Test : Viva Piñata

Viva Piñata - DS

Genre : simulation de jardinier

Date de sortie : 17 octobre 2008

Genre
simulation de jardinier
Date de sortie
17 octobre 2008 - France
Développé par
Rareware
Edité par
Microsoft Games
Disponible sur
DS, PC, Xbox 360

Quelques temps après la sortie de Viva Piñata : Pagaille au Paradis sur Xbox 360, voilà que les petites bestioles colorées remplies de sucreries débarquent sur la petite console de Nintendo. A vous la joie d'utiliser le stylet et d'emmener vos Piñatas partout où vous allez.

Si jamais vous n’avez pas de Xbox 360 ou que vous avez échappé aux deux opus précédents, voici un petit rappel. Lors de votre arrivée dans le monde coloré de Viva Piñata, vous allez petit à petit faire connaissance avec les outils qui vous permettront d’aménager votre jardin pour le moment vierge. Pour faire cela, vous aurez à votre disposition une pelle, un arrosoir et d’autres outils bien utiles. Une fois votre jardin aménagé de façon harmonieuse, des petites piñatas viendront en visite dans votre jardin, attirées par sa beauté. Si vous remplissez toutes les conditions que requiert la piñata, cette-dernière deviendra une résidente, elles s’installeront de façon définitive.

L’avantage de la portable de Nintendo

Le gameplay a été grandement amélioré grâce à l’utilisation du stylet et des deux écrans. La navigation dans les menus est bien moins fastidieuse que dans la version Xbox 360. Précisons également que cette version n’est pas juste une copie de la première version sur Xbox 360. En effet, sept créatures supplémentaires ont été ajoutées, cependant elles ne sont pas tellement inédites car elles viennent de l’épisode Pagaille au Paradis. Le mode libre s’est vu enrichir de petits scénarios vous proposant d’apprendre certaines techniques bien utiles, comme par exemple comment faire fuir les nuisibles. Ces sortes de tutoriaux ne sont en rien obligatoires mais fortement conseillés pour les nouveaux joueurs de Viva Piñata : Pocket Paradise qui pourront ainsi commencer un jardin beaucoup plus sereinement.

Tout n’est pas rose au pays des Piñatas !

Comme nous venons de le voir, la portabilité du jeu a apporté quelques nouveautés au soft. Cependant, quelques parties ont été revues et malheureusement supprimées. Pour commencer, les mini-jeux pour l’accouplement de nos chères Piñatas ne sont plus dans cette version, une suppression bien dommage. De plus, vous ne pourrez pas profiter des deux nouveaux univers découverts dans Pagaille au Paradis, la partie désertique et glaciale n’ayant pas été intégrée. C’est donc pour cela que l’on peut parler plus d’une adaptation du premier épisode avec quelques nouveautés.

Toujours aussi difficile

Le changement d’air de la console de salon vers la console portable n’a en rien simplifié le jeu. En effet, la gestion de votre jardin vous demandera de l’investissement, de la réflexion et de la patience si vous souhaitez réussir à conquérir de nombreuses Piñatas et de faire de votre jardin un modèle de beauté et d’environnement pour la vie de ces petites bestioles toutes mignonnes. Les décors sont toujours aussi beaux et colorés. Le jeu est toujours aussi peu accessible aux jeunes joueurs et histoire de nous persuader là-dessus, les cut-scenes ne sont pas traduites ni sous-titrées, elles sont donc en anglais.

Article rédigé par Icary , le

Premier épisode paru sur DS, ce Viva Piñata amène surtout du renouveau du côté du gameplay, mais en contrepartie, plusieurs points ont été supprimés. Comme évoqué précédemment, le jeu ne s’est pas simplifié et ne se met pas à la portée des plus jeunes comme nous laissent croire les graphismes, un choix fait par Rare pour tous les Viva Piñatas. A conseiller pour les amateurs de jeux de gestions aux univers colorés et enfantins.

Points positifs

  • Le gameplay
  • L'utilisation du stylet
  • L'univers

Points négatifs

  • L'absence de traduction des cut-scenes
  • La suppression des mini-jeux d'acccouplement
  • La difficulté

Commentaires