Test : Professeur Layton et l'Etrange Village

Professeur Layton et l'Etrange Village - DS

Genre : Aventure

Date de sortie : 07 novembre 2008

Genre
Aventure
Date de sortie
07 novembre 2008 - France
Développé par
Level 5
Edité par
Level 5
Disponible sur
DS
Parfois appelé
Professor Layton and the Curious Village
Site officiel
Site officiel

Pour ceux qui aiment se creuser les méninges, la Nintendo DS a déjà prouvé qu’elle pouvait fournir un paquet de fils à retordre. Les Brain Training bien sûr, les jeux d’aventure textuelle comme Hotel Dusk et Phoenix Wright ou encore les nombreux puzzle-game tel Meteos sont là pour le prouver. Le jeu qui nous intéresse aujourd’hui vous proposera à son tour tout un tas d’énigmes, enrobées dans un jeu d’aventure au charme bien singulier.

 
 
St Mystère, en plus de son nom très français proche du Saint Moret, est un village pas comme les autres. Et même si aucun village n’est comme un autre, celui-ci a la particularité d’être habité par une population totalement accro aux énigmes. C’est dans ce petit patelin que va se dérouler notre aventure, qui vous mettra aux commandes du Professeur Layton et de son jeune apprenti Luke. Chargé par la famille bourgeoise de la ville de retrouver l’héritage caché du défunt maître de maison, notre duo se verra vite imbriqué dans d’autres curiosités qui gargouillent dans ce St Mystère décidément pas banal. Chapeau haut de forme, yeux en pépin, sourire communicatif et accent british charmeur, le professeur est un as dans l’art de résoudre tout casse-tête possible et imaginable, qu’il soit chinois ou non. Et il lui faudra pratiquer son art avec maestria pour arriver au bout de ce qui les attend, lui et son jeune compagnon.
 

“What a lovely little village”

Level-5, développeur en plein essor artistique, est derrière les manettes pour guider les joueurs dans cette aventure placée sous le sens de la logique. Révélé au grand public avec leur extraordinaire Dragon Quest VIII, qui a non seulement assuré le passage des DQ à la 3D, mais offert à la saga l’un de ses meilleurs opus (en attendant le IX, également produit par leurs soins), la société a su plaire aux foules grâce à une finition irréprochable et une envie de compter une belle histoire qui se ressent dans chacune de leurs productions. Le Professor Layton, création originale du studio, a pour sa part séduit le public japonais avec une suite d’ores et déjà disponible au Japon (The Pandora Box) et un 3ème opus en préparation. The Curious Village est donc la première enquête du professeur, qui est disponible depuis mi-février aux USA, en attendant la confirmation d’une sortie européenne prévue pour… un jour, qui sait. Tout ça pour dire que quand Level-5 décide de créer un univers, il le « crée » vraiment ! Explication : dès que l’on allume sa console, on est ébloui par l’univers graphique du titre. Avec un beige rustique comme teinte de couleur principale, tout le village comporte une patte qui lui confère un univers bien à lui. Si l’on vous montre une image du jeu sans aucun personnage important, impossible de ne pas le reconnaître tout de suite ! Pour le décrire, le mieux serait encore de jeter un coup d’œil aux screenshots, ou tenter d’imaginer l’univers du film « Les Triplettes de Belleville » en moins déformé, et avec le côté gentleman so british du tout. Les personnages ont eux aussi un design qui leur sont bien propre, avec une psychologie que l’on peut deviner avant même de leur parler. Bien que la plupart cachent bien entendu leur vraies intentions cachés… huhu…
 

“Every puzzle has an answer !”

