plus qu'il suffit d'un seul K.O. pour que le niveau échoue, à savoir celui du capitaine (reconnaissable à son drapeau sur la tête). Le but est donc de garder le plus d'alliés en vie afin que le chef soit le moins touché possible, sachant tout de même que tous les points de vie sont redonnés entre chaque combat. Bref, Les Sbires de Bowser est une plutôt bonne surprise, venant gonfler une durée de vie déjà bien fournie, proposant un style de jeu totalement différent et baignant dans une ambiance aussi amusante que celle de Mario & Luigi : Superstar Saga. Disponible quasiment immédiatement dans le titre, ce soft secondaire peut être rejoint à tout moment, le joueur pouvant switcher quand bon lui semble dans les menus. Personne n'est donc obligé de passer du temps en compagnie du capitaine Goomba et de ses collègues, même s'il serait dommage de ne pas essayer ce rajout sympathique.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Que vous ayez fait ou non Mario & Luigi : Superstar Saga sur GameBoy Advance, ce remake 3DS se pose comme un très bon titre à posséder. Disposant déjà à l'époque de bases solides (phases de plates-formes variées, côté RPG bien foutu, humour absurde...), ce remake propose en plus une vraie refonte de sa réalisation, et le nouveau rendu visuel est plus que convaincant. Cerise sur le gâteau, Les Sbires de Bowser, jeu qui repose pour sa part sur des combats plus tactiques, se pose comme un à-côté vraiment sympa et jamais intrusif. Bref, un joli cadeau pour la 3DS alors que tous les regards sont désormais tournés vers la Switch...

Points positifs

  • Une véritable refonte graphique
  • Humour décalé
  • Mélange réussi des genres (RPG / plates-formes)
  • Les Sbires de Bowser, un à-côté vraiment sympa

Points négatifs

  • Le côté un peu répétitif des Sbires de Bowser
  • On aurait forcément préféré un épisode inédit
  • Et un peu plus de challenge

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires