Nintendo DS

Nintendo DS

Dans Matériel, par NKB le 14 mars 2005

Attendue depuis tout ce temps et nous y voilà enfin, le 11 Mars jour de bonheur éternel avec la sortie de la Nintendo DS tout près de chez vous, dans un magasin spécialisé ou même dans les garndes surfaces. Oui, vous pouvez enfin vous procurer cette jolie petite boîte noire contenant la nouvelle portable de Nintendo. Alors, heureux de pouvoir la toucher en vrai ?

Ah, quel bonheur de pouvoir la toucher, sentir, renifler (j'adore sentir le neuf), admirer, tourner dans tous les sens... que de joie de pouvoir enfin avoir accès à sa propre DS. Bien évidemment je ne parle pas encore de ce qu'elle en a dans le ventre, cette jolie petite bête, mais au moins l'extérieur est fort accueillant. Tout d'abord, reprenons depuis le début. Double écran, l'un étant tactile, voilà la première chose que l'on voit de la DS. D'ailleurs ma mère m'a dit : "Tiens, pourquoi y'a deux écrans ?". Dès qu'on l'ouvre, on a l'impression que c'est fragile mais en fait non. C'est du solide tout ça ! Lorsqu'on ouvre un petit bruit nous informe que le clapet ne risque pas de se refermer tout seul, puisqu'il vient d'être coincé. Les boutons sur le côtés sont d'un design simple pour ne pas dire simpliste et on remarquera l'ajout de deux boutons par rapport à la GBA : la X et la Y, le même système de boutons que celui de la Super Nes. Derrière l'écran du haut, nos index caressent avec delicatesse les boutons R et L. Comme dans un pad de Super Nes, je vous le dis ! Et comme promis, Nintendo nous offre deux slots pour deux cartouches différentes : un slot pour la cartes de jeu DS et un slot pour les cartouches GBA.

Nintendo DS

La prise en main

Alors bien sûr, la prise en main reste un élément important. Est-ce qu'on se sent à l'aise ? Pour ça on peut ajouter un détail important : le stylet. Ce magnifique petit stylo tout ruiquiqui qui prend pourtant une grande place dans la DS puisque avec ça vous ferez tout ! Evidemment, vous pourrez également tout manipuler sans le stylet, mais ça n'est plus la même chose. Place au progrès, donc. Avec le stylet vous pourrez tout faire. "Cliquer" n'importe où sur l'écran tactile, la bête vous répondra. "L'avenir" qu'elle me dit, ma mère. Avec ce stylet, on peut donc tout faire. Tirer, gratter, chatouiller, faire des massages, tourner autour, viser, bref tout ce qui est possible et imaginable ! Diriger Samus ou Yoshi sera une vraie partie de plaisir, tout comme tirer en appuyant continuellement sur l’écran tactile. Mais ça n'est pas tout. Lorsque vous en avez marre de votre stylet, vous pourrez toujours la ranger dans sa place prévue au dos de la DS et utiliser à la place la courroie prévue également à cet effet à l'aide de son pointeur en plastique. La courroie possède donc les mêmes possibilités d'utilisation que le stylet mais ne s'avère plus pratique qu'en matière de glissement (chatouillis, caresses de chiens...). Pour le reste, le stylet fera parfaitement l'affaire.

Nintendo DS

Une panoplie de jeux ?

Avec la naissance d’une nouvelle console, arrive toute une série de jeux. Bon, au début c’est pas terrible parce qu’on essaye de vendre la console en exploitant ses capacités et en tournant autour du pot. Pour la sortie de la DS, on a eu droit à une multitude de choix en matière de jeux vidéo. A première vue. On se rend compte finalement qu’il n’y a que quelques jeux qui valent. Ce qui en sort c’est principalement le côté fun de la DS avec ses deux écrans, son stylet et nos propres doigts bien gras. On voit des "remake" de Mario, des mini-jeux mais rien de bien plus profond tel un RPG ou un jeu d’action riche et avec une durée de vie longue. Ceci dit, pour un début les jeux sont bien funs. On a donc droit à du WarioWare Touched!, qui regroupe pleins de mini-jeux en essayant d’exploiter à fond la console avec ses deux écrans et son stylet, ou encore il y a la version 64 de Mario remise au goût du jour et avec en bonus (et heureusement) des mini-jeux agréables. On regrette cependant un manque d’exploitation pour d’autres jeux tel que Rayman DS ou encore Spiderman 2.

Nintendo DS

En bref

Patienter, ce sera sans doute le mot qui convient. Patienter afin que les développeurs s’adaptent parfaitement à la machine et qu’ils parviennent à exploiter la totalité de la bête (parce qu’elle en a dans le ventre). On a donc hâte de voir arriver les premiers RPG (un certain Final Fantasy Chronicles prévu, normalement), des jeux de sport (Madden 2005 pour les amateurs du foot US et Tiger Woods pour les amateurs du golf en attendant des jeux de foot) ou encore les jeux d’action et d’aventure (je pense particulièrement à Metroid Prime et Castlevania) et sans oublier les jeux de plate-forme qui existent déjà et qui risquent d’être un peu trop encombrants si on tourne autour du pot (Mario semble avoir des rides, me dit-on). En attendant mieux, je file faire une partie de Super Mario 64 DS.

Nintendo DS

Nouvelle console au prix alléchant, puisque 149 € est une véritable rigolade lorsqu’on tend l’oreille vers les bureaux de Sony et écoute quelques rumeurs qui circulent (aux dernières nouvelles, la PSP coûterait plus de 200€). S’ajoute à cela un prix assez abordable des jeux qui est de 40 € en moyenne. Rien qu’avec ça, vous êtes poussés à l’acheter. Lorsqu’on s’aperçoit ensuite que la console ne néglige aucun aspect technique (autonomie, ergonomie…) là certains sautent sur l’occasion (oui, moi !). Mais il y a toujours des malins qui attendent un peu pour voir comment se déroule la guéguerre entre les deux consoles (PSP et DS) pour pouvoir choisir son camp. Car oui, c’est le début de la guerre des portables, et chaque console tentera de vous séduire à sa manière. Alors, vous comptez l'acheter quand ?

Commentaires