C’est donc bel et bien à un jeu à énigmes auquel nous avons affaire là. Plus que de farfouiller les environs pour trouver des indices et tailler le bout de gras avec les habitants, la majorité de votre temps de jeu se passera sur des sortes de puzzles bien retords. Sachant qu’à St Mystère, tout est prétexte à vous sortir une énigme ! Une porte à ouvrir ? Une discussion avec la tenancière de l’auberge ? Une bougie qui traîne dans votre champ de vision ? Et hop, c’est parti pour le stimuli intellectuel ! Ces phases sont réellement ingénieuses et variées et il est extrêmement rare de rester bloquer éternellement, via notamment des pièces d’indices qui pourront vous guider dans votre galère. Trouvables en cliquant un peu partout dans le village, elles pourront vous débloquer jusqu’à 3 indices par mystère, variant du très malin « relis le problème, looser » à la réponse évoquée à demi-mot. Ce qui est réellement appréciable ici, c’est bien la variété de ce qui nous est proposé. Du puzzle au problème de logique en passant par la solution mathématique, tous les types de cerveaux devraient se sentir concernés et flattés par l’affaire. La difficulté de l’énigme proposée se mesure ici en « picarats ». Plus elle sera corsée, plus les picarats que vous encaisserez en la résolvant seront élevés. Attention tout de même, vous tromper fera descendre le nombre de ces précieux points ! Ce système nous ouvre le champ à une vraie compétition lorsqu’il s’agit de comparer ses picarats avec des amis une fois le jeu terminé. Sympa ! Autre gros point de satisfaction, la plupart des énigmes utilisent vraiment à bon escient l’écran tactile. Le fait de pouvoir écrire sur l’écran est déjà très appréciable pour compter ou récapituler des faits lors d’énigmes classiques, et cela devient vraiment intéressant lorsque l’on doit bouger soit même des blocs ou tracer des cordes via le stylet. Ce qui amène le fait sur la table, Professor Layton and the Curious Village dispose dans sa globalité d’une interface tout à fait pratique, qui donne envie d’y revenir car rien ne nous énerve et tout est d’une précision sans faille.
 

“I think I’ve got it !”

Penchons-nous désormais sur l’aspect purement technique du titre. Un point à aborder en fin de test, car comme il a été écrit plus haut, c’est bien l’univers et l’ambition des développeurs à proposer un concept intéressant et captivant qui prime. Et c’est là une des forces du titre, proposer des centaines d’énigmes dites « basiques » sans tomber dans la facilité du jeu casual, englober tout cela dans une histoire passionnante qui vous donne envie d’aller toujours plus loin. Les musiques vous aideront à sentir la bizarrerie du lieu, bien qu’étant peu nombreuses et du coup pouvant taper sur le système des personnes vous environnant. Par ailleurs, la note réservée à la réalisation à la fin de ce test pourra vous sembler élevée, sachez simplement que j’ai plus pris en considération l’effort de recherche et de complexité graphique que la technique d’application pure. Difficile en effet d’évaluer un jeu à écran fixe dans le domaine de la « réalisation ». Au niveau du contenu, on est amplement servi. En plus d’une aventure principale à la durée de vie loin d’être honteuse, vous aurez droit à des casse-têtes « bonus » ainsi qu’à une excellente initiative online. Chaque semaine, une petite connection vous donnera droit au téléchargement d’une nouvelle énigme, de quoi ne pas ranger son Curious Village au placard avant un moment ! Au final, on ne peut que louer cette œuvre vidéoludique qui vous pousse à vous dépasser grâce à des développeurs qui, pas une fois, ne nous prennent pour des truffons.

Article rédigé par Shinjin , le

"Critical thinking is the key to success !" Cette phrase, comme les autres qui illustrent cet article, est tirée de la bouche du professeur et résume parfaitement ce Curious Village. Pensé dans ses moindres détails pour offrir une aventure intelligente et souriante, vous ne serez certainement pas déçu si vous aimez réfléchir ! Avec un univers singulier, votre visage risque fort d’esquisser un sourire pour chaque visite à St Mystère. En attendant une sortie européenne…

Points positifs

  • L'univers unique
  • Des énigmes intelligentes pour tous
  • Une énigme par semaine sur le net
  • Un jeu travaillé dans les moindre détails

Points négatifs

  • Pas assez de musiques différentes

Commentaires