Test : Puzzle League DS

Puzzle League DS - DS

Date de sortie : 29 juin 2007

Les puzzles, ce n’est pas forcément amusant pour tout le monde. L’avantage de la DS, c’est que les jeux de réflexions de ce type deviennent très attractifs grâce à une utilisation du stylet et un gameplay plutôt réussi. Puzzle League, autrefois nommé Panel De Pon pour les connaisseurs, se retrouve adapté, une fois n’est pas coutume, sur notre cher DS. Déjà vu sur les différentes plateformes de Big N, cette version bénéficie d’un soin tout particulier.

 
 
Les plus anciens d’entre nous, parmi les amateurs de jeux vidéo, ont déjà joué à Puzzle League, ou Panel De Pon en japonais, sur Gameboy ou N64. Ce casse-tête aux allures de Tetris, sans pour autant le plagier, se trouve une seconde jeunesse avec moult modes et une jouabilité au stylet. Le principe du jeu reste simple : casser des briques avant d’atteindre la limite en haut du tableau. Seulement, il faut le faire avec style et sans tomber dans la monotonie tel un épisode de Derrick, ce que semble proposer Intelligent Systems.
 

Moua auchi jou cach dè briquches. (Dixit un grand philosophe/maçon portugais)

Bon, il est clair que pour éviter l’ennui dans un jeu de réflexion et conquérir un plus large public que les Einstein en herbe, il faut trouver un concept à la fois simple et innovant. Dans Puzzle League DS, le but est de détruire un minimum de trois briques alignées grâce à des déplacements uniquement horizontaux. (le déplacement vertical n’étant pas autorisé même si il est possible d’éliminer par colonne grâce à de subtiles combinaisons). Mais tout l’intérêt du jeu réside dans ses nombreux modes. Le mode marathon qui, comme son nom l’indique, a pour but d’éliminer le plus de blocs possibles alors que les lignes arrivent de plus en plus vite à mesure que le temps passe. Le mode ligne quant à lui, consiste à supprimer toutes les briques qui sont au dessus de la ligne « victoire » et passer au stage suivant. Dans le mode parasite, il faut éliminer… des parasites (la tête de ma mère, j’le jure !). Ces derniers sont des sortes de blocs qui peuvent être, soit vos ennemis, soit vos alliés. En effet, les parasites referment plusieurs blocs-objet (fièvre, reflet, chaos, etc…) qui peuvent être envoyés à l’adversaire une fois un combo réalisé. L’inverse est également vrai et vous goûterez aux joies de se prendre des pièges dans la tronche. Ensuite, il y a le mode Vs ORDI qui permet de s’entraîner offline en vu de battre son petit frère en Wifi et le mode Chrono qui limite une partie à deux minutes tout en essayant de réaliser le meilleur score. Il y a aussi Puzzle, qui est un mode assez intéressant puisqu’il faut éliminer les blocs en un nombre de coups limités. Et pour terminer, le mode quotidien qui, à la manière d’un programme d’entraînement dont je tairais le nom, permet de jouer un tableau rapide par jour avec statistiques à la clé.
 

Tetris peut aller se rhabiller

Le gameplay, c'est du tout bon ! La prise en main, ou devrais-je dire au stylet, est très simple et intuitive. Bon, graphiquement, le jeu reste très simple avec des plateaux sans fioritures et des effets classiques. Mais on n’en attend pas plus pour ce genre de jeu et au final, on s’en fout un peu. Coté bande son, ce n’est pas du GTA, loin de là. Les musiques deviennent vite répétitives et l’on préférera en général, écouter de l’électro ou du hard en fonction des goûts. Ce que l’on retiendra ici, c’est la fonction multijoueur, qui permet de se confronter à deux dans des défis acharnés. Si vous avez un meilleur ami (donc à peu près tout le monde sauf Jivé, qui n’a qu’un chien avec qui causer), ne jouer pas avec lui, c’est un conseil. En effet, vous vous surprendrez plusieurs fois à pester et l’insulter de tous les noms, signe d’un multi réussi. Alors pour un prix assez attractif (environ 30 Euros soit à peu près cinq paquets de clopes), Puzzle League DS vaut le coup de s’y intéresser et quand bien même vous n’y jouerez plus, votre copine le fera très bien à votre place, croyez moi !

Article rédigé par JamHet , le

Puzzle League DS est un jeu de réflexion qui ne paye pas de mine aux premiers abords mais qui, une fois bien exploité, se révèle être une aventure riche de petites subtilités et de nombreuses possibilités. Ses nombreux modes et son multi apportent une durée de vie quasi illimitée. Aussi bien plaisant pour les femmes que pour les hommes le tout pour une somme pas trop chère, Puzzle League occupera vos longues soirées d’été (vu le temps qu’il fait…)

Points positifs

  • Un gameplay excellent
  • Des modes à gogo (dancers)
  • Accessible à tout le monde

Points négatifs

  • Graphismes basiques
  • Musiques parfois stressantes
  • Votre nana va vous le taxer

Commentaires