Test : Gym des Yeux - Exercer et Relaxer vos yeux

Gym des Yeux - Exercer et Relaxer vos yeux - DS

Genre : Véronique et Davina pour les yeux

Date de sortie : 23 novembre 2007

Genre
Véronique et Davina pour les yeux
Date de sortie
23 novembre 2007 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
DS
Site officiel
Site officiel

Toujours soucieux de rendre l'humanité aussi performante que des machines, de renforcer nos cerveaux de génies, de faire travailler notre mémoire, c'est à nos yeux que Nintendo en veut. Si les jeux du grand N sont l'une des causes de la myopie de nos congénères joueurs, la Touch! Generation vient nous faire gesticuler les noeunoeuilles dans un programme encore plus conceptuel que celui du professeur Kawashima. Roulement de tambours. Voici la salvation : Gym des Yeux.

 
 
Observons avant de commencer la crédibilité d'un tel concept. Un jeu vidéo peut-il décemment proposer des exercices oculaires ET provoquer une myopie aggravée en cas d'utilisation intensive? Aussi étrange que cela puisse paraître, une fois lancé dans ce Gym des Yeux - Exercer et Relaxer vos yeux, on y croit un peu. D'autant qu'on y apprend que nos chers petits globes oculaires possèdent de nombreuses autres capacités
 

Programme d'Entraînement Oculaire du docteur Hisao Ishigaki

Au dos de la boîte, on peut lire « Exercez vos cinq aptitudes oculaires [...] grâce à des activités théoriques ou inspirées du sport.* » Et plus bas : « *Veuillez noter que ce jeu n'est pas conçu pour améliorer la vue, mais pour vous aider à améliorer vos aptitudes oculaires. » Voilà qui met les choses au clair mais qui nécessite de savoir ce que sont au juste, ces aptitudes. Au nombre de cinq, elles mesurent la réactivité de ce que vous voyez dans différentes situations. A chaque aptitude correspond son exercice basique dont la difficulté sera accrue au fil des entraînements. Pour évaluer la coordination visio-manuelle, vous devrez toucher des carrés rouges le plus vite possible. Pour mesurer votre vision périphérique, il faudra former une paire entre deux symboles, le premier au milieu de l'écran et l'autre sur un des côtés. Bref, du très conceptuel et surtout, du très concis.
 

De rejouabilitum natura

Impossible d'être plus exhaustif : le programme d'entraînement oculaire se repose entièrement sur 5 exercices, correspondant à chaque capacité, vous l'aurez compris. En bon cobaye, vous suivrez les instructions de prof. Ishigaki qui se contentera de vous conseiller une dose de ces exercices par jour, soit 20 minutes de jeu à tout casser -les hardcore gamers seront déçus (rires)- pour évaluer votre progression. Voilà ce que vous propose Gym des Yeux. Pas plus, pas moins. Quoique, peut être un peu plus finalement.
 
 
Chaque jour, vous débloquerez une nouvelle activité « sportive » qui mettra vos capacités oculaires à l'épreuve dans un cadre plus ludique. De la boxe, du ping pong, du volley ball... rien de bien frivole en soi puisqu'il ne s'agit ici que de détente de l'oeil, mais c'est certainement le seul et unique atout de cette cartouche. Ces activités-ci sont, de fait, moins conceptuelles et symboliques : carrés, triangles et autre octogones incongrus sont remplacées par un sac de frappe ou un ballon. Rien de sorcier, je le concède, mais ne sous-estimez pas le caractère « défoulatoir » d'un tel passe-temps. Surtout après un quart d'heure de touche-carrés.
 

Programme d'Eugénisme Avancé du docteur Kawadolfa

Une fois cette quinzaine de jeux passée au crible, il n'en ressort qu'un constat : les activités se suivent et se ressemblent. On aurait pu attendre quelque chose de mieux qu'un mode WiFi qui ne sert qu'à envoyer une version démo sur d'autres machines. Le vide donc. Alors passons à la question qui fâche : le joueur lambda peut-il acquérir la vision laser de Superman en jouant à Gym des Yeux ? Aucune idée, et à part réaliser un vieux rêve d'enfant (ou d'eugéniste fou), améliorer notre vision ou quelconque partie de notre parfaite anatomie ne mène à rien. Plus grave, c'est surtout profondément ennuyeux. Cette constante des jeux issus de la « Touch! Generation » et qui vise explicitement les joueurs occasionnels tous publics (comprendre casual gamers) continue sans remord de démontrer, comme ici, sa totale absence de contenu comme de potentiel. Je vous laisse ici, il faut que je consulte pour mon strabisme divergent, estampillé Nintendo.
 

Article rédigé par Razhiel , le

Je ne suis pas du genre à prôner le prosélytisme, mais impossible d'écrire que cette facétie de Nintendo mérite l'appellation "jeu vidéo". Il s'agit tout au plus d'une énième tentative pour séduire tous les publics, quitte à aliéner celui qui a fait le succès du genre vidéo-ludique. Et c'est réussi.

Points positifs

  • Jeux sportifs bien réalisés
  • Pas très cher...

Points négatifs

  • Lassant dès la dixième minute
  • Répétitif à souhait
  • Ne donne pas l'infravision ou la vision laser, jarre toussa

Commentaires